La toux chez le chien


URGENCES VÉTÉRINAIRES CHIEN : Mon chien tousse

Conduite à tenir en urgence :
La toux chez le chien est un mécanisme de défense de l’organisme qui tente d’expulser des sécrétions ou des particules de l’appareil respiratoire.

Savoir reconnaître la toux : 
Chez le chien, il n’est pas exceptionnel que le propriétaire peine à reconnaître la toux. Il ne faut pas la confondre avec des tentatives de vomissements ou une impression d’étouffement. Comme chez l’homme, le chien qui tousse a une contraction spasmodique, brutale et souvent répétitive de son thorax, accompagnée d’une violente expulsion d’air et d’un son significatif.

De très nombreuses maladies sont responsable d'une toux chez le chien
De très nombreuses maladies sont responsables d’une toux chez le chien

Signes cliniques associés et circonstances d’apparition :
Il est utile de prendre la température du chien qui tousse. Elle ne doit pas dépasser 39°C.

Vérifiez également l’aspect des muqueuses au niveau des gencives. Un aspect bleuté est un signe de gravité et traduit une mauvaise oxygénation du chien (cyanose).

Il sera important de pouvoir dire au vétérinaire si le chien est vacciné et vermifugé, s’il a été en contact avec d’autres chiens atteints, s’il a voyagé à l’étranger, a pu être en contact avec des corps étrangers (épillets notamment), présente une modification de la voix, …

Observez les caractéristiques de la toux :

  • Survient-elle dans certaines circonstances particulières (quand il s’énerve, quand il boit, la nuit, le matin au réveil, …) ?
  • Est-elle d’apparition brutale ou plutôt chronique ?
  • Est-elle très sonore ou au contraire discrète ?
  • Est-elle associée ou non à une difficulté respiratoire (dyspnée), un écoulement nasal (jetage), … ?
  • D’autres symptômes sont-ils présents : vomissements, diarrhée, troubles neurologiques, perte de poids, malaises, intolérance à l’effort, … ?

ATTENTION : La toux est un mécanisme de défense de l’organisme. Ne pas donner au chien de médicament antitussif sans prescription du vétérinaire.


GRAVITÉ DE LA TOUX CHEZ LE CHIEN :

Si la toux est associée à un abattement important, de la fièvre, des difficultés respiratoires, une cyanose, … c’est une urgence vétérinaire vraie, voire une urgence vitale.

Dans les formes plus chroniques, avec un état général conservé, c’est plutôt une urgence relative.

ATTENTION : L’intensité de la sonorité de la toux n’est pas corrélée à la gravité. Une toux petite et faible est parfois plus grave qu’une toux forte et sonore.


PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES LORS DE LA TOUX CHEZ LE CHIEN

De nombreuses situations peuvent provoquer de la toux chez le chien. Les plus fréquentes sont :

  • Maladies respiratoires pouvant toucher le larynx, la trachée, les bronches, les poumons et dont l’origine peut être infectieuse (toux de chenil, bactéries, …), parasitaire, tumorale, corps étrangers, …
  • Maladies cardiaques en phase plus ou moins avancée de décompensation. Les formes les plus graves peuvent se traduire par un œdème aigu du poumon (OAP).
  • Maladies du médiastin, en particulier des tumeurs.

Compte tenu des très nombreuses origines possibles, des examens complémentaires sont pratiquement toujours indispensables pour explorer une toux chez le chien. Leur choix est déterminé par l’examen clinique du vétérinaire. Les plus utiles sont :

  • Des examens d’imagerie médicale : radiographie du thorax ;
  • Des examens biologiques : hémogramme, recherche de certains virus, parasites, bactéries, …
  • Des examens cardiaques : électrocardiogramme, échocardiographie Doppler, …

Des examens plus poussés peuvent être nécessaires : scanner thoracique, fibroscopie respiratoire, …

La radiographie est souvent indispensable pour explorer la toux du chien
La radiographie est souvent indispensable pour explorer la toux du chien

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est indispensable en cas de signes généraux inquiétants (fièvre, abattement, …).

HOSPITALISATION :

Il n’existe pas un traitement spécifique de la toux du chien.
Pour mettre en place un plan thérapeutique efficace, il est avant tout nécessaire que la cause de la toux soit connue et qu’elle puisse être traitée.

Dans les formes les moins graves, l’hospitalisation du chien n’est pas utile mais elle peut être souhaitable pour laisser au vétérinaire le temps de faire les différents examens complémentaires qu’il juge utiles.

En revanche, si la toux est associée à d’autres signes cliniques importants (fièvre, abattement, troubles cardiaques, …), l’hospitalisation peut être nécessaire, voire indispensable.

REMARQUE : La toux du chien est souvent aggravée par un excès de poids. Dans ce cas, la mise en place d’un régime alimentaire adapté est essentielle.

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien diabétique va mal, fait une crise ou un malaise

    Un chien atteint de diabète sucré et traité par injections d’insuline peut voir son état se dégrader plus ou moins rapidement. Les signes qui doivent vous alerter sont : une augmentation de la soif, de la faim ou de la quantité d’urines produites, un amaigrissement, l’apparition de crises convulsives.

  • • Mon chien cardiaque fait une crise

    En langage commun, le terme crise cardiaque est généralement utilisé pour l’infarctus du myocarde chez l’homme. Cette maladie cardiaque est exceptionnelle chez le chien. En revanche, d’autres maladies cardiaques, en particulier les myocardiopathies, peuvent être responsables de véritables crises cardiaques pouvant aller jusqu’à la mort subite.

  • • Mon chien vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

    L’observation du contenu rejeté est important pour estimer la gravité et orienter ultérieurement le vétérinaire : aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres, sang (on parle d’hématémèse) rouge vif ou marron lorsqu’il est en partie digéré, morceaux de corps étranger, de plantes, …

  • • Ma chienne allaite ses chiots, est agitée, nerveuse ou a des convulsions

    Votre chienne est en fin de gestation ou en période d’allaitement de ses chiots. Elle est nerveuse, agitée, halète. L’évolution se fait vers des difficultés pour se déplacer (incoordination), des secousses du corps, une hyperthermie, voire des convulsions.

    Elle est sans doute en train de faire une crise d’éclampsie. Commencez par ne plus laisser les chiots téter et amenez rapidement la chienne dans un service d’urgence.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00