Sarcome des tissus mous chez le chien



Points importants

  • Le sarcome des tissus mous est une tumeur cancéreuse du tissu conjonctif
  • Il existe de nombreuses formes de sarcome des tissus mous et le diagnostic est parfois délicat
  • Le traitement de choix, après bilan d’extension, est chirurgical
  • Le pronostic est variable selon le degré de malignité et la qualité de l’exérèse chirurgicale

Qu’est-ce qu’un sarcome des tissus mous chez le chien ?

Le sarcome des tissus mous chez le chien est une tumeur maligne se développant aux dépens du tissu conjonctif. L’appellation tissu conjonctif regroupe l’ensemble des tissus mous, tissu fibreux de soutien, graisse, muscles, vaisseaux, … mais aussi des tissus « durs » (le cartilage et l’os).

Nous ne parlons ici que des sarcomes des tissus mous. Les sarcomes des tissus « durs », tels que les chondrosarcomes et les ostéosarcomes font l’objet de fiches particulières.

Les sarcomes des tissus mous (STM) constituent donc une famille très hétérogène (plusieurs dizaines de formes différentes) mais avec certains points communs :

  • masse à croissance lente mais localement très infiltrante ;
  • touche majoritairement les membres ;
  • ayant un fort pouvoir de récidive locale ;
  • approche diagnostique et thérapeutique commune.

Le diagnostic précis des différentes formes est parfois très difficile et incertain, ce qui explique pourquoi ces cancers sont regroupés sous le terme de sarcome des tissus mous.

Néanmoins, chaque sarcome possède un comportement et une évolution qui lui est propre, ce qui rend leur prise en charge complexe. Selon le tissu concerné, différents termes sont utilisés pour nommer le sarcome :

Sarcome des tissus mous chez le chien
Les chiens de grandes races sont plus fréquemment atteintes par les sarcomes des tissus mous
Sarcome des tissus mous chez le chien
Radiographie pulmonaire sur chien Labrador présentant un hémangiosarcome au niveau de la cuisse. Des métastases sont visibles

Prédispositions raciales au sarcome des tissus mous chez le chien (STM)

Certaines races semblent plus fréquemment atteintes : Flat-coated retriever, …

Les chiens de grandes races sont surreprésentés.

 


Signes cliniques du sarcome des tissus mous chez le chien (STM)

Ce sont des tumeurs qui peuvent se développer dans toutes les régions du corps, sans signe clinique spécifique.

On les trouve plus souvent chez des chiens d’âge moyen à élevé.

Certaines localisations sont plus fréquentes : 60 % des STM se trouvent au niveau des extrémités. On en trouve néanmoins au niveau du tronc, de la tête, du cou, … mais aussi sur divers organes.

Les formes externes de STM ont généralement l’aspect d’une masse tissulaire indolore et de croissance lente, le plus souvent indurée et adhérente aux tissus sous-jacents. D’autres aspects sont possibles, y compris la présence d’ulcérations. L’extension se fait de proche en proche et de façon longitudinale. Des nodules satellites tumoraux sont possibles.

 


Bilan d’extension et confirmation du diagnostic de sarcome des tissus mous chez le chien (STM)

Le bilan d’extension a pour objectif d’apprécier la taille, l’extension locale de la tumeur et son éventuelle dissémination dans l’organisme mais aussi de choisir le protocole de traitement le plus adapté. Selon les cas, la localisation, … il fait appel à des techniques d’imagerie telles que : échographie, radiographies, IRM ou scanner.

Le diagnostic passe par un examen cytologique et histologique (biopsie) de la tumeur mais, malgré le développement de diverses techniques récentes il reste très délicat et même parfois incertain.

 


Traitement des sarcomes des tissus mous chez le chien (STM)

L’objectif du traitement est d’assurer le contrôle local du sarcome mais également de limiter le risque de diffusion à distance.

La chirurgie est une technique de choix incontournable et représente le plus souvent la première étape du traitement. Si nécessaire, elle est associée à une chimiothérapie, une immunothérapie ou une radiothérapie.

Le traitement chirurgical peut avoir un rôle curatif et permettre de guérir l’animal. Pour cela, le chirurgien doit effectuer une exérèse large et totale de la tumeur (en marges « saines »).

Dans certains cas avancés, la chirurgie peut n’être que palliative. Elle permet alors de réduire le volume de la tumeur, d’atténuer les signes cliniques et d’augmenter ainsi la qualité de vie de l’animal. Le recours à des greffes cutanées est parfois utile.

L’amputation, bien qu’évitée dans la mesure du possible, est parfois nécessaire lorsque la tumeur est trop volumineuse et envahit des structures multiples.

Après exérèse chirurgicale, le taux de récidive locale des STM varie entre 25 et 62%. Il dépend en grande partie de l’agressivité de la tumeur mais aussi de la qualité du traitement chirurgical.

La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent être utilisées en complément de la chirurgie.

Sarcome des tissus mous chez le chien
Volumineuse tumeur (neurofibrosarcome) de l’avant bras chez un chien
Sarcome des tissus mous chez le chien
Cas de la photo 4. Après retrait carcinologique de la masse, la peau a pu être refermée à l’aide d’une greffe libre
Sarcome des tissus mous chez le chien
Chien des photos 4 et 5 montrant l’acceptation de la greffe, l’absence de récidive et la repousse des poils 5 mois après la chirurgie

Pronostic de sarcome des tissus mous chez le chien (STM)

Les STM sont des tumeurs malignes, localement invasives et qui peuvent récidiver après une exérèse chirurgicale seule. Elles peuvent parfois métastaser par voie sanguine aux poumons (11 %), et beaucoup plus rarement aux nœuds lymphatiques régionaux (1%).

Le pronostic dépend beaucoup du grade de malignité, de l’index mitotique et de la qualité de l’exérèse chirurgicale.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter

Références

Thirion M. - Prise en charge diagnostique et thérapeutique des sarcomes des tissus mous chez le chien : revue bibliographique. Thèse Med Vet, Toulouse 2012, 124 p

Glossaire