Syndrome de type Chiari

Qu’est-ce qu’un syndrome de type Chiari chez le chien ?

Le syndrome de type Chiari chez le chien correspond à un ensemble de signes cliniques associés à un engagement du cervelet à la sortie du crâne, là ou le cerveau se prolonge par la moelle épinière (l’occiput). Les crânes des chiens à nez écrasés (brachycéphales) contiennent une cavité crânienne parfois trop étroite pour contenir le cerveau et notamment le cervelet. Ce dernier a alors tendance à s’engager dans l’occiput, empêchant un écoulement normal du liquide cérébrospinal depuis le crâne vers le canal vertébral. De ce fait, des vibrations se créent à chaque battement cardiaque entrainant la formation d’une cavité au sein de la moelle épinière. Cette cavité s’appelle une syringomyélie, ou quand elle est centrale, une hydromyélie. Cette affection existe aussi sur des races dolicocéphales.

Quelles sont les conséquences d’un syndrome de type Chiari chez le chien ?

La formation d’une cavité au sein de la moelle épinière est à l’origine d’une sensation de « brulures », « démangeaisons », « picotement » entre les épaules ce qui provoque une réaction de grattage parfois frénétique du chien au niveau de ses épaules ou même dans le vide. Des cris sont parfois poussés lors de ces démangeaisons.

Un torticolis est souvent présent quand l’anomalie médullaire est très volumineuse.

La perte de tissu médullaire entraine aussi des difficultés locomotrices qui se traduisent par des tendances à glisser des membres antérieurs et une incoordination des postérieurs.

Chiot Cavalier King Charles avec torticoli

Cavalier King Charles adulte avec difficultés locomotrices sur les antérieurs

Quels examens choisir pour confirmer un syndrome de type Chiari chez le chien ?

Après un examen du système nerveux qui permet de mettre en évidence des signes en faveur de ce genre d’anomalie, le vétérinaire prescrit une résonance magnétique. Cet examen est le meilleur moyen d’imager les anomalies du parenchyme médullaire.

La résonance magnétique qui utilise un puissant champ magnétique va produire une image de la moelle mais aussi du liquide qui se trouve normalement autour de cette dernière au contacte des vertèbres. Lors de malformation de type Chiari, des coupes sagittales permettent de révéler un engagement du cervelet dans l’occiput. La mise en évidence d’un « trou » dans la moelle épinière sur des images en coupes transverses confirme la présence d’une syringomyélie.

Quelles autres maladies peuvent entrainer des signes identiques ?

Les méningites, encéphalites et myéllites qui correspondent à des affections inflammatoires respectivement des méninges, du cerveau ou de la moelle épinière, entrainent aussi des signes de douleur cervicales. C’est une ponction du liquide cérébrospinal qui permettra de confirmer le diagnostique de maladie inflammatoire.

Les discospondylites entrainent aussi des douleurs lorsque l’abcès du disque inter-vertébral est localisé entre les vertèbres cervicales.

Les hernies discales peuvent entrainer douleur et difficultés/incoordinations locomotrices.

Les otites déclenchent des démangeaisons qui miment les grattages du cou.

Quel traitement proposer à ces animaux et quel est le pronostic ?

Il n’est pas possible de redessiner le crâne de ces animaux et bien qu’une chirurgie d’élargissement de l’occiput est décrite, nul ne sais si le pronostic est meilleur avec cet acte ou si le traitement médical donne des résultats similaires.

Le traitement médical consiste à donner de la Prednisolone pour diminuer l’inflammation et la production de liquide cérébrospinal.  La Gabapentine permet de diminuer les impressions de douleur provenant de la région des épaules. L’Acétasolamide diminue aussi la production du liquide cérébrospinal.

Beaucoup de ces animaux ont une qualité de vie nettement améliorée sous traitement et peuvent aspirer à une longévité normale ; certains répondent mal cependant et leur qualité de vie se dégrade au point où le propriétaire peut être mené à demander l’euthanasie.

Certaines races sont prédisposées comme : Cavalier King Charles spaniel, …

   

IRM montrant un trou dans la moelle épinière cervicale en coupe transversale | IRM montrant une accumulation de liquide dans la moelle épinière cervicale et engagement du cervelet au niveau de l'occiput

 

 

AUTEUR

DR CAUZINILLE. Spécialiste en neurologie

RÉFÉRENCES

L. Cauzinille :« Le syndrome syringomyélie du Cavalier King Charles » Pratique médicale & chirurgicale de l'animal de compagnie2004, vol. 39, no3, pp. 15-19

L. Cauzinille: « Imagerie médicale : Quand et comment utiliser le scanner et l'IRM lors de paralysie », Cauzinille L. Le nouveau particien vétérinaire N°20, 566-72, 2004

L. Cauzinille: « Neurologie clinique du chien et du chat », le point vétérinaire, 2007

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00