Subluxation atlanto-axiale

Qu’est ce qu’une subluxation atlanto-axiale chez le chien ?

La subluxation atlanto-axiale chez le chien résulte d’anomalies de conformation osseuse et/ou ligamentaire entre les 2 premières vertèbres cervicales (l’atlas et l’axis). Elles sont à l’origine d’un mouvement anormal des vertèbres entre elles, et d’une potentielle subluxation qui provoque une compression de la moelle épinière.

Points Importants

  • Les instabilités atlanto-axiales sont liées à un défaut de conformation de l’articulation entre la première (l’atlas) et la deuxième (l’axis) vertèbre cervicale.
  • Elles se manifestent au cours de la croissance ou à l’âge adulte, parfois à la faveur d’un traumatisme mineur.
  • Les signes cliniques vont d’une douleur cervicale à une tétraplégie, en passant par un port de tête anormal.
  • Le diagnostic se fait à l’aide de radiographies. Parfois, un scanner et/ou une IRM peuvent être réalisés afin d’apprécier le degré de lésion médullaire associé à la réduction du diamètre du canal vertébral.
  • Le traitement de choix est chirurgical et consiste à immobiliser dans une position normale les 2 premières vertèbres cervicales à l’aide d’implants.

Certaines races sont considérées comme prédisposées à la subluxation atlanto-axiale chez le chien :

Les races petites à naines présentent une forte prédisposition à développer une IAA. En particulier, les caniches, les chihuahuas, les pékinois, les yorkshires terriers, sont surreprésentés.

Signes cliniques de la subluxation atlanto axiale chez le chien

Les premiers signes cliniques sont observés en général au cours de la croissance du chiot et résultent de la compression de la moelle épinière associée à l’IAA.

Un traumatisme peut parfois être rapporté.

Une douleur cervicale est le signe le plus fréquemment présent. Il est rencontré dans près de 30 à 60% des chiens.

Un déficit nerveux est souvent observé, et varie d’un défaut de sensation (proprioception) dans les pattes (56% des chiens) à une tétraplégie (10% des chiens). Un port anormal de la tête, ou torticolis, est également rapporté dans une proportion moindre des cas.

 

  1. Radiographie de face de l’articulation atlanto-occipitale d’un chien sain. La dent de l’axis est clairement visible (flèche jaune)
  2. Radiographie de face d’un chien atteint d’instabilité atlanto-axiale. La dent de l’axis est absente (flèche jaune)

Diagnostic de la subluxation atlanto axiale chez le chien

Une IAA doit être suspectée en cas de déficits nerveux localisés au niveau des vertèbres cervicales, en particulier chez les jeunes chiens de petites races.

La conformation des 2 premières vertèbres cervicales peut être évaluée grâce à des radiographies. Une subluxation atlanto-axiale peut ainsi être visualisée grâce à un cliché radiographique de profil. Dans les cas les plus sévères, un défaut d’alignement entre l’atlas et l’axis est observé.

L’utilisation du scanner permet une meilleure évaluation de la conformation des vertèbres cervicales. Il peut mettre en évidence des défauts d’ossification de l’atlas ainsi que des anomalies des processus vertébraux de l’articulation atlanto-axiale. Ces anomalies peuvent être invisibles à la radiographie et peuvent conditionner le choix d’une technique chirurgicale. De plus, le scanner permet de planifier une intervention chirurgicale (et notamment le positionnement et la longueur des implants) avec plus de précision.

Dans certains cas, une IRM peut être proposée afin d’évaluer d’éventuelles lésions de la moelle épinière associées à une IAA (hémorragie ou œdème médullaire, syringohydromyélie).

 

Traitement de la subluxation atlanto axiale chez le chien

Traitement conservateur

L’objectif d’un traitement conservateur est d’apporter une stabilisation atlanto-axiale externe pendant le temps nécessaire à une cicatrisation des structures ligamentaires et articulaires, ainsi qu’à l’œdème occasionné par la luxation.

Une réduction d’activité stricte, associée au port d’une minerve peut être utilisé dans certains cas. La minerve mise en place doit immobiliser de façon efficace l’articulation atlanto-axiale. Le taux de récidive après retrait de la minerve est élevé, et les complications liées au port prolongé de la minerve fréquentes (dermatite de contact, troubles respiratoires, dysphagie, …).

Traitement chirurgical

En raison du taux de récidive élevé associé à une gestion conservatrice, une prise en charge chirurgicale est proposée dans tous les cas, avec pour objectif de réaliser une arthrodèse des 2 premières vertèbres cervicales.

De nombreuses techniques existent. Il est possible de stabiliser l’articulation atlanto-axiale en mettant en place une plaque, des vis, des broches, ou du ciment chirurgical. Il est même recommandé chez l’adulte d’effectuer une greffe d’os entre les 2 premières vertèbres cervicales afin d’obtenir une fusion plus rapide entre elles.

Selon les études évaluant différentes techniques chirurgicales, le taux de complications est de l’ordre de 20 à 30%. Les complications fréquemment rencontrées sont une dégradation du statut nerveux au réveil, des troubles respiratoires ou encore des migrations et/ou ruptures d’implants.

La mise en place d’une minerve contensive après traitement chirurgical n’est pas systématique. Elle dépend du gabarit de l’animal, de son âge, de son tempérament, et de la technique chirurgicale utilisée. Toutefois, la jonction atlanto-axiale étant soumise à des contraintes élevées, une immobilisation post-opératoire immédiate peut s’avérer utile. Dans tous les cas, un confinement sur une période de six à huit semaines est obligatoire.

  

  1. Radiographie de profil de l’articulation atlanto-occipitale d’un chien atteint d’instabilité atlanto-axiale, après traitement chirurgical
  2. Radiographie de face de l’articulation atlanto-occipitale d’un chien atteint d’instabilité atlanto-axiale, après traitement chirurgical

Pronostic de la subluxation atlanto axiale chez le chien

Selon la technique chirurgicale utilisée, la réussite chirurgicale varie de 50 à 90%. Le taux de mortalité péri-opératoire associé à une stabilisation chirurgicale atlanto-axiale est élevé et varie de 10 à 30%.

Dans une étude évaluant les facteurs pronostiques chez 46 chiens, les facteurs positifs sont un âge de moins de 2 ans au moment du diagnostic et une durée d’expression des signes cliniques inférieure à 10 mois.

 

RÉFÉRENCES

Beaver DP, Ellison GW, Lewis DD et coll. Risk factors affecting the outcome of surgery for atlantoaxial subluxation in dogs: 46 cases (1978-1998). J. Am. Vet. Med. Assoc. 2000;216:1104-1109

Platt SR, Da Costa RC. Cervical spine. Dans : Veterinary surgery small animal, Tobias KM and Johnston SA. Elsevier Saunders. 2012:415-424.

Sharp NJH and Wheeler SJ. Atlanto-axial subluxation. Dans : Small Animal Spinal Disorders : Diagnosis and Surgery. 2nd Edition. Mosby Ed. 2004 ;161 :180

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00