Mon chat a joué avec des chenilles processionnaires


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains. Eloignez lʼanimal de la zone. En cas dʼatteinte cutanée, faites un ou deux shampooings pour éliminer la substance urticante. En cas de contact buccal, vous pouvez faire lécher au chien un pot de glace à la vanille pour diminuer lʼœdème et lʼamener tout de suite chez le vétérinaire.

Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires
Nid de chenilles processionnaires dans un pin (D’après EPPO Gallery)
Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires
Au printemps, les chenilles descendent du pin en « procession ». Cʼest le moment le plus dangereux pour les chiens.

GRAVITÉ

Cʼest une urgence vétérinaire vraie. La substance irritante libérée par les poils des chenilles provoque irritation de la peau, de la langue, des yeux, des bronches, … pouvant aller jusquʼà une nécrose avancée nécessitant des amputations. Sur des animaux (ou des gens) allergiques des réactions violentes (œdème de Quincke, choc anaphylactique) peuvent mettre en jeu le pronostic vital.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Le chat est moins concerné que le chien. Chez lui, les lésions buccales sont moins fréquentes parce que le chat a rarement pour habitude de lécher les chenilles. En revanche, il a tendance à jouer avec les chenilles en les touchant avec la patte.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, cʼest bien évidemment lʼinterlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type dʼurgence, dès les premiers gestes effectués, il ne faut pas perdre de temps et conduire sans délai lʼanimal dans un service dʼurgence.

 

HOSPITALISATION

Nécessaire le plus souvent, particulièrement en cas dʼatteinte grave de la langue, des muqueuses ou dʼétat de choc.

 

PRÉVENTION

Il existe plusieurs types de prévention :

  • En fin d’hiver, mise en place de pièges le long des troncs des pins qui ont un nid. En descendant le long du tronc, les chenilles seront capturées dans un sac en plastique. Les pièges doivent être bien posés et suffisamment en hauteur pour éviter qu’un enfant ou un animal puisse y avoir accès.
  • Si vous voyez des nids dans les pins, signalez les à votre Mairie qui peut mettre en place des plans d’intervention adaptés. Ne retirez surtout pas les nids vous-même.
  • Utilisation des phéromones de synthèse au moment de la reproduction du papillon (de juin à septembre selon les régions) permet d’éliminer de nombreux papillons mâles et diminuer la fécondation des femelles.
  • Eco-prévention : l’amélioration de la biodiversité permet de mieux contrôler les populations de chenilles. Il est ainsi conseillé de :
  • Poser des nichoirs à mésanges. Cet oiseau insectivore adore dévorer les chenilles processionnaires.
  • Planter des feuillus en lisière des forêts de pin, en particulier des bouleaux qui émettent des odeurs répulsives.
Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires
Piège permettant de capturer les chenilles qui descendent de l’arbre pour aller s’enfouir
Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires
Le papillon donnant naissance à la chenille processionnaire (D’après Papillon Poitou Charentes)
Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires
Mésange en train de manger une chenille processionnaire (D’après INRA)

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le poinsettia et le croton chez le chat

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chat.

    Le chat s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

  • • Intoxication par le laurier rose chez le chat

    Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

    Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois. Les circonstances de l’intoxication sont nombreuses.

    Chez le chat, la dose toxique n’est pas précisément connue mais a priori comparable à la dose toxique chez le chien (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

  • • Intoxication par l’antigel chez le chat

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chats. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication par le Spathiphyllum chez le chat

    Le Spathiphyllum est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication fréquente chez le chat.

    L’intoxication se produit par mâchonnement de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil ou sur la peau.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00