Territoire du chat


2 septembre 2019

Les comportements de dominance sont beaucoup plus subtils chez le chat que chez le chien. Ainsi, les relations sociales entre chats sont d’une extrême complexité. Le rôle du marquage, de la gestion des distances et des territoires est essentiel. Pour un individu donné, le territoire peut être divisé en un foyer primaire, véritable propriété du chat et des territoires d’activité (qui peuvent comporter des lieux de repos secondaires).

Les territoires des femelles peuvent plus ou moins se chevaucher. C’est rarement le cas pour les mâles entiers. Dans un milieu clos, la co-habitation peut être difficile. Les animaux d’une même fratrie co-habitent généralement mieux. Imposer un chat étranger à un autre déjà installé dans le foyer peut être une source de conflit (agressions) ou de mal-être se manifestant par des troubles anxieux divers (sur-toilettage, crises de cystite idiopathique, marquage urinaire, etc.).

Si le comportement de vos chats vous semblent anormaux ou indésirables, il y a alors lieu de les présenter (en évitant d’attendre que le trouble ne s’installe profondément) à la consultation de comportement ou un vétérinaire spécialiste pourra vous conseiller.