Mon chat a une peau sur l’œil


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Ce que l’on appelle familièrement « peau sur l’œil » est en fait une procidence de la 3° paupière ou membrane nictitante.

Commencez par évaluer l’état général de votre chat : a-t-il de la fièvre, est-il abattu. Assurez-vous également qu’il n’a pas de troubles digestifs (diarrhée ou vomissements) et qu’il n’est pas déshydraté.

Vérifier l’état de ses yeux : une douleur de l’œil est souvent la cause d’une procidence de la membrane nictitante. Si l’œil est rouge, si la cornée est abimée, blanchâtre, … il faut consulter en urgence.

Eliminez une possible intoxication : il ne faut pas confondre la procidence de la 3ème paupière avec la luxation de la glande nictitante

Certains médicaments (en particulier certains tranquillisants), certains toxiques, … peuvent être à l’origine d’une procidence de la membrane nictitante. Vérifier en particulier que votre chat, n’a pas pu dérober des médicaments, avoir accès à des produits toxiques,…

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie ou relative

Selon les éventuelles modifications associées de l’état général : troubles digestifs, troubles neurologiques, douleur (en particulier douleur oculaire), fièvre, … la procidence de la membrane nictitante peut être un signe clinique en rapport avec une situation urgente, voire très urgente en cas de lésion oculaire.

Mon chat a une peau sur l'oeil
Chat présentant une procidence unilatérale de la membrane nictitante (ou 3° paupière), due à un syndrome de Claude Bernard Horner.
Mon chat a une peau sur l'oeil
Chat présentant une procidence bilatérale importante de la membrane nictitante (ou 3° paupière)

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Chez le chat c’est une situation assez courante. Elle est décrite à la suite d’épisodes de diarrhée infectieuse mais aussi de façon idiopathique, se résolvant spontanément en quelques jours ou semaines.

De nombreuses causes peuvent aussi  en être responsables :

  • Enophtalmie (ou enfoncement du globe oculaire dans l’orbite) à la suite d’une douleur oculaire intense, d’un amaigrissement important, d’une déshydratation aiguë, d’une atrophie des muscles oculaires, … Dans beaucoup de ces situations, la procidence de la membrane nictitante n’est que l’expression d’une maladie générale.
  • Affections neurologiques : Syndrome de Claude Bernard Horner avec une procidence généralement unilatérale, et diverses affections neurologiques : tétanos (rare chez le chat), rage, méningites, intoxications, … La procidence bilatérale de la membrane nictitante est également un des signes cliniques du syndrome de dysautonomie féline, affection devenue rare en France.
  • Intoxications : certains tranquillisants (acépromazine) provoquent également une procidence de la 3° paupière.
  • Diminution de la taille du globe oculaire lors de phtisie, de microphtalmie ou de nanophtalmie.
  • Lésions de l’orbite : abcès, tumeurs, kystes, …

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. Dans certains cas, le recours à une consultation spécialisée d’ophtalmologie, de neurologie ou de médecine interne pourra être nécessaire.

 

HOSPITALISATION

En cas d’atteinte associée de l’état général, de fièvre, de troubles digestifs, déshydratation, … une hospitalisation et une surveillance vétérinaire prolongée peuvent être nécessaires. Des perfusions pour traiter une déshydratation, des examens complémentaires, … sont alors nécessaires

A VOIR AUSSI


  • • Mon chat vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

  • • Mon chat saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chat au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chat et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00