Soins des chiots

Prise en charge et soins des chiots par la chienne – troubles du comportement maternel

Normalement, dès l’expulsion, la chienne prend en charge les soins des chiots. Elle les lèche, ce qui permet de les débarrasser de la membrane qui les entourent (l’amnios), de couper le cordon ombilical et de stimuler la respiration.

Dans certains cas, la prise en charge par la chienne est défaillante. Les principales causes sont : manque d’expérience, douleurs ou inconfort, mauvaises conditions environnementales pour la mise-bas. La chienne peut parfois être agressive avec les chiots, jusqu’à 3 semaines. Il peut même arriver qu’elle les mange. Il faut alors avant tout s’assurer qu’elle n’a pas de problème aux mamelles.

Il peut arriver que la chienne rejette un ou deux chiots. C’est souvent parce qu’ils sont en hypothermie (< 34°C), le plus souvent à cause d’une maladie néonatale. En revanche, si la chienne rejette toute la portée, il faut plutôt craindre une douleur ou une maladie maternelle. Parfois il s’agit d’un trouble comportemental pouvant survenir en cas de césarienne trop précoce ou de stress.

Points Importants

  • Dans la majorité des cas, la chienne va prendre en charge les chiots dès leur expulsion
  • Dégager les voies aériennes, faire les soins au cordon et maintenir les chiots au chaud sont les premiers gestes à faire
  • La surveillance de la prise de poids permet de s’assurer d’une évolution normale
  • Toute anomalie doit rapidement donner lieu à une consultation chez le vétérinaire

   

A la naissance, le chiot est entouré par une membrane (amnios) qu’il faut retirer | Les voies aériennes des chiots ont été dégagées par succion délicate avec une petite poire

 

Dégager les voies aériennes du chiot et stimuler sa respiration

Pour favoriser la respiration, il peut être utile d’aspirer les sécrétions aux niveau des narines et de la bouche du chiot en utilisant délicatement une petite poire d’aspiration, un mouche bébé ou une seringue à insuline.

Il peut être utile de lui frictionner le thorax avec un linge sec et tiède, en mettant la tête vers le bas. Attention à ne jamais secouer les chiots.

Soins au cordon ombilical

S’il n’a pas été sectionné par la chienne, il y a lieu de comprimer le cordon ombilical avec un clamp chirurgical à 4 cm de l’ombilic, de le ligaturer et de bien le désinfecter avec un antiseptique (vétédine ®)

Assurer un bon réchauffement des chiots

A la naissance, la température du chiot est de 35°5C. Elle atteint 36°5C au bout d’une semaine et 38°C à la 3ème semaine. Pour assurer un bon réchauffement des chiots, la température du nid doit être de 28 à 30°C. C’est le cas si la mère s’occupe bien des chiots et la portée nombreuse. Dans le cas contraire, il faut surveiller la température des chiots et mettre des bouillottes. Le réchauffement doit être progressif et il faut veiller à ne pas brûler les chiots par un contact prolongé avec une bouillotte.

Surveiller l’alimentation des chiots

Les chiots doivent téter rapidement.

Il est utile de peser les chiots à la naissance et de surveiller la prise de poids quotidienne. Une stagnation est classique pendant les deux premiers jours. Une prise de poids doit se produire à partir du 3ème  jour. On l’évalue par rapport au poids estimé du chien adulte, à 2 g /kg.

Si les chiots tètent insuffisamment, que la mère n’a pas de lait ou du lait de mauvaise qualité, un allaitement artificiel (exclusivement avec du lait pour chiot) est nécessaire. La quantité à donner est de 5 % du poids du chiot, toutes les 4 à 6 heures.

   

Chez ces chiots, les cordons ombilicaux ont été ligaturés et désinfectés (flèches jaunes) | Alimentation d’un chiot avec un biberon et un lait adapté

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Certains signes doivent attirer votre attention et vous conduire à consulter votre vétérinaire. Chez les chiots, dans les premiers instants et jours qui suivent la mise-bas, les principaux signes inquiétants sont :

  • Absence de mouvements respiratoires, cyanose
  • Baisse de l’activité du chiot, faiblesse
  • Vocalises
  • Perte du réflexe de succion
  • Abattement et diminution des tétées. Il peut s’agir d’une hypoglycémie consécutive un jeûne, même minime.
  • Chute de la température en-dessous de 35°C. Le risque d’hypothermie est augmenté si la portée est peu nombreuse, si la température de l’environnement est trop basse. Ne jamais réchauffer brutalement un chiot en hypothermie mais le faire progressivement, sur 1 à 3 heures.
  • Perte de poids de plus de 10 %
  • Anus violacé, diarrhée, plaintes peuvent traduire un « syndrome du lait toxique », le plus souvent à la suite d’une mammite chez la chienne.

A quel âge le chiot ouvre ses yeux et ses oreilles

L’ouverture des yeux se produit vers 10 à 12 jours et celle des oreilles vers 13 à 15 jours.

Matériel nécessaire pour assurer les soins aux chiots nouveau-nés

  • Thermomètre avec un petit embout
  • Compresses
  • Désinfectant (vétédine ®)
  • Pince pour les cordons
  • Poire d’aspiration (ou seringue à insuline)
  • Des bouillottes
  • Une petite balance
  • Un biberon pour chiots
  • Du lait pour chiots

 

AUTEUR

DR PONCET, Spécialiste en chirurgie

 

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00