Mon chien saigne


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Commencez par localiser d’où votre chien saigne : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

En cas de saignement artériel, faire une compression au-dessus de la plaie (racine du membre par exemple) pour ralentir le saignement et amener d’urgence le chien en consultation.

Pour les saignements veineux, la compression se fait au niveau de la plaie, avec une compresse ou linge propre et si besoin un pansement compressif. Mais attention à ne pas faire un garrot trop serré et pendant trop longtemps. Les conséquences pourraient être très graves.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie ou relative selon l’importance, la localisation et la nature

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Traumatismes, intoxications (en particulier par les raticides qui contiennent souvent des anticoagulants), maladies diverses (hémophilie et maladies de la coagulation, certains cancers, …)

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est l’option la plus sûre. C’est particulièrement vrai si le chien est très jeune, âgé, malade, sous anticoagulant ou sous aspirine mais également si l’on craint un saignement artériel ou si la perte de sang est abondante. Une surveillance, des analyses, voire une transfusion sanguine peuvent être nécessaires.

 

 HOSPITALISATION

Nécessaire dans les cas graves

 

Mon chien saigne
Saignement du nez chez un chien (ou epistaxis). Les causes possibles sont nombreuses (tumeur, mycose, parasite, traumatisme, intoxication, …). Des analyses, radiographies, fibroscopie, IRM, …) sont souvent nécessaires pour déterminer l’origine de cette urgence vétérinaire.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication au Gui chez le chien

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication au ricin chez le chien

    L’intoxication au ricin chez le chien se fait le plus souvent par ingestion de graines ou du tourteau, soit directement dans l’emballage, soit après qu’il ait été épandu dans le jardin. Le tourteau de ricin est très appétent pour le chien.

  • • Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier

    S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »).

    S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

    Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

  • • Intoxication par l’if chez le chien (Taxus baccata)

    L’if (Taxus baccata) est un conifère très présent dans les parcs et jardins, souvent sous forme de haies.

    Toutes les parties de cette plante sont toxiques, sauf la pulpe rouge du fruit. Leur goût doux est apprécié par les chiens mais s’ils ne mastiquent pas les graines (partie la plus toxique) qu’il contient, le produit toxique n’est pas libéré. C’est ce qui explique que, contrairement à d’autres espèces, les accidents mortels sont rares chez le chien.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00