Décollement de rétine

Qu’est-ce qu’un décollement de rétine chez le chien ?

Le décollement de rétine chez le chien se caractérise par une séparation entre deux couches de la rétine : la neurorétine d’une part et l’épithélium pigmentaire de la rétine d’autre part.

La neurorétine est responsable de la transformation (ou transduction) d’une image en un influx nerveux qui est ensuite transmis au cerveau.

Le décollement de rétine peut être partiel ou complet, avec ou sans déchirure.

Une fois décollée, la neurorétine se trouve privée d’une partie importante de sa vascularisation (choroïdienne en l’occurrence) ; la zone décollée n’est ainsi, immédiatement après le décollement, plus capable de générer une information pour le cerveau et elle dégénère rapidement (atrophie).

Il est possible de classer les décollements de différentes manières.

L’une d’entre elles consiste à en déterminer le mécanisme ; on en distingue trois :

  • Le décollement de type rhegmatogène. C’est le cas le plus fréquent chez le chien, il est d’origine dégénératif (parfois précoce) ou post-inflammatoire, notamment dans le cadre de la progression rapide d’une cataracte  et de l’inflammation qui lui est associée (uvéite phacolytique), ou bien dans celui de toute autre cause d’inflammation intra-oculaire (uvéite). Il est dans ce cas la conséquence d’une déchirure périphérique de la rétine, à travers laquelle le vitré (généralement liquéfié) s’insinue et « dissèque » la rétine. C’est dans cette catégorie que se rangent certains décollements de rétine auxquels des races de chien, comme le Teckel, sont prédisposées.
  • Le second mécanisme correspond à des décollements par traction : celui-ci est généralement la conséquence d’un traumatisme oculaire, induisant la formation de brides de fibrine dans l’humeur vitrée ; ces dernières, en se rétractant, tirent sur la rétine et décollent cette dernière.
  • Le troisième mécanisme est exsudatif : un exsudat (c’est-à-dire un petit épanchement plus ou moins liquidien), de nature inflammatoire ou vasculaire, soulève la rétine en s’accumulant sous cette dernière : ce type de décollement, fréquent chez le chien et majoritaire chez le chat, peut être la conséquence d’une maladie systémique inflammatoire ou infectieuse, ou encore fréquemment la conséquence d’une hypertension artérielle, relativement fréquente chez le chien, et très fréquente chez les chats âgés, souffrant notamment d’une insuffisance rénale chronique.

Les causes de décollement de rétine sont très variées : maladies infectieuses systémiques, hypertension artérielle, dysplasie congénitale sévère de la rétine, maladies dégénératives, post-traumatiques, etc.

   

  1. Décollement complet de la rétine avec déchirure (ici chez un chien), d’origine dégénérative précoce. Zone verte (flèche verte) : fond de l’œil en regard duquel la rétine s’est décollée. Zone rosée (flèche rouge) : rétine totalement décollée. Zone blanche (flèche blanche) : reflet du flash
  2. Décollement complet de la rétine dans déchirure chez un chat souffrant d’hypertension artérielle. Le rétablissement rapide à l’aide d’un traitement médical d’une pression artérielle « physiologique » a permis dans ce cas le « recollement » de la rétine décollée et le recouvrement d’une vision partielle sur cet œil. Toutefois, ce résultat demeure aléatoire

Prédispositions raciales au décollement de rétine chez le chien

Une forme de décollement de rétine associée à une dégénérescence du vitré, uni ou bilatérale est décrite chez le teckel.

Signes cliniques du décollement de rétine chez le chien 

Chez le chien, les symptômes sont souvent inapparents au début de l’affection, surtout si le décollement rétinien est partiel.

Dans les formes évoluées, le chien se déplace avec de grandes précautions, se cogne contre les obstacles. Il peut perdre totalement la vision en quelques jours ou présenter une baisse de vision beaucoup plus progressive.

L’identification d’un décollement de rétine est une urgence absolue en raison des déficits visuels engendrés.

Comment confirmer le diagnostic de décollement de rétine chez le chien

Une consultation spécialisée d’ophtalmologie et le recours à divers examens complémentaires (échographie oculaire, électrorétinographie, …) permettent de faire un bilan lésionnel précis et de rechercher la cause primitive du décollement de rétine.

Pronostic du décollement de rétine chez le chien 

Au-delà de 6 à 8 semaines, la zone décollée perd ainsi toute sa fonction (transduction de l’information visuelle), et le déficit visuel peut être parfois complet pour l’œil ou les yeux concernés en cas de décollement étendu.

Comme les déficits visuels partiels associés à des décollements partiels de rétine passent souvent inaperçus chez le carnivores domestiques, les décollements de rétine identifiés en consultation sont souvent très étendus et associés à une perte visuelle majeure.

Traitement du décollement de rétine chez le chien 

Le traitement du décollement de la rétine est généralement associé à celui de sa cause (hypertension artérielle par exemple). Dans ce cas, le pronostic est toujours réservé.

La chirurgie vitréo-rétinienne, pratiquée de manière encore anecdotique en médecine vétérinaire, permet dans certains cas de traiter des décollements d’origine dégénérative (parfois précoce), mais les indications demeurent rares et les contraintes techniques très lourdes.

 

AUTEUR

DR PAYEN, Spécialiste en Ophtalmologie

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00