Mon chien urine du sang


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

La coloration rouge des urines n’est jamais normale et peut avoir de nombreuses origines. Cette coloration peut traduire la présence dans les urines de sang en nature, d’hémoglobine ou de myoglobine. Seules des analyses microscopiques sanguines et urinaires permettent de faire la différence (les bandelettes urinaires ne sont pas adaptées). Il vous faut tout d’abord essayer de déterminer assez précisément l’aspect des urines et les conditions d’apparition du sang. Ses informations seront précieuses pour le vétérinaire.

  • Les urines sont-elles rouges ou marron foncé ?
  • Y-a-t-il des caillots de sang ?
  • La coloration rouge est-elle présente au début de la miction, pendant toute sa durée ou plutôt à la fin ?
  • Le chien fait-il des efforts pour uriner, semble-t-il avoir mal à ce moment là ?
  • Le nombre des mictions est-il anormalement augmenté ?
  • Le jet d’urine est-il normal ou au contraire très diminué ?
  • Le chien a-t-il de la fièvre ?

Il est inutile de recueillir des urines par terre. Elles ne seront pas utilisables à des fins d’analyse. La façon dont est réalisé le prélèvement d’urine est très importante. La cystocentèse (sous guidance échographique) est de loin la meilleure technique et la moins douloureuse pour le chien.

Mon chien urine du sang
Chien présenté en urgence pour sang dans les urines. Une analyse urinaire va pouvoir être effectuée grâce à un prélèvement sous contrôle échographique. C’est la technique de prélèvement urinaire de référence chez le chien, sans douleur et sans anesthésie.
Mon chien urine du sang
Echographie de la vessie chez un chien présenté pour sang dans les urines. L’examen met en évidence une importante lésion de la paroi de la vessie (flèche) à l’origine du saignement. Un traitement chirurgical est alors à envisager.

GRAVITÉ

Certaines des causes responsables de la coloration rouge des urines peuvent mettre en jeu le pronostic vital du chien ou compromettre gravement la fonction rénale. C’est donc potentiellement toujours une urgence vétérinaire vraie.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

La coloration rouge des urines peut être la conséquence de trois mécanismes principaux, chacun pouvant avoir différentes origines :

  • Présence de sang dans les urines. On parle d’hématurie. L’examen microscopique révèle la présence de globules rouges. L’hématurie peut être la conséquence de traumatismes sur les voies urinaires ou génitales, de maladies infectieuses (néphrites, cystites, …), de calculs urinaires, de tumeurs (reins, vessie, voies urinaires, …), de troubles de la coagulation, d’intoxications (warfarin par exemple), …
  • Présence d’hémoglobine dans les urines. On parle d’hémoglobinurie. Certaines maladies (anémie hémolytique, leptospirose, piroplasmose, certaines intoxications (paracétamol, naphtaline, oignons, zinc, …), … provoquent la destruction des globules rouges. L’hémoglobine qu’ils contiennent est alors libérée dans le sang en grande quantité et passe en partie dans les urines, donnant une coloration rouge et parfois marron foncé.
  • Présence de myoglobine dans les urines. On parle de myoglobinurie. Lors de certaines affections, la myoglobine se retrouve en grande quantité dans les urines. C’est notamment le cas lors de coup de chaleur, d’électrocution, de convulsions prolongées, d’effort particulièrement intense ou prolongé…

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Bien évidemment, la prise en charge de cette situation est difficilement réalisable à domicile. En effet, dans un premier temps, le vétérinaire doit faire la différence entre une hématurie, une hémoglobinurie et une myoglobinurie et donc recourir à des analyses sanguines et urinaires. Parallèlement, il lui faudra en rechercher la cause. Pour ce faire, les techniques d’imagerie (échographie en particulier) sont généralement incontournables.

En conséquence : Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est indispensable. En effet, notamment en cas d’hémoglobinurie ou de myoglobinurie, une réanimation médicale adaptée devra être mise œuvre sans délai pour éviter l’installation d’une grave insuffisance rénale.

 

HOSPITALISATION

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves, chez les animaux fragiles, très jeunes ou âgés, lorsqu’une réanimation médicale doit être mise en place, pour réaliser des examens complémentaires appropriés (cystoscopie, chirurgie, …), …

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chien. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisée comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année.

    Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

  • • Mon chien a une peau sur l’oeil

    Ce que l’on appelle familièrement « peau sur l’œil » est en fait une procidence de la 3° paupière ou membrane nictitante. Selon les éventuelles modifications associées de l’état général : troubles digestifs, troubles neurologiques, douleur (en particulier douleur oculaire), fièvre, … la procidence de la membrane nictitante peut être un signe clinique en rapport avec une situation urgente, voire très urgente en cas de lésion oculaire.

  • • Intoxication par le houx chez le chien

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année. Les feuilles sont également toxiques mais leur goût amère et leur caractère piquant limite généralement leur mastication ou leur ingestion.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00