Intoxication au Paraquat chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Le paraquat est herbicide interdit en Europe depuis 2007. Certains stocks peuvent encore exister dans des remises, exploitations agricoles, … Le paraquat se présente habituellement sous forme d’une solution liquide à laquelle sont généralement ajoutés un émétique et un colorant marron. Les principaux noms commerciaux sont : Gramoxone ®, Giror ®, Illico ®, Reglex ®, Reglone ®, Speeder ®, Suzaxone ®, Tradiaquat ®, Totacol ® .

Le paraquat a un effet caustique et provoque une fibrose pulmonaire et une atteinte polyviscérale (foie, cœur, reins).

Les premiers signes cliniques surviennent généralement moins d’une heure après l’ingestion.

 

PREMIERS GESTES

Vous pouvez administrer tout de suite après l’ingestion un adsorbant digestif de type montmorillonite, smectite ou charbon activé.
Dans la mesure du possible, notez l’heure d’ingestion, la quantité absorbée et la composition exacte du produit (prendre l’emballage).
Rendez-vous rapidement chez le vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie
Le pronostic est généralement très réservé.
La dose létale moyenne pour le chat est d’environ 50 mg/kg

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

L’intoxication peut évoluer selon deux modes principaux :

  • Une forme aiguë évoluant en 24 heures. Elle est dominée par des signes digestifs : hypersalivation, douleur dans la bouche provoquée par une nécrose des tissus, douleur dans le ventre, vomissements, diarrhée. Si la quantité absorbée est importante, des troubles nerveux, cardiaques, rénaux et hépatiques peuvent survenir et entrainer la mort en 24 à 72 heures.
  • Une forme subaiguë, si la quantité absorbée est moindre.  L’évolution se fait sur environ 3 semaines. Après les premiers signes, une rémission temporaire s’installe mais des troubles respiratoires (dyspnée, toux, cyanose) apparaissent et évoluent vers une insuffisance respiratoire (et parfois rénale) et la mort.

En cas de contact de la peau avec le produit, une nécrose cutanée peut également se produire.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable.

 

HOSPITALISATION

Elle est de règle et doit se faire le plus vite possible. Selon les cas un lavage gastrique peut être décidé. Une réanimation médicale est mise en place.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par l’antigel chez le chat

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chats. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication à la crimidine (raticide, souricide) chez le chat

    La crimidine est un souricide sous forme de céréales écrasées. Le produit est en vente libre sous divers noms commerciaux (Castrix ®, Souryl foudroyant ®, …).

    L’intoxication du chat par des raticides est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chats qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

  • • Intoxication par des rodenticides anticoagulants chez le chat

    L’intoxication du chat par des rodenticides anticoagulants est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chat qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, … En France, c’est la deuxième cause d’intoxication du chat après les insecticides.

  • • Intoxication au Muguet chez le chat

    Le muguet (Convalaria majalis) fait partie de la famille des Liliacées. C’est une plante dont toutes les parties (y compris l’eau des vases) sont très toxiques. Les périodes à risque sont la floraison du printemps et l’automne (petites baies rouges). Même les feuilles sèches sont toxiques.

    Le chat est plus sujet à cette intoxication que le chien.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00