Rottweiler

Les maladies et la santé du Rottweiler

Le Rottweiler appartient au groupe II : Chiens de type Pinscher et de type Schnauzer, Molossoïdes, Chiens de Montagne et de Bouviers Suisses

En 2015, le Livre des Origines Français (LOF) a enregistré 2512 inscriptions, ce qui en fait une race bien représentée en France (24ème position).

Cette race de chien, très répandue dans le monde a été particulièrement étudiée et les publications scientifiques sont très nombreuses, ce qui n’en fait pas pour autant une race fragile, les Rottweiler ayant même une longévité supérieure à pas mal d’autres races.

  • Cancérologie
  • Cardiologie
  • Dermatologie
  • Endocrinologie
  • Gastro-Entérologie
  • Hématologie et système immunitaire
  • Maladies infectieuses
  • Néphrologie-urologie
  • Neurologie
  • Ophtalmologie
  • Orthopédie – Appareil locomoteur
  • Particularités physiologiques
  • Pneumologie
  • Reproduction

Cancérologie

Cancérologie : cancers et tumeurs

Carcinome épidermoïde du doigt

Une prédisposition du Rottweiler est évoquée par certains auteurs et les chiens âgés ou d’âge moyen semblent plus exposés (Henry et al 2005).

Fibrome cutané

Le Rottweiler est considéré comme prédisposé au fibrome cutané, avec un âge moyen de 8,4 ans (Goldschmidt and Mcmanus 2000).

Histiocytose ou sarcome histiocytaire

Le Rottweiler est considéré comme une race à risque par certains auteurs, en particulier pour les sujets de plus de 5 ans (Affolter and Moore 2002 ; Moore, Affolter and Vernau 2006 ; Naranjo et al. 2007 ; Schultz et al. 2007).

Histiocytome cutané canin (ou Langheransome)

Chez le Rottweiler, une prédisposition raciale est suspectée avec un âge moyen de 3,6 ans (et 50% des chiens âgés de moins de 2 ans). Les localisations les plus fréquentes sont la tête, les oreilles et les membres (Goldschmidt and Schofer 1992, Scott, Miller and Griffin 1995, Goldschmidt and Mc Manus 2000).

Lymphome malin ou (lymphosarcome)

Une prédisposition du Rottweiler est rapportée, le plus souvent sur des chiens d’âge moyen (6 à 7 ans) (Jagielski et al 2002).

Mélanome cutané

Une prédisposition du Rottweiler est rapportée dans une étude, avec un âge moyen de 8,9 ans. (Schultheiss 2006).

Radio d’un chien avec ostéosarcome sur la patte avant

 

Ostéosarcome

Le Rottweiler est considéré comme prédisposé, en particulier les mâles. L’affection se rencontre chez les chiens âgés. La stérilisation augmente le risque, en particulier si elle est effectuée sur un chien jeune (avant 6 mois (Misdrop and Hart 1979 ; Rosenberger et al 2007 ; Akhtar 2015).

Cardiologie

Cardiologie : cœur et maladies cardiaques

Cardiomyopathie dilatée

Chez le Rottweiler, c’est une affection assez courante avec prédisposition des mâles et un âge médian de 5 ans. Dans une étude, 3% des cas de myocardiopathie dilatée concernaient des Rottweiler (Borgarelli et al. 2006).

Sténose aortique

Chez le Rottweiler, la sténose aortique est une affection congénitale avec un risque relatif de 4,5 à 19,3 par rapport à la population canine générale, selon les études et les pays. Il n’y a pas de prédisposition sexuelle rapportée chez le Rottweiler. Une origine héréditaire est suspectée avec une transmission selon un mode autosomal dominant avec des gènes modificateurs ou polygénique (Kienle, Thomas and Pion 1994 ; Oliveira 2011).

Dermatologie

Dermatologie : peau et maladies cutanées

Dermatomyosite canine

Un cas a été décrit chez un Rottweiler de 7 mois, avec des signes cutanés (alopécie, croûtes, squames, … en face interne des oreilles, autour des yeux et à l’extrémité de la queue) associés à une faiblesse généralisée, un mégaœsophage, une pneumonie et une myosite généralisée (Bresciani 2014).

Folliculite pyotraumatique

C’est une maladie de la peau assez commune chez le Rottweiler avec un risque relatif, par rapport à la population canine générale, de 2,3. Les jeunes chiens sont prédisposés. Cette affection est également appelée hot spot (Holm, Rest and Seewald 2004).

Furonculose du menton et des lèvres (folliculite)

C’est une affection fréquente chez le Rottweiler. Des causes traumatiques, génétiques et hormonales sont évoquées (Scott, Miller and Griffin 2001).

Hypopigmentation muco-cutanée

Une prédisposition du Rottweiler à cette affection cutanée congénitale est rapportée par certains auteurs. L’affection concerne le nez et les lèvres (Scott, Miller and Griffin 2001).

Hypopigmentation cutanée-muqueuse sur les lèvres d’un chien

Lipidose folliculaire du Rottweiler

C’est une affection cutanée rare et une origine héréditaire est suspectée. Elle touche les jeunes chiots sans prédisposition de sexe (Gross et al 1997).

Onychodystrophie lupoïde symétrique du chien

Chez le Rottweiler, l’âge moyen d’apparition se situe entre 3 et 8 ans, sans prédisposition de sexe (Rosychuk 2002).

 Parakératose folliculaire

C’est une affection décrite chez le Rottweiler. Elle est rare, avec une hérédité liée au sexe et ne touche que les femelles (Lewis 1998).

Endocrinologie

Endocrinologie : Hormones et maladies endocriniennes

Hypocorticisme ou maladie d’Addison

Chez le Rottweiler, c’est une affection peu fréquente qui touche plutôt les femelles, avec un âge moyen de 4,6 ans (Feldman and Nelson 1996 ; Peterson, Kintzer and Kass 1996).

Gastro-Entérologie

Gastro-Entérologie : maladies digestives, intestin, estomac, foie, pancréas, …

Gastroentérite éosinophilique, entérite éosinophilique et entérocolite éosinophilique

Le Rottweiler de moins de 5 ans est considéré comme présentant une prédisposition (Guilford and Strombeck 1996).

Hématologie et système immunitaire

Hématologie et système immunitaire : maladies du sang, globules rouges, …

Hémophilie de type B

Une forme familiale avec un déficit modéré en facteur en IX est rapportée chez le Rottweiler (Brooks 1999)

Syndrome hyperéosinophilique idiopathique

Une étude met en évidence une prédisposition du Rottweiler à une réaction éosinophilique exacerbée. On note par ailleurs plusieurs études faisant état d’une prédisposition du Rottweiler à différentes formes de syndrome hyperéosinophilique idiopathique (voir aussi : Gastroentérite éosinophilique (Lilliehöök et al 2000 ; Hebert 2001 ; Sykes and al 2001 ; Peeters and Clercx 2004 ; Drouot et al 2007).

Maladies infectieuses

Maladies infectieuses : bactéries et virus

Parvovirose

Le Rottweiler est une race considérée à risque, en particulier entre 6 semaines et 6 mois (Glickman et al 1985 ; Houston, Ribble and Head 1996 ; McCaw and Hoskins 2006).

Néphrologie-urologie

Néphrologie-urologie : maladies urinaires, reins, vessie, …

Incompétence du sphincter urétral (ISU) du chien

Le Rottweiler est une race prédisposée. L’affection concerne essentiellement les femelles stérilisées (Holt and Thrusfield 1993).

Radiographie d’une chienne atteinte d’incompétence du sphincter urétral (ISU)

Neurologie

Neurologie : maladies nerveuses, cerveau et nerfs

Amyotrophie d’origine médullaire

Chez le Rottweiler, le caractère génétique n’a actuellement pas été prouvé. L’affection apparaît vers l’âge de 1 mois et le pronostic est de 2-4 mois. Chez certains chiens, l’affection peut atteindre le tronc cérébral. Ils peuvent alors présenter une dysphonie ou des régurgitations dues à un mégaoesophage (Shelton 1999). 

Diverticule arachnoïdien

Le Rottweiler est prédisposé aux diverticules arachnoïdiens. Dans une étude, 20% des cas concernent des Rottweilers. Leur prédisposition pourrait provenir de la proportion importante de la tête dans cette race. Chez le Rottweiler, 88% des cas sont localisés au niveau cervical (Frykman, 1999 ; Gnirs et al., 2003 ; Jurina et Grevel 2004, Teychené-Coutet 2016).

Myéloscanner sur un chien montrant un diverticule arachnoïdien (flèche orange) et discrète protrusion discale (flèche bleue)

Epilepsie idiopathique (épilepsie essentielle)

Chez le Rottweiler, elle apparaît généralement vers l’âge de 36 mois (8 à 84 mois), avec un pic à 18 et 36 mois. Plus de 94% des chiens perdent connaissance au moment de la crise et ne répondent plus à leur nom. Plus de la moitié des chiens présentent des crises groupées (plus d’une par 24h). Une influence héréditaire est suspectée et dans une étude norvégienne, plus de 59% des chiens atteints partageaient un ancêtre commun (étalon utilisé de manière intensive dans les années 1992-1997) (Helske 2015).

Leucoencéphalomyélopathie (ou leucoencéphalomalacie) du Rottweiler

C’est une affection rare qui atteint le Rottweiler et les croisés rottweiler, entre 1,5 et 4 ans d’âge. On suspecte une transmission héréditaire selon un mode autosomique et récessif (Gamble and Chrisman 1984 ; Davies and Irwin 2003).

Polyneuropathie distale sensorielle et motrice du Rottweiler

C’est une affection du système nerveux décrite uniquement chez le Rottweiler. Une origine génétique est suspectée. Les premiers signes cliniques apparaissent entre 1,5 et 4 ans (Braund et al 1994 ; Cuddon 2002 ; Davies and Irwin 2003 ; Coates and O’Brien 2004).

Ophtalmologie

Ophtalmologie : maladies des yeux, paupières, …

Atrophie rétinienne progressive généralisée (ARP, GPRA)

Chez le Rottweiler, une hérédité autosomale et récessive est suspectée. Les signes cliniques apparaissent vers 3 ans (Rubin 1989 ; Sargan 2004 ; ACVO Genetics Committee 2007).

Cataracte

Chez le Rottweiler, une origine héréditaire selon un mode autosomique, dominant, à pénétrance incomplète est suspectée. Elle touche des chiens de moins de 2 ans et est corticale sous-capsulaire polaire postérieure triangulaire, bilatérale et d’évolution lente (Rubin 1989 ; Sargan 2004 ; ACVO Genetics Committee 2007).

 Dysplasie rétinienne

Chez le Rottweiler, plusieurs formes sont décrites : linéaires, fermées, multifocales, … Des cas de décollements géants chez des chiots, associés à une microphtalmie sont rapportés. Une origine congénitale est suspectée (Bedford 1982 ; ACVO Genetics Committe 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013).

Entropion

Chez le Rottweiler, l’entropion est considéré comme probablement héréditaire selon un mode polygénique, ou autosomique dominant à pénétrance incomplète. On l’observe chez les chiots à partir de 4-5 mois, associé à un épiphora et parfois des lésions de la cornée. Il peut être important et toucher la totalité de la paupière inférieure (Rubin 1989 ; ACVO Genetics Committe 2007 ; Gelatt 2007 ; Read and Broun 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013).

Entropion chez un chien

Persistance de membrane pupillaire (PMP)

Chez le Rottweiler l’affection est décrite. Il s’agit le plus souvent de formes mineures. Une origine héréditaire, probablement autosomique, dominante et à pénétrance incomplète, est suspectée (Rubin 1989 ; ACVO Genetics committee 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013).

Syndrome de la « poche du canthus médial »

Chez le Rottweiler, une prédisposition due à la forme de la tête est rapportée (Rubin 1989).

Orthopédie – Appareil locomoteur

Orthopédie – Appareil locomoteur : maladies des os, des articulations et du squelette, maladies des muscles

Discospondylite (ou spondylodiscite)

C’est une affection peu fréquente. Néanmoins, une prédisposition du Rottweiler est rapportée, avec un Odds ratio de 3,1 par rapport aux chiens de races croisées. La discospondylite (ou spondylodiscite) touche plutôt les chiens d’âge jeune ou moyen et les mâles sont deux fois plus atteints que les femelles (Burkert et al. 2005).

Dysplasie du coude

La dysplasie du coude est une cause fréquente de boiterie du membre antérieur chez le Rottweiler. La fragmentation du processus coronoïde médial (Odds ratio de 36,1 par rapport aux races croisées) et la non union du processus anconé (Odds ratio de 27,4) sont les formes les plus courantes dans cette race (LaFond, Breur and Austin 2002 ; Robins and Innes 2006).

Dysplasie de la hanche

Chez le Rottweiler, l’affection est assez fréquente, avec une prédisposition des mâles castrés. Le Odds ratio par rapport aux chiens de race commune est de 3,33. En France, chez le Rottweiler, la prévalence est de 23,4% (Genevois 2008 ; Witsberger et al. 2008).

Fragmentation des sésamoïdes (sésamoïde bi et tripartite)

C’est une affection fréquente chez le Rottweiler qui est généralement asymptomatique (Eaton-Wells 2006).

Myopathie distale juvénile (forme de myopathie dystrophique héréditaire sans déficience en dystrophine)

Le Rottweiler est une race de chien prédisposée à une forme de myopathie dystrophique héréditaire sans déficience en dystrophine, appelée également appelée myopathie distale juvénile du Rottweiler. Une transmission héréditaire est suspectée (Hanson SM, Smith MO et al 1998).

Myopathie dystrophique héréditaire liée au chromosome X chez le chien

La myopathie dystrophique héréditaire liée au chromosome X est décrite chez le Rottweiler. Elle est la conséquence d’une mutation sur le gène codant pour la dystrophine (mutation non sens entrainant l’apparition d’un codon stop au sein de l’exon 58) (Winand NJ, Pradham D, Cooper BJ, 1994).

Ostéochondrose (ostéochondrite disséquante, OCD) du jarret

Chez le Rottweiler, l’ostéochondrose peut toucher plusieurs articulations : jarret, grasset, épaule.

L’ostéochondrose du jarret est une cause fréquente de boiterie postérieure avec un Odds ratio de 206 par rapport aux races croisées. L’âge moyen d’apparition est de 5-9 mois (LaFond, Breur et Austin 2002 ; Miller and Hulse 2006).

L’articulation du grasset est également concernée par l’ostéochondrose, avec un Odds ratio par rapport aux races croisées de 66,3. Les mâles sont plus touchés et l’âge moyen est de 5-12 mois, parfois plus tôt (LaFond et al. 2002).

L’ostéochondrose de l’épaule est assez courante, avec un Odds ratio par rapport aux races croisées de 22,8. On l’observe sur des chiens de 4 à 7 mois, parfois plus âgés, avec une prédisposition des mâles (Rudd et al. 1990 ; LaFond et al. 2002).

Ostéodystrophie hypertrophique (ou ostéopathie métaphysaire)

Chez le Rottweiler, cette maladie de l’os touche les jeunes chiens (2 à 6 mois), avec une possible prédisposition des mâles (Nieves 2002).

 Queue courte

Contrairement à certaines autres races, chez le Rottweiler, la queue courte n’est pas due à une mutation du gène T (Hytönen et al 2009).

Rupture des ligaments croisés

La rupture du ligament croisé crânial est une cause commune de boiterie du membre postérieur chez le Rottweiler. Le Odds ratio est de 3,58 dans cette race. Les chiens stérilisés et les sujets âgés sont prédisposés (Witsberger et al.2008).

Syndrome d’hyperextension du carpe

Chez le Rottweiler, l’affection s’observe sur des chiens de moins de 6 mois. Elle est favorisée par des facteurs environnementaux (Kerwin 2004).

Particularités physiologiques

Particularités physiologiques chez le Rottweiler

Hyperéosinophilie

Une étude met en évidence une prédisposition du Rottweiler à une réaction éosinophilique exacerbée. On note par ailleurs plusieurs études faisant état d’une prédisposition du Rottweiler à différentes formes de syndrome hyperéosinophilique idiopathique (voir aussi : Gastroentérite éosinophilique) (Lilliehöök et al 2000 ; Hebert 2001 ; Sykes and al 2001 ; Peeters and Clercx 2004 ; Drouot et al 2007).

Pneumologie

Pneumologie : maladies de l’appareil respiratoire, poumon, trachée et bronches, gorge et larynx,…

Paralysie laryngée

Le complexe polyneuropathie-paralysie laryngée, également appelé Paralysie Laryngée Juvénile et Polyneuropathie (JLPP) touche les jeunes chiens, dès 3 mois. Une mutation (c.743delC) sur le gène RAB3GAP1 a été identifiée. La transmission se fait sur mode autosomique et récessif. Dans certaines études, on estime que 18% des chiens seraient porteurs. L’affection est associée à des troubles oculaires (Mahoney, Knowles and Braund 1998).

Reproduction

Reproduction : maladie de l’utérus et des ovaires, testicules et prostate

Pyomètre

Certains auteurs considèrent le Rottweiler comme une race prédisposée au pyomètre. L’affection touche les femelles non stérilisées avec un âge moyen de 7,25 ans. La plupart des cas se présentent à 12 semaines d’œstrus (Chastaing, Panciera ans Waters 1999, Egenwall et al 2001, Smith 2006).

Connaître le Rottweiler

Autres noms du Rottweiler

Rottweiler Metzgerhund (chien de boucher du Rottweil), Rott, Bouvier allemand

Pays d’origine du Rottweiler

Allemagne

Utilisation du Rottweiler

Chien de garde. Chien de police et chien utilisé dans l’armée. Chien de compagnie

Caractère et aptitude du Rottweiler

Robuste, endurant, équilibré, paisible mais avec un tempérament fort et dominant dans l’âme (spécialement chez le mâle). Il doit dégager une impression de force tranquille et n’aboie jamais inutilement. Dévoué, très attaché à son maître, il est patient avec les enfants. Gardien efficace, intrépide, à l’aspect dissuasif, il est capable d’agressivité à l’égard des étrangers.

Conseils d’éducation et de vie du Rottweiler

Il lui faut une éducation précoce, très ferme, sans brutalité, pour obtenir une obéissance impeccable. Reflet de son maître, par un dressage cruel, il deviendra une arme redoutable. Il réclame beaucoup d’espace et d’exercice et ne supporte pas de rester enfermé et à l’attache. Il craint la chaleur. Un brossage quotidien est conseillé.

Durée de vie du Rottweiler

Médiane : 8.92 ans (Adams et al. 2010) – 8,0 ans (O’Neil et al. 2013)

Ecart interquartile : 5,5 – 10,2 ans (O’Neil et al. 2013)

Durée maximale : 16.75 ans (Adams et al. 2010) – 16,6 ans (O’Neil et al. 2013)

Histoire du Rottweiler

Pour certains, ce chien, typiquement allemand, descendrait du Bouvier bavarois. Pour d’autres, il serait issu des Molosses introduits en Allemagne lors des invasions romaines. Déjà au Moyen Age, dans la ville de Rottweil, dans le Wurtemberg, ce chien puissant et courageux gardait les troupeaux et défendait les marchands de bestiaux contre les bandits. L’importante corporation des bouchers l’adopta, ce qui lui valut le nom de « chien de boucher ». Le premier club de la race date de 1907. Il fut officiellement reconnu comme chien de la police en Allemagne en 1910. Pendant la Première Guerre mondiale, il fut utilisé par l’armée allemande. La race fut définitivement reconnue en 1966. Sa réputation mondiale a débuté vers 1970. Le Club français du Rottweiler a été créé en 1977.

Standard du Rottweiler

  • Tête : Forte. Crâne large, modérément convexe. Stop bien marqué, chanfrein rectiligne, truffe bien développée. Mâchoires puissantes, lèvres noires et serrées.

  • Yeux : De grandeur moyenne, en amande, brun foncé.
  • Oreilles : Attachées haut, moyennes, triangulaires, très écartées. Pendantes, ramenées sur l’avant et bien accolées.
  • Corps : Trapu. Cou puissant, sec, sans fanon. Poitrail bien développé. Dos droit et puissant, poitrine spacieuse, côtes cintrées. Rein court, croupe large et légèrement arrondie.
  • Membres : Bien musclés. Pieds ronds. Doigts bien serrés et cambrés, ongles noirs.
  • Queue : Autrefois coupée courte (juste une ou deux vertèbres) ou conservée.
  • Poil : De longueur moyenne, dur au toucher, lisse, serré. Le sous-poil ne doit pas dépasser le poils de couverture.
  • Robe : Noire avec des marques feu bien délimitées sur les joues, au-dessus des yeux, sur le museau, le dessous du cou, au poitrail, aux membres et en dessous de la racine de la queue.
  • Taille : Mâle : de 61 à 68 cm. Femelle : de 56 à 63 cm
  • Poids : Mâle : environ 50 kg. Femelle : environ 42 kg
Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00