Queue Courte chez le chien

Qu’est-ce que la queue courte chez le chien ?

La queue courte chez le chien est une anomalie congénitale. Certains chiots naissent avec.

Une origine génétique a été identifiée dans certaines races de chiens. En revanche, dans d’autres races, elle n’a pas été retrouvée. Plusieurs mutations différentes sont donc probables.

La mutation identifiée, retrouvée chez la plupart des chiens à queue courte, touche le gène T (Substitution, T c.295 C>G, exon1).

Le gène  normal est responsable de la production d’une protéine (protéine T) impliquée dans le développement de l’embryon (et plus particulièrement du mésoderme de la partie postérieure du corps).

La transmission de la mutation se fait selon un mode autosomique et dominant. Le chien atteint possède donc une seule copie de l’allèle muté (hétérozygote), transmis par un de ses deux parents. Il s’ensuit un défaut relatif de production de protéine T pendant le développement de l’embryon et par voie de conséquence une queue courte.

Dans les études effectuées, aucun chien vivant ne présente deux copies de l’allèle muté.  Cette observation est en faveur du caractère létal des chiens homozygotes. Le croisement de deux parents porteurs de la mutation produit 25% de chiots homozygotes qui meurent pendant la gestation (le défaut de production de protéine T est responsable de malformations majeures de la partie postérieure du corps, rendant l’embryon non viable). Il s’ensuit une réduction de 25% de la taille des portées.

Points Importants

  • La queue courte est une malformation congénitale
  • Elle est sans incidence pour le chien né avec une queue courte
  • La malformation est héréditaire mais il existe plusieurs formes génétiques à l’origine d’une queue courte chez le chien
  • La mutation du gène T est responsable d’une mortalité embryonnaire importante en cas de croisement inapproprié

Prédispositions raciales à la queue courte chez le chien

La mutation du gène T a été identifiée dans différentes races correspondant principalement à des chiens de berger et de chasse, ce qui, pour certains auteurs, suggère une origine ancestrale de la mutation.

La mutation du gène T est décrite chez : Berger australien, Berger croate, Berger des Pyrénées, Berger de Savoie, Berger polonais de plaine, Braque du Bourbonnais, Bouvier australien à courte queue, Chien d’eau espagnol, Chien d’ours de Carélie, Chien de ferme dano-suédois, Épagneul breton, Jack Russell Terrier, Mudi, Pinscher autrichien, Schipperke, Terrier brésilien, Vallhund suédois, Welsh Corgi Pembroke.

Radiographie d'un chien à queue courte

Des naissances de chiots à queue courte sont également décrites dans des races chez lesquelles on ne retrouve pas cette mutation : Boston Terrier, Bouledogue anglais, King Charles Spaniel, Parson Russel Terrier, Rottweiler et Schnauzer miniature. Une autre cause génétique reste donc à identifier.

Signes cliniques de la queue courte chez le chien

Le nombre de vertèbres coccygiennes du chien varie entre 18 et 22.

Le chien qui naît avec une queue courte ne présente aucun signe clinique particulier. Il mènera une existence normale.

Comment confirmer le diagnostic de la queue courte chez le chien ?

L’examen du chien suffit généralement à porter le diagnostic. Mais, selon les situations, le nombre de vertèbres caudales manquantes est plus ou moins important.

La radiographie peut être un moyen d’évaluer précisément l’importance de la malformation.

La caudectomie est interdite dans de nombreux pays. Il peut être nécessaire, dans certaines circonstances, de prouver que le chien est né avec une queue courte. Si le chien appartient à une race dans laquelle la mutation du gène T est décrite, un test de dépistage génétique pour cette mutation est alors utile. Si la mutation n’est pas identifiée, cela signifie que la queue du chien a été coupée chirurgicalement (caudectomie).

Traitement de la queue courte chez le chien

Il n’y a bien sûr pas de traitement de cette malformation congénitale.

Prévention de la queue courte chez le chien

La prévention est utile pour limiter la mortalité embryonnaire et donc les portées de petite taille. Il est déconseillé de faire reproduire les chiens nés avec une queue courte, et surtout de croiser un mâle et une femelle à queue courte (25% de mortalité in utero).

 

RÉFÉRENCES

Haworth K, Putt W, Cattanach B, Breen M, Binns M, Lingaas F, Edwards YH - Canine homolog of the T-box transcription factor T; failure of the protein to bind to its DNA target leads to a short-tail phenotype. - Mamm Genome, 2001 Mar;12(3):212-8.

Hytönen MK, Grall A, Hédan B, Dréano S, Seguin SJ, Delattre D, Thomas A, Galibert F, Paulin L, Lohi H, Sainio K, André C - Ancestral T-box mutation is present in many, but not all, short-tailed dog breeds. - J Hered.- 2009 Mar-Apr;100(2):236-40

Indrebø A, Langeland M, Juul HM, Skogmo HK, Rengmark AH, Lingaas F - A study of inherited short tail and taillessness in Pembroke Welsh corgi. - J Small Anim Pract., 2008 May;49(5):220-4.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00