Œdème pulmonaire

Symptômes et traitement de l'œdème pulmonaire cardiogénique chez le chien

Qu’est-ce que l’œdème pulmonaire cardiogénique du chien ?

On appelle œdème pulmonaire la présence de liquide dans les poumons.

Les poumons sont les organes permettant l’oxygénation du sang et sont donc remplis de l’air que le chien inspire.

Le coeur et les poumons sont reliés entre eux par les vaisseaux sanguins. En cas de maladie cardiaque évoluée touchant la partie gauche du cœur (par exemple lors de certaines maladies valvulaires), l’augmentation de la pression intracardiaque est transmise aux poumons par les vaisseaux sanguins. Cette augmentation de pression fait sortir du liquide (ressemblant à de l’eau) des vaisseaux sanguins dans les poumons, c’est ce qu’on appelle un œdème pulmonaire. Comme cette eau provient d’un mauvais fonctionnement du cœur (aussi appelé insuffisance cardiaque ), on dit que l’œdème pulmonaire est d’origine cardiaque ou cardiogénique.

D’autres causes non reliées à un problème cardiaque peuvent donner un œdème pulmonaire, elles ne seront pas détaillées ici (neurologiques, intoxications, …).

Points Importants

  • L’oedème pulmonaire est l’accumulation de liquide dans les poumons à la place de l’air rendant la respiration du chien difficile. C’est donc une urgence vitale.
  • L’oedème pulmonaire cardiogénique est secondaire à une maladie cardiaque évoluée (au stade d’insuffisance cardiaque) touchant le coeur gauche.
  • L’intensité des signes cliniques dépend de l’étendue des lésions pulmonaires.
  • Un traitement médicamenteux est possible, le plus souvent, nécessitant une hospitalisation en soins intensifs de quelques jours

Prédispositions raciales à l’œdème pulmonaire cardiogénique du chien

Tous les chiens, de toutes les races peuvent présenter un jour un œdème pulmonaire cardiogénique s’ils sont atteints d’une maladie cardiaque touchant le cœur gauche.

Les races considérées comme présentant une prédisposition sont celles les plus touchées par des maladies cardiaques comme par exemple la maladie valvulaire dégénérative mitrale (Cavalier King Charles ou les races de petites taille) ou la myocardiopathie dilatée (Doberman, Boxer et autres races de grande taille).

Radiographie du thorax chez un Cavalier King Charles en oedème pulmonaire. Le chien est couché sur le côté. Le coeur est très gros, signe d’une maladie cardiaque. On peut également voir une partie des poumons normaux (*), apparaissant en noir sur l’image et des poumons contenant de l’eau (**) apparaissant en blanc

Signes cliniques de l’œdème pulmonaire cardiogénique du chien

Un chien présentant de l’œdème pulmonaire a moins d’air dans les poumons pour respirer qu’un chien normal (cet air étant remplacé par du liquide). Le premier signe d’appel sera donc une respiration plus rapide et plus difficile (mouvements respiratoires augmentés).

Le chien peut également présenter de la toux mais plutôt d’intensité faible.

Dans les cas les plus sévères, de la mousse rosée peut être recrachée ou être trouvée dans la gueule du chien.

Comment confirmer le diagnostic d’œdème pulmonaire cardiogénique chez le chien

La première étape consiste en la réalisation d’un examen clinique rigoureux en accordant une attention particulière sur le système cardiovasculaire. Il permet d’évaluer la fréquence respiratoire et l’auscultation des bruits respiratoires. En cas d’œdème pulmonaire sévère, des anomalies appelées crépitements peuvent être entendues.

L’auscultation cardiaque permettra quant à elle de révéler la présence d’un souffle cardiaque  et de le caractériser (intensité, localisation).

Dans un second temps, parfois après stabilisation du chien avec des médicaments, des examens complémentaires devront être réalisés afin de confirmer la présence de l’œdème et sa sévérité.

Des clichés radiographiques du thorax mettront en évidence la présence de lésions pulmonaires. Ces lésions sont secondaires à l’eau contenue dans les poumons et donneront un aspect «blanc» aux poumons à la place de leur apparence normale «noire».

Dans le cas de l’œdème pulmonaire d’origine cardiaque, la taille du cœur pourra également être calculée et sera, dans la majorité des cas, augmentée.

L’échocardiographie permet de rechercher la cause d’un œdème pulmonaire cardiogénique. Ici sur un chien atteint d’endocardiose de la valve mitrale. Les lésions de la valve se traduisent par un aplatissement (flèche pleine). Le Doppler couleur visualise le jet de sang qui remonte dans l’oreillette gauche (AG) (flèche vide)

Une échocardiographie permettra de déterminer de quelle maladie cardiaque souffre le chien et son stade ou si la maladie était déjà connue, son évolution par rapport au dernier examen. Cet examen est donc primordial pour la mise en place du traitement après la crise.

Traitement de l’œdème pulmonaire cardiogénique chez le chien

Le traitement de l’œdème pulmonaire cardiogénique du chien doit s’effectuer en deux étapes et dépend de la sévérité  de l’œdème (donc de la quantité d’eau présente dans les poumons) :

  • La première étape consiste en une stabilisation du chien, qui est le plus souvent très débilité. Une hospitalisation est nécessaire dans la majorité des cas et permet de mettre le chien au calme, sous oxygène, afin de l’aider à mieux respirer le plus rapidement possible. Des traitements médicamenteux seront également administrés incluant, entre autre, des diurétiques permettant, comme leur nom l’indique, une évacuation de l’eau contenue dans les poumons par les urines.
  • La seconde étape est la stabilisation au long terme du chien cardiaque qui devra recevoir, toute sa vie, plusieurs médicaments aidant le fonctionnement du cœur.

Pour les chiens chez qui une maladie cardiaque est connue et qui sont régulièrement suivi par un cardiologue vétérinaire, les examens réguliers peuvent mettre en évidence la présence d’un œdème pulmonaire débutant et donc de le traiter efficacement dès son apparition, avant la crise aiguë. Le plus souvent, ces chiens ne devront pas être hospitalisés, une adaptation du traitement et la surveillance pourront être faites à la maison.

Pronostic de l’œdème pulmonaire cardiogénique chez le chien

Le pronostic de l’œdème pulmonaire cardiogénique chez le chien dépend de la sévérité de l’œdème et du stade de la maladie cardiaque qui en est responsable.

Les signes cliniques d’un œdème pulmonaire peuvent être très impressionnants mais se stabiliser rapidement sous traitement en hospitalisation. Le chien rentrera ainsi chez lui plusieurs jours après son hospitalisation avec un traitement pour le cœur. Il est donc nécessaire de laisser du temps au chien de se stabiliser de sa crise aiguë avant de se prononcer sur le pronostic.

Des contrôles réguliers des chiens connus comme étant insuffisants cardiaques permettent très souvent d’anticiper la crise aiguë et donc d’éviter une prise en charge plus lourde.

 

AUTEURE

DR DAMOISEAUX, Docteur vétérinaire, spécialiste en cardiologie au CHV frégis

RÉFÉRENCES

Boswood A. Heart failure. In: Textbook of Veterinary Internal Medicine 8th. Elsevier. Missouri USA: Ettinger S.J., Feldman E.D., Côté E.; 2016

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00