Amyloïdose du chien

En savoir plus sur les symptômes et les traitements de l'amyloïdose du chien.

Auteur

Qu’est-ce que l’amyloïdose du chien ?

L’amyloïdose du chien est une maladie relativement rare, caractérisée par le dépôt au sein de divers organes (reins, foie, intestin, pancréas, …) d’une substance protéique, l’amyloïde.

Plusieurs protéines de type amyloïde peuvent être produites, en fonction de la maladie sous-jacente.

La maladie peut être familiale (génétique) ou secondaire à un processus inflammatoire chronique ou tumoral. La forme réactionnelle est la plus fréquente.

L’infiltration des tissus par l’amyloïde peut toucher plusieurs organes (forme systémique) ou toucher un organe spécifique (le plus souvent le rein ou le foie).

Points Importants

  • L’amyloïdose est une maladie rare.
  • Les signes cliniques de la maladie sont tardifs, consécutifs à l’insuffisance rénale et au syndrome néphrotique
  • Le diagnostic d’amyloïdose passe par la réalisation d’une biopsie rénale
  • Il n’y a pas actuellement de traitement véritablement efficace
  • Le pronostic de l’amyloïdose est sombre

Prédispositions raciales à l’amyloïdose du chien

Certaines races sont considérées comme présentant une prédisposition pour l’amyloïdose familiale telles que : Beagle, Foxhound anglais, Shar pei.

D’autres races de chien peuvent être atteintes d’amyloïdose réactionnelle.

Signes cliniques de l’amyloïdose du chien

Le plus souvent, lors de maladie familiale, l’affection se développe relativement précocement avec un âge moyen proche de 6 ans (5 à 8 ans). Une prédisposition des femelles est rapportée.

Les signes cliniques observés sont la conséquence d’une insuffisance rénale et d’une atteinte du glomérule (syndrome néphrotique) : œdèmes des membres, ascite. Parfois, le chien peut présenter des troubles de la coagulation, exposant à la formation de thrombus, embolies, hémorragies.

D’autres organes peuvent être concernés : rate, foie, surrénales, pancréas, tube digestif, myocarde…

Chez le Shar Pei une forme particulière est décrite. En plus des signes d’insuffisance rénale, on observe une fièvre intermittente et parfois un gonflement de l’articulation tibiotarsienne (jarret).

Gonflement des membres postérieurs chez un chien de race Shar pei atteint d’amyloïdose (fièvre familiale).

Comment confirmer le diagnostic de l’amyloïdose rénale du chien

Les signes cliniques sont ceux de l’insuffisance rénale. Ils sont variables selon le stade de la maladie et peu caractéristiques : augmentation de la boisson et de la miction (polydipsie et polyurie : PUPD), abattement, faiblesse, diminution d’appétit, anorexie, perte de poids, ascite, œdèmes périphériques, difficultés respiratoires.

Les examens biologiques vont mettre en évidence une insuffisance rénale, une baisse des protéines sanguines (hypoprotéinémie), une hypercholestérolémie (augmentation du sanguin de cholestérol), la présence de protéines dans les urines.

L’échographie abdominale peut permettre de suspecter la maladie, mais le diagnostic de certitude nécessite des biopsies rénales. Leur examen histologique mettra en évidence une surcharge en substance amyloïde grâce à une coloration spéciale (rouge Congo).

Des recherches génétiques sont en cours pour le développement d’un test de dépistage chez le Shar Pei.

Traitement de l’amyloïdose du chien

A ce jour, il n’existe aucun traitement véritablement efficace.

Le DMSO (dimethyl sulfoxide) peut être utilisé afin de diminuer l’inflammation et la fibrose rénale. La colchicine semble prévenir le développement de l’amyloïdose rénale.

Un traitement de l’atteinte rénale doit être instauré : prévention des thrombo-embolies et de l’hypertension artérielle, gestion de la rétention en sodium, diminution de la perte en protéines.

Pronostic de l’amyloïdose du chien

Le pronostic est généralement sombre. Une insuffisance rénale est souvent déjà présente lors du diagnostic. L’espérance de vie après le diagnostic est en moyenne de 1 an.

AUTEURS

DR LE BOEDEC, Spécialiste en médecine interne

DR ROBIN, Résidente du Collège Européen de médecine interne

RÉFÉRENCES

Chew D.J., Dibartola S.P., Schenck P.A. Canine and feline Nephrology and Urology 2nd Ed Saint Louis : Saunders Elsevier, 2011, 526 p.

Ettinger SJ, Feldman EC. Textbook of veterinary internal medicine. 7th Ed Saint Louis, Saunders Elsevier, 2010

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00