Endoscopie des urétrites

et des tumeurs urétrales

L’examen urétroscopique permet d’apprécier l’aspect de la muqueuse urétrale et d’identifier la présence d’obstructions. L’examen permet également la réalisation de biopsies, fondamentales pour l’établissement d’un diagnostic de certitude.

Les indications d’uroendoscopie sont multiples. Une maladie urétrale ne peut être clairement distinguée d’une atteinte vésicale ou prostatique à partir des signes cliniques.

Indication d’uroendoscopie chez le chien

  • Hematurie
  • Strangurie
  • Pollakiurie
  • Dysurie
  • Incontinence urinaire
  • Obstruction urinaire
  • Infections urinaires récurrentes
  • Lithiases
  • Masses vésicales
  • Ecoulements vaginales et peniens

L’uroendoscopie permet la visualisation de plusieurs structures : le vestibule vaginal, le vagin, le méat urétral, l’urètre sur toute sa longueur, la vessie et les méats urétéraux. L’évaluation des uretères est aussi possible avec certains fibroscopes souples de petit calibre. L’uroendoscopie permet la prise de biopsies, le retrait ou la fragmentation (lithotripsie) de lithiases ainsi que certains gestes thérapeutiques à l’aide du laser.

Un urètre normal doit être lisse, régulier et de couleur rosée. Le terme urétrite désigne l’inflammation de l’urètre. L’inflammation peut être primaire ou secondaire (traumatisme, lithiase, tumeur). L’inflammation peut amener au développement d’ulcérations et érosions. Les urétrites prolifératives peuvent être secondaires aux infections bactériennes chroniques ou être d’origine immunitaire. Les urétrites lympho-plasmocytaires présentent une hyperplasie épithéliale fréquemment associée à une infection bactérienne chronique. Les signes cliniques sont souvent ceux de maladie du bas appareil urinaire (hématurie, pollakiurie ou dysurie). Les tumeurs urétrales sont rares chez le chien ; toutefois, une extension d’une tumeur vésicale ou prostatique est possible. Les carcinomes des cellules transitionnelles et les carcinomes des cellules squameuses sont les plus fréquents. Cliniquement et à l’examen endoscopique une urétrite proliférative peut ressembler au carcinome urétral et vice-versa. Les deux pathologies peuvent s’accompagner d’une prolifération épithéliale importante, des fois polyploïde, ainsi que d’une inflammation sévère. Toutefois, si la muqueuse est ulcérée parfois nécrosée, très irrégulière et très proliférative la suspicion de tumeur peut être avancée. Cependant, la biopsie urétrale est indispensable pour confirmer la nature inflammatoire ou tumorale de cette prolifération épithéliale.

A l’examen endoscopique, il peut être difficile de faire la différence entre une tumeur vésicale avec extension urétrale ou vice-versa.

 

RÉFÉRENCES

Byron J, Chew D (2011). Diagnostic urologic endoscopy In: Nephrology and Urology of Small Animals, Willey Blackwell, 173-183

Bartges J (2011). Uretral disease In: Nephrology and Urology of Small Animals, Willey Blackwell, 778-780

Philips J (2011). Neoplasia of the lower urinary tract In: Nephrology and urology of Small Animals, Willey Blackwell, 797-79

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00