Malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien



Points importants

  • L’affection est la conséquence d’une mauvaise absorption de la vitamine B12 par l’intestin
  • Une transmission héréditaire est démontrée dans certaines races et il existe plusieurs mutations génétiques
  • Les signes cliniques surviennent chez le jeune chiot et sont peu caractéristiques
  • Le diagnostic peut être délicat. Il fait appel à des examens sanguins et, selon la race du chien, a des tests génétiques
  • Le traitement se fait par administration de vitamine B12
  • Selon la réponse au traitement, le pronostic est variable
  • Les chiens atteints ne doivent pas être mis à la reproduction

Qu’est-ce que la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien ?

La malabsorption sélective de la vitamine B12 (ou cobalamine) est aussi appelée Syndrome d’Imerslund-Gräsbeck.

C’est une affection due à une faible concentration sanguine en cobalamine (vitamine B12) consécutive à une mauvaise absorption de cette vitamine par l’intestin.

La malabsorption sélective de la vitamine B12 ne doit pas être confondue avec les déficiences en vitamine B12 secondaires à des troubles digestifs chroniques (entéropathies chroniques, insuffisance pancréatique exocrine).


Prédispositions raciales à la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien

La transmission héréditaire de l’affection a été prouvée et certaines races sont considérées comme présentant une prédisposition telles que : Beagle, Berger australien, Border collie.

Plusieurs mutations ont été identifiées et il existe des tests génétiques de dépistage pour certaines races.

Le Berger australien est une race de chien prédisposée la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine)


Signes cliniques de la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien

Les signes cliniques s’observent en général à partir de 6 à 12 semaines et sont peu caractéristiques. On observe un retard de croissance, des troubles de l’appétit (dysorexie), des diarrhées intermittentes, un abattement plus ou moins prononcé.


Comment confirmer le diagnostic de malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien

La race et les signes cliniques ne conduisent qu’à un diagnostic de suspicion. Des examens complémentaires sont nécessaires.

L’hémogramme met généralement en évidence une anémie (macrocytaire non régénérative) et parfois une chute de certains globules blancs (neutrophiles).

Le dosage sanguin de cobalamine (vitamine B12) est diminué, et certaines enzymes (ASAT) sont augmentées.

Une légère protéinurie est observée.


Traitement de la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien

La malabsorption de la vitamine B12 se traite par injections de cobalamine, ou par voie orale, selon un rythme ajusté en fonction des résultats des dosages sanguins de contrôle.


Pronostic et prévention de la malabsorption sélective de la vitamine B12 (cobalamine) du chien

Le pronostic varie en fonction de la réponse au traitement et des complications éventuelles.

Pour prévenir la transmission de la maladie, les chiens atteints doivent être retirés de la reproduction.

Pour les races dans lesquelles il n’existe pas de test génétique, les chiens atteints et leurs apparentés directs ne doivent pas être mis à la reproduction.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Références

• Fyfe J.C., Giger U., Hall C.A. et al. – Inherited selective intestinal cobalamin malabsorption and cobalamin deficiency in dogs. – Pediatric Research, 1991, 29, (1), 24-31

• He Q., Madsen M., Kilkenney A – Amnionless function is required for cubilin brushborder expression and intrinsic factor-cobalamin (vitamin B12) absorption in vivo. Blood. American Society of Hematology, 2005, 106, 1447-1453

• He Q, Fyfe JC, Schaffer AA et al. Canine Imerslund-Grasbeck syndrome maps to a region orthologous to HSA14q. Mamm Genome. 2003 ;14 : 758-64

• Kook PH., Hersberger M. Daily oral cyanocobalamin supplementation in Beagles with hereditary cobalamin malabsorption (Imerslung Gräsbeck syndrome) maintains normal clinical and cellular cobalamin status. J Vet Intern Med. 2019 Mar; 33(2):751-757

• Kook PH., Reusch CE., Hersberger M. Prospective long-term evaluation of parenteral hydroxocobalamin supplementation in juvenile beagles with selective intestinal cobalamin malabsorption (Imerslund-Gräsbeck syndrome). J Vet Intern Med. 2018 May;32(3):1033-1040

• Lutz S., Sewell AC., Bigler B., et al. Serum cobalamin, urine methylmalonic acid, and plasma total homocysteine concentrations in Border Collies and dogs of other breeds. Am J Vet Res. 2012 Aug; 73(8):1194-9

Glossaire