Péricardite chez le chien

Qu’est-ce qu’une péricardite et épanchement péricardique chez le chien ?

Les affections du péricarde sont très largement dominées par les péricardites et épanchement péricardique chez le chien. Il s’agit d’une inflammation du péricarde, généralement associée à la formation plus ou moins importante de liquide qui s’accumule autour du cœur.

Des maladies infectieuses peuvent être responsables de la péricardite comme la maladie de Carré.

Chez le chien, le liquide produit est souvent très hémorragique. Il peut s’agir de la rupture d’une oreillette (lors de maladies cardiaques très évoluées), de ruptures d’une tumeur du cœur, d’une plaie traumatique. Les grands chiens peuvent aussi développer des péricardites hémorragiques (ou hémopéricardes) sans cause identifiable.

D’autres causes comme une insuffisance cardiaque avancée, un manque de protéines dans le sang (hypoprotéinémie), certaines malformations congénitales,… peuvent être à l’origine d’une péricardite.

Lorsque la quantité de liquide autour du cœur est trop importante, il s’exerce une pression telle sur les cavités cardiaques que le débit sanguin chute et que l’animal fait des malaises pouvant aller jusqu’à la mort.

Certaines races présentent une prédisposition comme : l’Akita Inu, le Berger allemand, le Boxer, le Golden retriever, le Labrador.

   

  1. Echographie cardiaque chez un chien présentant un épanchement péricardique (flèche) secondaire à une maladie cardiaque avancée. (VG : ventricule gauche ; AG : oreillette gauche)
  2. Echocardiographie d’un chien Berger allemand avec épanchement péricardique (Ep.). L’augmentation de pression provoque par moment « l’écrasement » (flèche) de l’oreillette droite (AD). On parle de tamponnade cardiaque

Quand suspecter la péricardite et épanchement péricardique chez le chien  ?

Dans les formes infectieuses, les symptômes sont dominés par ceux de la maladie infectieuse : fièvre, toux, ascite, abattement, perte d’appétit, …

Si la cause est une maladie cancéreuse, l’évolution est souvent insidieuse : diminution progressive de l’état général, perte de poids et d’appétit, intolérance à l’effort, petits malaises pouvant aller jusqu’à la syncope.

Comment diagnostiquer la péricardite et épanchement péricardique chez le chien ?

Lors de l’examen clinique, un certain nombre de signes vont attirer l’attention du vétérinaire, en particulier au niveau de l’auscultation cardiaque (bruits cardiaques assourdis, trouble du rythme). Des examens complémentaires vont alors être prescrits : radiographie du thorax, électrocardiogrammeéchocardiographie, biologie.

Lorsque la quantité de liquide accumulée est importante, la radiographie va montrer une augmentation parfois considérable de la taille du cœur.

L’électrocardiogramme est l’examen indispensable pour identifier un trouble du rythme mais aussi certaines modifications assez caractéristiques d’un épanchement péricardique comme une alternance électrique.

L’échocardiographie est incontestablement l’examen de choix. Elle va permettre de :

  • Confirmer la présence d’un épanchement liquidien autour du cœur;
  • Apprécier ses conséquences sur le fonctionnement cardiaque ;
  • Identifier, dans un certain nombre de cas, la cause (maladie cardiaque évoluée, tumeur cardiaque, malformation du diaphragme et du péricarde) ;
  • Faciliter la ponction du liquide (péricardiocentèse).

   

  1. Electrocardiogramme (ECG) d’un chien Labrador retriever avec épanchement péricardique. Le tracé montre des anomalies (flèches) évocatrices
  2. Radiographie du thorax d’un chien présentant un épanchement péricardique important. La grande quantité de liquide est responsable d’une très grande augmentation de la silhouette cardiaque (flèche noire) qui prend « toute la place ». Seule une petite zone de poumon normal est visible (flèche blanche)

Comment traiter la péricardite et épanchement péricardique chez le chien ?

S’il est facile d’expliquer les conséquences de l’épanchement péricardique sur le fonctionnement du cœur, il est souvent beaucoup plus délicat de donner un pronostic.

Certaines formes répondent bien à une ponction du péricarde (péricardiocentèse). Malheureusement, elles peuvent récidiver entre quelques jours et quelques mois, ou jamais. Le diagnostic différentiel avec un mésothéliome (variété de tumeur cancéreuse) est souvent impossible en début d’évolution.

D’une manière générale, il est important de ne pas condamner hâtivement les chiens, certains répondant très bien aux traitements médicaux et/ou chirurgicaux.

En urgence, le premier traitement consiste à ponctionner l’épanchement pour éviter des complications fatales. L’animal est donc hospitalisé. Une oxygénothérapie est mise en place.

Tous les médicaments pouvant faire baisser la pression veineuse peuvent aggraver les symptômes voire provoquer le décès de l’animal. Ils sont proscrits tant qu’une ponction n’a pas été effectuée.

Le traitement chirurgical est intéressant dans les formes récidivantes ou pour certaines tumeurs d’évolution lente. Il consiste à retirer une partie du péricarde (péricardectomie). Sa réalisation se fait maintenant de façon mini-invasive selon le même principe que la cœlioscopie : on introduit une mini caméra et des mini instruments dans le thorax (thoracoscopie) sans avoir besoin d’une grande ouverture du thorax. Ce mode d’intervention diminue considérablement les complications, la durée d’hospitalisation et améliore énormément la rapidité de récupération de l’animal. Dans certains cas, la thoracotomie (ou ouverture du thorax) peut rester nécessaire.

La péricardiocentèse est le traitement d’urgence de choix en cas de tamponnade cardiaque. Elle consiste, à l’aide d’une aiguille, à retirer le liquide (épanchement péricardique) qui comprime le cœur. La ponction est généralement réalisée sous contrôle échographique.
Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00