Hémivertèbre chez le chien

Qu’est-ce qu’une hémivertèbre chez le chien ?

Une hémivertèbre est une malformation congénitale vertébrale, plus souvent au niveau des vertèbres thoraciques que cervicales ou lombosacrées causant des angulations anormales de la colonne vertébrale (scoliose ou cyphose). Dans la majorité des cas, ces malformations vertébrales sont des découvertes fortuites.

L’origine de ces malformations pourrait être due à une absence de vascularisation vertébrale ou une affection de la croissance du cartilage au stade fœtal ou encore une anomalie génétique.

Il existe plusieurs formes d’hémivertèbres : vertèbres papillons (les plus fréquentes), hémivertèbres dorsales, hémivertèbres latérales, hémivertèbres dorso-latérales, hémivertèbre en « coin » ventral, hémivertèbre en « coin » latéral et vertèbre courte (avec forme normale).

Ces malformations vertébrales peuvent atteindre une ou plusieurs vertèbres (pour plus de la moitié des chiens atteints).

Ces malformations peuvent causer des instabilités vertébrales, prédisposer aux hernies discales ou favoriser des adhérences leptoméningées pouvant évoluer en diverticule arachnoïdien (anciennement kyste sous arachnoïdien).

Prédispositions raciales aux hémivertèbres chez le chien

Les races de chiens brachycéphales (à nez écrasé) et surtout celle à queue en tire-bouchon sont prédisposées, telles que : Boston terrier, Bouledogue Français, Bulldog anglais et Carlin …

Cependant, d’autres races, notamment de petite taille, peuvent également être atteintes telles que : Yorkshire Terrier, Shih Tzu …

Signes cliniques d’hémivertèbres chez le chien

Les signes cliniques, quand ils sont présents, sont généralement d’évolution lente et progressive.

Ils peuvent se manifester avant l’âge d’un an et sont secondaires à une sténose progressive du canal vertébral ou à des instabilités vertébrales compressives.

Les signes cliniques sont ceux d’une myélopathie compressive avec ataxie (incoordination motrice, démarche ébrieuse) et/ou de la parésie (faiblesse locomotrice) parfois non ambulatoire. Dans les cas les plus sévères une paraplégie peut être observée. De l’incontinence urinaire et fécale sont également possibles.

Comment confirmer le diagnostic d’hémivertèbre

Chez le chien, le diagnostic d’hémivertèbre se fait grâce à un examen radiographique sous plusieurs incidences (face et profil).

Lorsque le chien présente des signes nerveux associés à ces malformations vertébrales, des examens d’imagerie plus poussés sont nécessaires afin d’évaluer le degré de compression. Les plus couramment prescrits sont une myélographie, un scanner, une myélo-tomodensitométrie ou une IRM.

Radiographie de profil de la colonne vertébrale d’un chien présentant une malformation d’une vertèbre thoracique (hémivertèbre). La lésion comprime la moelle épinière pouvant entrainer une paralysie du chien, plus ou moins grave selon les cas

Radiographie de face de la colonne vertébrale d’un chien présentant une malformation de plusieurs vertèbres thoraciques. La flèche du haut montre une hémivertèbre, la flèche du bas une malformation de la dernière vertèbre, associée à une grosse côte d’un côté (étoile) et une côte atrophiée de l’autre (point). Selon leur localisation, outre une paralysie ou une parésie, … les lésions vertébrales peuvent parfois entrainer une incontinence urinaire ou fécale

Traitement des hémivertèbres du chien 

En l’absence de signe clinique, aucun traitement n’est nécessaire.

Lors d’atteinte modérée, un traitement médical à base d’anti-inflammatoire et antidouleur peut être envisagé, si nécessaire.

Dans les cas plus sévères avec des signes nerveux handicapants, un traitement chirurgical peut être souhaitable avec stabilisation vertébrale plus ou moins décompression médullaire dorsale (laminectomie).

Pronostic des hémivertèbres du chien

Les hémivertèbres sont des malformations fréquentes avec un bon pronostic à long terme tant que le chien ne présente pas de signes nerveux. De nombreux chiens ne présenterons jamais de signes associés à ces malformations.

En cas de faible compression, avec peu de déficit nerveux, le pronostic avec traitement médical est relativement bon mais avec des risques de récidive ou de nécessité de traitement à long terme non négligeables.

En cas de chirurgie stabilisatrice et/ou décompressive, le pronostic est généralement bon au long terme avec cependant de faibles risques de récidive.

 

AUTEUR

DR CAUZINILLE, Spécialiste en neurologie

RÉFÉRENCES

Gutierrez-Quintana R. et al., A proposed radiographic classification scheme for congenital thoracic vertebral malformations in brachycephalic « screw-tailes » dog breeds, Veterinary Radiology and Ultrasound, 2014

Westworth D.R. and Sturges B.K., Congenital Spinal Malformations in Small Animals, Veterinary Clinic of North America : Small Animal Practice, 2010

Charalambous M. et al., Surgical treatment of dorsal hemivertebrae associated with kyphosis by spinal segmental stabilization, with or without decompression, Veterinary Journal, 2014

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00