Intoxication par le laurier rose chez le chien


CONDUITE À TENIR EN URGENCE

Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois.

Les circonstances de l’intoxication par le Laurier rose chez le chien sont nombreuses. Le plus couramment, elle survient après mâchonnement ou ingestion des feuilles, des fleurs, des branches ou des graines. Elle est également possible par ingestion de l’eau dans laquelle on a mis la plante à tremper, le léchage d’un support ayant été en contact avec la sève ou, si l’on brule un arbuste, par l’inhalation de fumées.

L’intoxication du chien est peu fréquente mais redoutable. Les feuilles fraîches étant amères, c’est plus souvent avec des feuilles sèches que l’intoxication se produit.

Chez le chien, la dose toxique est 3 g de feuilles sèches par kg de poids (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

Retirer de la gueule du chien les feuilles (ou le bois) ingérées en veillant à ne pas vous faire mordre. Si l’intoxication est très récente (moins de 30 min), faire vomir le chien en prenant toutes les précautions de rigueur. En revanche, si le chien présente des signes cliniques ou est trop agité, le faire vomir est déconseillé, voire dangereux. Administrer (avec précaution pour éviter des fausses routes) du charbon activé. Prendre un échantillon des plantes, une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.

urgence Laurier rose
Le laurier rose peut provoquer de graves intoxications chez le chien.

GRAVITE

Urgence vétérinaire vraie. En cas d’ingestion, le chien doit être présenté en consultation sans délai. En fonction de la dose ingérée, la mort peut survenir entre quelques minutes et quelques heures par arrêt cardiaque ou paralysie des muscles respiratoires. Sans traitement, le pronostic est sombre. Il reste toujours réservé pendant environ 3 jours et la récupération peut être lente (jusqu’à un mois).

PRINCIPAUX SYMPTOMES ET MECANISMES D’ACTION

L’intoxication est due à la présence de molécules toxiques (hétérosides cardiotoniques tels que l’oléandroside). Ces substances produisent des déséquilibres ioniques au niveau cellulaire. Ils induisent des perturbations dans le fonctionnement des cellules musculaires, myocardiques ou nerveuses.

En général, les premiers signes cliniques apparaissent rapidement (en moyenne dans les 30 minutes à 2 heures qui suivent l’ingestion). Plus rarement, ils n’apparaissent qu’après 24 à 48 heures. Ils sont dominés par des nausées, des vomissements répétés, des douleurs abdominales, une hypersalivation et de la diarrhée, parfois hémorragique.

Des troubles nerveux et cardiaques peuvent apparaître pendant les 3 jours qui suivent : abattement, ataxie, tremblements, convulsions, bradycardie, extrasystoles, … En l’absence de soins, l’évolution se fait vers un coma et la mort.

Quel vétérinaire contacter ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable.

HOSPITALISATION

L’hospitalisation est indispensable pour la mise en place de perfusions, une surveillance cardiaque, des traitements anti-arythmiques et anticonvulsivants.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le crapaud et la salamandre chez le chien
  • • Intoxication par le scilliroside chez le chien (ou produits contre les rats : rodenticides ou raticides)

    L’intoxication par le scilliroside chez le chien est fréquente pour ceux qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs.

  • • Intoxication par le lys (lis) chez le chien
  • • Intoxication du chien par les plantes : le Ficus

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00