Mon chien a une fracture ouverte


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

On parle de fracture ouverte dès qu’il existe, en plus de la fracture, une plaie de la peau proche de la lésion.

Si votre chien est victime d’un accident, qu’il a une boiterie importante associée à une plaie, il peut y avoir fracture ouverte.

Les fractures ouvertes sont souvent douloureuses, alors, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil. Les premiers gestes à faire sont de bien recouvrir la plaie avec un pansement stérile (ou un linge propre), d’éviter de manipuler le membre pour ne pas aggraver les lésions et d’amener le plus vite possible le chien chez le vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Une fracture ouverte est une urgence vétérinaire vraie.

Le risque majeur est la contamination de l’os par des germes (ou bactéries), provoquant des complications parfois très sérieuses. Une douleur importante est de règle. La gravité dépend également de ce qui a provoqué la fracture : un accident peut aussi avoir entraîné d’autres lésions au niveau des organes de l’abdomen ou du thorax, une hémorragie interne, …

Le pronostic vital du chien peut être engagé.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Traumatismes, accidents de la voie publique, bagarres, morsures, plaie par balle et autres armes à feu, …

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, une consultation sans délai dans un service d’urgence s’impose. Il faudra faire des radiographies, des soins locaux importants (le plus souvent sous anesthésie générale), adapter le traitement de la douleur à l’évolution de la situation, lutter contre l’état de choc par une réanimation médicale, …

 

HOSPITALISATION

Pratiquement toujours nécessaire

Mon chien a une fracture ouverte
En son absence, une consultation sans délai dans un service d’urgence s’impose. Il faudra faire des radiographies, des soins locaux importants (le plus souvent sous anesthésie générale), adapter le traitement de la douleur à l’évolution de la situation, lutter contre l’état de choc par une réanimation médicale, …

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien s’est fait piquer par une guêpe ou une abeille

    Parmi les insectes qui peuvent piquer les chiens et être responsables de complications, on trouve divers hyménoptères comme les guêpes, les abeilles, les frelons, les bourdons. Les piqûres surviennent en été et surtout par temps orageux.

    Les piqûres surviennent en été et surtout par temps orageux. C’est souvent en essayant d’attraper une guêpe ou une abeille que les chiens se font piquer au museau.

    Les piqûres peuvent aussi se produire à l’intérieur de la gueule si le chien avale la guêpe en l’attrapant ou mange de la nourriture sur laquelle se trouve une guêpe.

    Urgence vétérinaire vraie ou relative selon la localisation des piqûres, leur nombre, …

    En cas d’allergie, un choc anaphylactique mortel peut se développer rapidement.

  • • Mon chien saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chien a un épillet

    Brutalement, à son retour de promenade, votre chien éternue, se frotte le nez, l’œil ou l’oreille, secoue sa tête, boite, se lèche la patte, … Il est peut être victime d’un épillet !

    De par leur structure, lorsqu’ils sont secs, les épillets ont tendance à s’accrocher dans les poils et à toujours progresser vers l’avant. Ils peuvent rentrer dans divers orifices (oreilles, narines,…) ou même traverser la peau et entamer une migration dans l’organisme pouvant ainsi être responsables d’abcès, de pleurésie, de fistules, …

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00