La toux chez le chat


URGENCES VÉTÉRINAIRES CHAT : Mon chat tousse

Conduite à tenir en urgence :
La toux chez le chat est un mécanisme de défense de l’organisme qui tente d’expulser des sécrétions ou des particules de l’appareil respiratoire.

Savoir reconnaître la toux : 
Chez le chat, il n’est pas exceptionnel que le propriétaire peine à reconnaître la toux. Il ne faut pas la confondre avec des tentatives de vomissement ou une impression d’étouffement. Comme chez l’homme, le chat qui tousse a une contraction spasmodique, brutale et souvent répétitive de son thorax, accompagnée d’une violente expulsion d’air et d’un son significatif.

De très nombreuses maladies sont responsables d'une toux chez le chat
De très nombreuses maladies sont responsables d’une toux chez le chat

Signes cliniques associés et circonstances d’apparition :
Il est utile de prendre la température du chat qui tousse. Elle ne doit pas dépasser 39°C.

Vérifiez également l‘aspect des muqueuses au niveau des gencives. Un aspect bleuté est un signe de gravité et traduit une mauvaise oxygénation du chat (cyanose).

Il sera important de pouvoir dire au vétérinaire si le chat est vacciné et vermifugé, s’il a été en contact avec d’autres chats atteints, s’il a voyagé à l’étranger, a pu être en contact avec des corps étrangers (épillets notamment), …

Observez les caractéristiques de la toux :

  • Survient-elle dans certaines circonstances particulières (quand il s’énerve, quand il boit, la nuit, le matin au réveil, …) ?
  • Est-elle d’apparition brutale ou plutôt chronique ?
  • Est-elle très sonore ou au contraire discrète ?
  • Est-elle associée ou non à une difficulté respiratoire (dyspnée), un écoulement nasal (jetage), … ?
  • D’autres symptômes sont-ils présents : vomissements, diarrhée, troubles neurologiques, perte de poids, malaises, intolérance à l’effort, … ?

ATTENTION : La toux est un mécanisme de défense de l’organisme. Ne pas donner au chat de médicament antitussif sans prescription du vétérinaire.


GRAVITÉ DE LA TOUX CHEZ LE CHAT :

Si la toux est associée à un abattement important, de la fièvre, des difficultés respiratoires, une cyanose, … c’est une urgence vétérinaire vraie, voire une urgence vitale.

Dans les formes plus chroniques, avec un état général conservé, c’est plutôt une urgence relative.

ATTENTION : L’intensité de la sonorité de la toux n’est pas corrélée à la gravité. Une toux petite et faible est parfois plus grave qu’une toux forte et sonore.


PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES LORS DE LA TOUX CHEZ LE CHAT

De nombreuses situations peuvent provoquer de la toux chez le chat. Les plus fréquentes sont :

  • Maladies respiratoires pouvant toucher le larynx, la trachée, les bronches, les poumons et dont l’origine peut être infectieuse (virus, bactéries, …), parasitaire, tumorale, corps étrangers, … mais aussi de l’asthme bronchique félin.
  • Maladies du médiastin, en particulier des tumeurs.
  • Chez le chat, contrairement au chien, les maladies cardiaques sont très exceptionnellement responsables de toux.

Compte tenu des très nombreuses origines possibles, des examens complémentaires sont pratiquement toujours indispensables pour explorer une toux chez le chat. Leur choix est déterminé par l’examen clinique du vétérinaire. Les plus utiles sont :

  • Des examens d’imagerie médicale : radiographie du thorax ;
  • Des examens biologiques : hémogramme, recherche de certains virus, parasites, bactéries, …
  • Des examens cardiaques : électrocardiogramme, échocardiographie Doppler, …

Des examens plus poussés peuvent être nécessaires : scanner thoracique, fibroscopie respiratoire, …

La radiographie est souvent indispensable pour explorer la toux du chat
La radiographie est souvent indispensable pour explorer la toux du chat

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est indispensable en cas de signes généraux inquiétants (fièvre, abattement, …).

HOSPITALISATION :

Il n’existe pas un traitement spécifique de la toux du chat.
Pour mettre en place un plan thérapeutique efficace, il est avant tout nécessaire que la cause de la toux soit connue et qu’elle puisse être traitée.

Dans les formes les moins graves, l’hospitalisation du chat n’est pas utile mais elle peut être souhaitable pour laisser au vétérinaire le temps de faire les différents examens complémentaires qu’il juge utiles.

En revanche, si la toux est associée à d’autres signes cliniques importants (fièvre, abattement, troubles cardiaques, …), l’hospitalisation peut être nécessaire, voire indispensable.

REMARQUE : La toux du chat est souvent aggravée par un excès de poids. Dans ce cas, la mise en place d’un régime alimentaire adapté est essentielle.

A VOIR AUSSI


  • • Mon chat ne mange plus

    Il est utile de savoir depuis quand votre chat ne mange plus. En cas d’ingestion de produits toxiques ou de médicaments, il faut amener les substances en cause à la consultation d’urgence. Il faudra aussi pouvoir signaler les antécédents médicaux éventuels et les traitements en cours.

    Urgence vétérinaire relative selon la nature, l’état général du chat, son âge, la cause supposée. Urgence vétérinaire vraie en cas d’abattement marqué, de douleur abdominale ou d’anorexie prolongée (plusieurs jours).

  • • Mon chat n’arrive plus à uriner

    Il n’est pas rare qu’un chat mâle (castré ou non) se mette en position pour uriner sans y parvenir, en se plaignant, en tournant en rond, en émettant parfois quelques gouttes d’urine teintées de sang ou non. Il est probablement victime d’un « Syndrome Urologique Félin » ou SUF.

  • • Mon chat a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Température et fièvre chez le chat

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00