Asymétrie de la tête

Qu’entend-t-on par asymétrie de la tête chez le chat ?

L’intensité des troubles nerveux n’a souvent pas de relation directe avec le degré de gravité de la maladie elle même.
Une babine et une paupière qui tombent signent une atteinte du nerf facial. Une 3ème paupière qui recouvre partiellement l’œil dont la pupille est fermée signe un syndrome de Horner. Une tête qui penche d’un coté indique une atteinte du système vestibulaire ; d’autres signes de déséquilibre accompagne ce syndrome.
Une mâchoire inférieure qui pend ou qui ne peut plus s’ouvrir signe une atteinte des nerfs trijumeaux ou des muscles de la mastication.

Les yeux, les babines, les oreilles sont des organes paires de la tête; certaines affections peuvent toucher les structures nerveuses de la face et entraîner une impression d’asymétrie.

Le nerf facial fait bouger les muscles de la face ; de ce fait, s’il est lésé, l’animal ne peut plus cligner des paupières, a une babine qui tombe (perd de la salive de ce coté) et a une oreille plus basse que l’autre.

Certaines structures nerveuses qui innervent l’œil permettent de commander la 3ème paupière et de faire en sorte que la pupille se dilate ; elles permettent aussi à la paupière supérieure d’être bien relevée et le globe oculaire plutôt à fleure de l’orbite. Si ces structures sont atteintes, l’animal montrera une 3ème paupière qui lui recouvrera l’œil en partie ou totalement, une pupille très resserrée, une paupière supérieure tombante et un œil plutôt enfoncé dans l’orbite.

C’est le nerf cochélo-vestibulaire qui apportent les informations liées à l’équilibre repérée par l’oreille interne jusqu’au cerveau. Si ce nerf est lésé, l’animal montre une tête plus ou moins inclinée sur le coté, des troubles de l’équilibre et généralement des mouvements saccadés des yeux comme ceux d’un essuie glace (nystagmus).

Les nerfs trijumeaux permettent de faire fonctionner les muscles des joues et des tempes et donc de fermer la mâchoire ; si ils sont atteints, la mâchoire reste béante et l’animal a du mal à prendre sa nourriture et boire. Cette paralysie entraîne une fonte des muscles de la tête d’un ou des deux cotés rendant les os plus saillants.

Points Importants

  • L’intensité des troubles nerveux n’a souvent pas de relation directe avec le degré de gravité de la maladie elle même.
  • Une babine et une paupière qui tombent signent une atteinte du nerf facial
  • Une 3ème paupière qui recouvre partiellement l’œil dont la pupille est fermée signe un syndrome de Horner
  • Une tête qui penche d’un coté indique une atteinte du système vestibulaire ; d’autres signes de déséquilibre accompagne ce syndrome.
  • Une mâchoire inférieure qui pend ou qui ne peut plus s’ouvrir signe une atteinte des nerfs trijumeaux ou des muscles de la mastication

Que cache une paralysie faciale et quels examens réaliser ?

Le nerf facial sort du cerveau sous le crâne et se divise en plusieurs branches allant vers les différents muscles de l’expression faciale. Ce nerf peut être abîmé au niveau du cerveau lui même, à la sortie du crâne ou une fois sorti du crâne. Si il est lésé au niveau du cerveau, il est plus probable que d’autres problèmes nerveux soient présents (troubles de l’équilibre, sécheresse de l’œil, incoordination des membres du même coté…).

Paralysie faciale : notez l'oreille plus basse et les paupières moins ouvertes à droite

Un traumatisme crânien peut léser le nerf facial à tout niveau en fonction de l’intensité du traumatisme. Une inflammation ou une tumeur peuvent aussi se développer à n’importe quel niveau. Dans tous ces cas, il est nécessaire de faire des images de la tête par scanner ou résonance magnétique afin de déterminer quel est le processus à l’origine du problème et pouvoir parler traitement et pronostic. Il faut savoir que dans près de 50% des cas, c’est simplement une atteinte dégénérative du nerf qui se produit sur le segment en dehors de la boite crânienne. Il n’y a pas de traitement miraculeux pour cette affection que l’on nomme « idiopathique » ; dans une grande majorité des cas, l’amélioration est spontanée mais peut demander plusieurs semaines à plusieurs mois

Que cache une apparition de la 3ème paupière et quels examens réaliser ?

Le syndrome de Horner (paralysie de la 3ème paupière, contraction de la pupille, retombée de la paupière supérieure, globe enfoncé dans l’orbite) indique une atteinte le long du système nerveux pouvant aller depuis l’intérieur du cerveau, la moelle épinière cervicale, les racines nerveuses localisées sous les omoplates, les racines passant entre les poumons ou le long de la trachée, l’oreille moyenne, la base du crâne ou encore la région de l’orbite située derrière le globe oculaire.

Syndrome de Horner : notez la remontée de la 3ème paupière, la pupille et l'ouverture des paupières plus petites à gauche

C’est donc dire qu’une lésion située n’importe où le long de ce trajet peut occasionner ces signes. Après un examen général pour éliminer une atteinte oculaire, une otite, une lésion cervicale ou thoracique, l’examen nerveux sert à rechercher des déficits en faveur d’une atteinte soit du cerveau, soit de la moelle épinière cervicale, soit des membres antérieurs. Une radiographie thoracique, un scanner ou une résonance magnétique du cerveau ou de la moelle permettra de confirmer la présence d’une lésion dont la nature peut être inflammatoire, vasculaire ou cancéreuse.

Il faut savoir que dans un grand nombre de cas, alors que l’examen général et nerveux est normal, ces anomalies sont uniquement fonctionnelles, c’est à dire que le système nerveux n’est pas détruit mais uniquement défectueux. Après plusieurs semaines, la récupération est généralement complète.

Que cache une tête penchée et quels examens réaliser ?

Quand la tête est inclinée sur le coté et que des troubles de l’équilibre plus ou moins important sont présents, il est essentiel de faire non seulement un bon examen nerveux pour rechercher la présence d’autres anomalies qui permettront de localiser à quel niveau se situe la lésion (au niveau de l’oreille interne, du nerf cochléovestibulaire ou au niveau du cerveau) mais aussi divers examens complémentaires pour poser un diagnostic.

Les examens les plus courant sont l’otoscopie (regarder dans le conduit auditif), les potentiels évoqués auditifs ou PEA (examen auditif permettant de déterminer si l’oreille interne est fonctionnelle ou non), scanner ou résonance magnétique qui permettent de confirmer la présence d’une otite, d’un polype, d’une tumeur, … Il n’est pas rare que les examens ne révèlent rien ; on parle alors de syndrome vestibulaire idiopathique, c’est à dire de dysfonctionnement du système vestibulaire sans destruction avec généralement une récupération plus ou moins complète aux cours des semaines suivant l’apparition des signes.

Que cache une paralysie de la mâchoire et quels examens réaliser ?

Quand la mâchoire est pendante et que l’animal a des problèmes à attraper sa nourriture, l’examen nerveux recherche une atteinte d’autres structures nerveuses que les nerfs trijumeaux. C’est l’imagerie par résonance magnétique qui permet de savoir si une névrite ou un processus tumoral est présent. Une dégénérescence nerveuse est aussi possible ; dans ce cas rien n’est visible sur les images et l’amélioration est spontanée avec le temps. L’atrophie musculaire peut cependant rester à vie.
Quand la mâchoire est bloquée, les examens complémentaires à réaliser sont un prélèvement musculaire et une recherche d’anticorps. Une maladie inflammatoire secondaire à un dérèglement du système immunitaire est l’affection la plus fréquente ; le traitement est médical et non pas chirurgical

Le pronostic

Il est rare après un simple examen clinique de pouvoir être précis quand au pronostic. De ce fait ce sont les examens complémentaires qui permettent de dire quelle est la cause du problème, si elle est grave et si elle peut être traitée médicalement ou chirurgicalement. Heureusement, il n’est pas rare que ces asymétries de la tête ne soient que des problèmes fonctionnels ; les examens sont alors normaux et le pronostic favorable.

Le temps d’hospitalisation pour les examens complémentaires est généralement court. L’examen otoscopique est de meilleure qualité quand il est fait sous flash d’anesthésie  durant quelques minutes ; l’animal peut être rendu dans l’heure qui suit le réveil.

La mesure des potentiels évoqués auditifs peut être réalisé sans anesthésie générale si l’animal est calme ; la réalisation de l’examen prend une vingtaines de minutes.

La résonance magnétique demande une sédation de façon à ce que l’animal ne bouge pas durant l’acquisition des images ; l’animal est donc endormi avec une petite dose d’anesthésique durant quelques minutes puis il respire ensuite un gaz qui permet de l’empêcher de bouger durant l’examen. Quand le gaz est arrêté, il se réveille dans les minutes qui suivent.

La ponction rachidienne est un examen qui demande quelques minutes, toujours sous anesthésie ; elle est généralement faite après l’examen d’IRM, juste avant de réveiller l’animal.

AUTEUR

DR CAUZINILLE, Spécialiste en neurologie

RÉFÉRENCES

L. Cauzinille : « Neurologie clinique du chien et du chat », Point vétérinaire, 2nde édition 2009
P. Guillaumot, D. Heripret, L. Cauzinille. « Livre blanc de l'otologie ». Schering-Plough, 2008
L. Cauzinille : « Ophtalmologie du chien : neuro-ophtalmologie », Editions PMCAC, 2007
L. Cauzinille : « Ophtalmologie du Chat : neuro-ophtalmologie », Editions PMCAC, 2005
L. Cauzinille : « Gériatrie vétérinaire: Affections nerveuses centrales et périphériques », Les éditions du Point Vétérinaire, 2004
M. Dubois, L. Cauzinille : « Myosite des muscles masticateurs : étude rétrospective de 9 cas ». Pratique Médicale et Chirurgicale de l'animal de compagnie, 2002, 37(3):219-225

Retour

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00