Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien


CONDUITE À TENIR EN URGENCE

Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxications très comparables chez le chien.

Le Poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisé comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année. Le Croton (Codiaeum variegatum) est également utilisé comme plante d’intérieur.

Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses. Les doses toxiques ne sont pas connues pour ces deux plantes. L’intoxication par le Poinsettia est généralement moins grave que celle par le Croton.

En cas d’ingestion, retirer de la gueule du chien les feuilles ingérées en veillant à ne pas vous faire mordre. Si l’intoxication est très récente (moins de 30 min), faire vomir le chien en prenant toutes les précautions de rigueur. En cas de contact avec la peau, rincer abondamment les zones souillées avec de l’eau savonneuse. Administrer du charbon activé (le plus tôt possible mais avec précaution pour éviter des fausses routes). Prendre un échantillon des plantes, une photo, l’emballage ou l’étiquette. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.

Intoxication par le poinsettia et le croton
Le poinsettia (étoile de noël), plante ornementale est responsable d'intoxications chez les animaux

GRAVITÉ :

Urgence vétérinaire relative ou vraie en fonction de l’importance de la quantité ingérée. Le pronostic est le plus souvent favorable et dépend en partie de la rapidité d’intervention et de mise en place des soins.


PRINCIPAUX SYMPTOMES ET MECANISMES D’ACTION :

Le latex de ces plantes contient diverses substances toxiques et irritantes sont présentent dans le latex (euphorbones, flavonoïdes, …)

Il n’y a pas d’antidote spécifique.

Les signes cliniques apparaissent quelques heures après l’ingestion et peuvent persister 24 à 48 heures.

Ils sont dominés par :

  • Des troubles digestifs hypersalivation, vomissements et diarrhée (parfois avec du sang)
  • Des troubles nerveux : tremblements
  • Des troubles cutanés : irritation
  • Des signes généraux : hyperthermie, anorexie, déshydratation
Intoxication par le poinsettia et le croton
Le croton, plante décorative, est responsable d'intoxications chez les animaux

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation rapide dans un service d’urgence est conseillée, surtout en cas de signes cliniques.


HOSPITALISATION :

Nécessaire uniquement dans les cas graves, avec un pronostic plutôt favorable. Il n’existe pas d’antidote spécifique. La prise en charge repose sur des traitements symptomatiques et éliminatoires.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le laurier rose chez le chien

    Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

    Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois. Les circonstances de l’intoxication sont nombreuses.

    Chez le chien, la dose toxique est 3 g de feuilles sèches par kg de poids (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

  • • Intoxication par le Kalanchoé chez le chat (Crassulacées)
  • • Intoxication au Gui chez le chien

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication par le Spathiphyllum chez le chien

    Le Spathiphyllum est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication fréquente chez le chien.

    L’intoxication se produit par mâchonnement de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil ou sur la peau. L’ingestion de plantes non mâchées occasionne peu de signes cliniques graves.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00