Dysgénésie sacro-coccygienne

Qu’est-ce que la dysgénésie sacro-coccygienne chez le chat?

La dysgénésie sacro-coccygienne chez le chat est une diminution du nombre de vertèbres coccygiennes, associée à une hypoplasie des vertèbres sacrées. Quand il y a une absence totale de vertèbre, on parle d’agénésie caudale.

Chez le chat, la dysgénésie sacro-coccygienne est une anomalie rare.

Au niveau vertébral, on peut parfois observer une spina bifida (fermeture incomplète des arches vertébrales dorsales).

La dysgénésie sacro-coccygienne du chat peut s’accompagner de nombreuses autres anomalies des structures nerveuses de la région lombosacrée :

  • Dysraphysme (défaut de fermeture de la moelle dorsalement),
  • Méningocèle (hernie des méninges à travers le défaut osseux),
  • Myéloméningocèle (hernie des méninges et de tissu médullaire à travers le défaut osseux)
  • Agénésie de segments médullaires voire des racines nerveuses lombosacrées.

Points Importants

  • La dysgénésie sacro-coccygienne est une maladie rare chez le chat
  • Il s’agit d’une malformation des dernières vertèbres et il existe plusieurs formes
  • Les signes cliniques sont dominés par des troubles de la démarche au niveau des pattes arrières, des troubles neurologiques de la queue, de la vessie et l’anus (associés à des incontinences)
  • Pour les formes les plus graves, le pronostic est mauvais et il n’existe pas de traitement

Prédispositions raciales à la dysgénésie sacro-coccygienne chez le chat

Chez le chat, la dysgénésie sacro-coccygienne est sous la dépendance d’un gène autosomal semi-létal dominant. Seuls les chats hétérozygotes naissent vivants, avec des degrés variables d’anomalies. Les mâles semblent plus touchés que les femelles.

Les malformations des vertèbres sacrées et coccygiennes sont plus fréquentes chez les chats de l’île de Man et les chats de race Bobtail.

Chaton atteint de dysgénésie sacro-coccygienne

 

Prédispositions raciales à la dysgénésie sacro-coccygienne chez le chat

Chez le chat, la dysgénésie sacro-coccygienne est sous la dépendance d’un gène autosomal semi-létal dominant. Seuls les chats hétérozygotes naissent vivants, avec des degrés variables d’anomalies. Les mâles semblent plus touchés que les femelles.

Les malformations des vertèbres sacrées et coccygiennes sont plus fréquentes chez les chats de l’île de Man et les chats de race Bobtail.

Signes cliniques de la dysgénésie sacro-coccygienne chez chat

Certains chats sont asymptomatiques. Chez les chats atteints cliniquement, on observe une démarche bondissante (comme un lapin) ou rampante au niveau des membres postérieurs, une incontinence urinaire et fécale et une constipation chronique.

L’examen nerveux est parfois modifié avec une diminution des réflexes des membres postérieurs.

La palpation de la colonne vertébrale permet parfois de sentir l’absence des dernières vertèbres.

L’évolution de la maladie peut être statique ou progresser dans le temps.

Comment confirmer le diagnostic de la dysgénésie sacro-coccygienne du chat

La suspicion de dysgénésie sacro-coccygienne repose sur les commémoratifs et un examen clinique approfondi.

Des radiographies conventionnelles permettent de voir une hypoplasie ou l’absence des vertèbres sacrées et une diminution du nombre des vertèbres coccygiennes, voire leur absence.

La myélographie et le scanner permettent une confirmation. L’IRM peut permettre de mettre en évidence les anomalies du tissu nerveux.


Radio de dysgénésie sacro-coccygienne chez un chaton


Radio de dysgénésie sacro-coccygienne chez un chaton

Traitement et pronostic de la dysgénésie sacro-coccygienne chez le chat

Il n’existe aucun traitement pour corriger cette malformation et dans les formes graves de dysgénésie sacro-coccygienne, le chat est le plus souvent euthanasié.

AUTEUR

DR CAUZINILLE, Spécialiste en neurologie

RÉFÉRENCES

L Cauzinille, Neurologie Clinique du chien et du chat, Le Point Vétérinaire

De Lahunta A. Veterinary neuroanatomy and Cinical Neurology, 2015

Dewey C. et al., A Practical guide to Canine and Feline Neurology, 2015

Lorenz M.D. et al., Handbook of Veterinary Neurology, 2011

Kitchen H. et al., Spina Bifide, Sacral Dysgenesis and Myelocele in Manx Cats, Animal model for Human diseases Amerian journal of pathology, 1972

Retour

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00