Tumeur cardiaque chez le chat

Quel type de tumeur cardiaque peut-on trouver ?

Comme tout organe, le cœur peut être le siège d’un cancer. Le cancer du cœur est peu fréquent chez le chat. Les tumeurs peuvent être primitives ou métastatiques. Il existe plusieurs types de tumeurs cardiaques : carcinome, hémangiosarcome, fibrosarcome, chémodectome, mésothéliome, …

Points Importants

  • Comme tout organe, le cœur peut être le siège de tumeur, cancéreuse ou non
  • Il existe de nombreuses variétés de tumeurs cardiaques
  • Il n’y a pas de symptôme caractéristique
  • L’échocardiographie est souvent très utile mais d’interprétation parfois délicate
  • Dans certaines situations, un traitement chirurgical permet d’assurer à l’animal une bonne qualité de vie.

Quels sont les symptômes d’une tumeur cardiaque ?

Il n’y a pas de symptôme caractéristique. L’évolution est souvent insidieuse avec une baisse de l’état général et de l’appétit, un amaigrissement.
Les conséquences d’une tumeur cardiaque sont très variables. Elles dépendent de sa nature, de sa localisation sur le cœur ou le péricarde, de sa taille, …
En cas d’atteinte du myocarde, des troubles du rythme peuvent provoquer de la fatigue, des malaises ou des syncopes.

Si la tumeur se trouve à l’intérieur d’une cavité cardiaque, on aura souvent de l’ascite.
Dans un nombre important de cas, les tumeurs cardiaques provoquent une péricardite et la formation d’épanchements péricardiques.
Face à un examen clinique souvent peu parlant, le vétérinaire va devoir pratiquer des examens complémentaires. Selon ses observations et l’auscultation, il pourra s’agir d’une radiographie du thorax, d’un électrocardiogramme, d’une échocardiographie.

C’est souvent l’échocardiographie qui va apporter le plus de renseignements. Néanmoins, l’examen est souvent délicat et doit être effectué de façon particulièrement attentive, certaines tumeurs pouvant être difficiles à visualiser. L’échocardiographie peut ainsi permettre la mise en évidence directe de masses anormales souvent très évocatrices et assez souvent associées à un épanchement péricardique associé. Compte tenu de la localisation particulière des lésions, il est rarement possible de faire des biopsies sans prendre des risques importants. En revanche, il y a lieu de faire un bilan d’extension, c’est-à-dire rechercher dans le reste de l’organisme si d’autres tumeurs associées sont présentes (métastases). Une échographie de l’abdomen est alors un bon examen à envisager.

Certaines races présentent une prédisposition comme : le Labrador.

    

  1. Volumineuse tumeur cardiaque primitive chez un chien
  2. Examen échocardiographique montrant une trés volumineuse tumeur à l'intérieur du coeur (flèche)
  3. Examen échocardiographique. On note la présence d'une tumeur (flèche)

Quel est le pronostic d’une tumeur cardiaque ?

Comme pour beaucoup de maladies cancéreuses, le pronostic est très sérieux. Certaines tumeurs peuvent évoluer très rapidement (quelques semaines). Toutefois, d’autres formes (chémodectome en particulier) sont d’évolution très lente et la mise en place de traitements palliatifs devient alors intéressante, d’où la nécessité d’un diagnostic le plus précis possible.

Comment peut-on traiter une tumeur cardiaque ?

Dans certaines situations, un traitement chirurgical avec exérèse de la lésion est possible mais ces cas sont relativement exceptionnels. En revanche, comme pour certaines péricardites, les tumeurs à évolution lente et associées à la présence de liquide autour du cœur sont une bonne indication de péricardectomie, en particulier par thoracoscopie. Un tel geste ne permet pas la guérison de l’animal mais vise à lui assurer une bonne qualité de vie.

Dans l’état de nos connaissances, des chimiothérapies sont possibles mais les résultats ne sont pas très satisfaisants.

 

RÉFÉRENCES

Corlouer JP – Les cardiopathies - In : Rousselot JF, Corlouer JP et coll. - La cardiologie au quotidien – Guide pratique Vétoquinol – 2010, 156 p

Corlouer JP - Maladies et tumeurs cardiaques – CNVSPA-GECA, Fort de France,13-17 mars 2001

Corlouer JP - Diagnostic et traitement des épanchements péricardiques : les controverses. - Paris 24-26 novembre 2000.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00