Lymphomes chez le chien



Points importants

  • Le lymphome est la troisième tumeur la plus fréquente chez le chien
  • La forme clinique la plus fréquente est celle pour laquelle les ganglions superficiels au niveau de la gorge et du cou notamment sont de taille augmentée
  • Le diagnostic fait appel à des prélèvements de ganglion pour confirmer le diagnostic et pour bien identifier le type de lymphome dont souffre le chien
  • Cette distinction du type de lymphome est importante pour établir l’espérance de vie du chien avec le traitement
  • Le traitement repose essentiellement sur la chimiothérapie
  • Les protocoles de chimiothérapie utilisés en médecine vétérinaire sont en général bien tolérés

Qu’est-ce qu’un lymphome ?

Les lymphomes sont des tumeurs malignes qui touchent le système lymphatique. Le système lymphatique assure la défense de l’organisme. Il est constitué par les lymphocytes des ganglions, de la rate, des amygdales mais est aussi présent dans tous les organes (en particulier la moelle osseuse, l’intestin, les glandes). Le comportement de ces cancers chez le chien est dans la grande majorité des cas très agressif et les chiens ont une espérance de vie courte sans traitement. Il existe également des formes cutanées de lymphome.

Quelles sont les causes du lymphome ?

Comme pour la plupart des tumeurs, la cause exacte des lymphomes n’est pas connue. On sait cependant que les sujets dont les défenses immunitaires sont affaiblies (après un traitement ou lors de différentes maladies) ont un plus fort risque de développer un lymphome. Certaines races comme le Boxer ont un risque plus élevé de développer un lymphome dans leur vie. Des facteurs prédisposant présents dans l’environnement sont suspectés (dioxines, pesticides …).

Quels sont les symptômes des lymphomes du chien ?

Les formes cliniques de lymphome sont multiples. La plus fréquente est la forme multicentrique pour laquelle on trouve de gros ganglions particulièrement détectables dans la région du cou. On rencontre également des lymphomes de l’intestin, du foie, de la rate, de la peau… Les symptômes présentés par les chiens sont ainsi très variables en fonction de ces formes. Cela peut être une grosseur dans le cou dans le cas de lymphome multicentrique, une jaunisse dans le cas de lymphome du foie ou des vomissements et une perte d’appétit dans le cas de lymphome de l’intestin.

Quelles sont les races prédisposées aux lymphomes du chien ?

Certaines races de chiens présentent une prédisposition à l’histiocytome cutanée, comme : Bulldog anglais,

Comment fait-on le diagnostic ?

Le diagnostic repose sur l’analyse de prélèvement des ganglions ou de l’organe atteint. Les prélèvements sont des ponctions à l’aiguille et/ou des biopsies. Le vétérinaire établira le plus précisément le sous-type de lymphome dont souffre le chien car l’espérance de vie avec traitement est différente selon ce critère.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Références

1. Ponce F et coll (2004). Prognostic significance of morphological subtypes in canine malignant lymphomas during chemotherapy. The Veterinary Journal 167:158-166.
2. Marconato L (2010). The staging and treatment of multicentric high-grade lymphoma in dogs: A review of recent developments and future prospects. Vet J. 2010 Jun 3
3. Ettinger SN (2003). Principles of treatment for canine lymphoma. Clin Tech Small Anim Pract. 2003 May;18(2):92-7.

Glossaire