Intoxication du chat par les plantes : l’Hortensia


CONDUITE À TENIR EN URGENCE :

Les hortensias (Hydrangea spp) sont des plantes très fréquemment utilisées dans les parcs et jardins mais aussi en décoration sous forme de plantes en pots.

Les hortensias sont responsables d’intoxications chez le chat.

Si toutes les parties de la plante sont toxiques, les feuilles et surtout les bourgeons floraux sont dangereux.

La dose toxique est actuellement inconnue chez le chat.

Retirer les plantes ou les baies de la gueule du chat en veillant à ne pas vous faire mordre.

Faire vomir le chat en prenant toutes les précautions de rigueur et au maximum dans l’heure qui suit l’ingestion. Ne pas faire vomir un chat qui présente déjà des vomissements ou des signes nerveux.

Prendre un échantillon des plantes (feuilles, fleurs ou baies), une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.


GRAVITÉ DE L’INTOXICATION DU CHAT PAR L’HORTENSIA :

Urgence vétérinaire relative ou vraie. Elle dépend de la dose ingérée, de la taille du chat, de son âge, de son état général et de l’apparition ou non de signes nerveux. Le pronostic peut être de réservé à sombre.

L’intoxication du chat par les hortensias est rarement mortelle.


PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION :

Les signes cliniques sont dominés par des troubles digestifs tels qu’une hypersalivation, des vomissements, de la diarrhée et des douleurs abdominales.

Dans les formes les plus graves, des troubles cardiaques et des troubles nerveux sont possibles.


QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

  • Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.
  • En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation dans un service d’urgence est souhaitable, voire indispensable si l’ingestion est importante ou si des troubles cardiaques ou nerveux sont présents.

HOSPITALISATION :

Elle est nécessaire pour les formes les plus graves ou survenant sur des chatons, des chats âgés ou fragiles.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chat

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. Le chat est plus sensible que le chien, et il s’intoxique avec une dose moindre (chez le chien 1 oignon suffit pour un chien de 10 kg).

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

  • • Mon chat a mangé du chocolat

    Notez l’heure supposée de l’ingestion, estimez la quantité ingérée et la nature du chocolat (cacao, chocolat noir ou au lait). Rendez-vous rapidement dans un service d’urgences vétérinaires.

    Les gestes à ne pas faire : si dans certains cas, provoquer le vomissement peut être utile, c’est un geste potentiellement à haut risque pour le chat. La décision ne doit être prise que sur avis du vétérinaire.

  • • Intoxication au Gui chez le chat

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chat résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication au Paraquat chez le chat

    Le paraquat est herbicide interdit en Europe depuis 2007. Certains stocks peuvent encore exister dans des remises, exploitations agricoles, … Le paraquat se présente habituellement sous forme d’une solution liquide à laquelle sont généralement ajoutés un émétique et un colorant marron.

    Le paraquat a un effet caustique et provoque une fibrose pulmonaire et une atteinte polyviscérale (foie, cœur, reins).

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00