Intoxication au Gui chez le chat


CONDUITE À TENIR EN URGENCE LORS D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

Les jeunes rameaux, les feuilles et les baies sont toxiques. Chez le chat, l’intoxication résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année. La dose toxique est actuellement inconnue chez le chat, mais, en cas d’ingestion importante, l’intoxication peut être mortelle.

Lors des fêtes de fin d’année, ramasser rapidement les baies ou les branches de gui qui peuvent tomber sur le sol.

En cas d’ingestion, retirer les plantes ou les baies de la gueule du chat en veillant à ne pas vous faire mordre ou griffer. Faire vomir le chat en prenant toutes les précautions de rigueur et au maximum dans l’heure qui suit l’ingestion. Ne pas faire vomir un chat qui présente déjà des vomissements ou des signes nerveux. Administrer du charbon activé (avec précaution pour éviter des fausses routes).

Intoxication au gui chez le chat
Le gui est une plante toxique pour le chat qu'on trouve sur les arbres

Prendre un échantillon des plantes (feuilles, fleurs ou baies), une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.

GRAVITE D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Urgence vétérinaire relative ou vraie. Elle dépend de la dose ingérée, de la taille du chat, de son âge, de son état général. Le pronostic peut être réservé en cas d’ingestion importante. La mort est rare mais peut survenir dans les 24 à 48 heures après l’ingestion.

 

PRINCIPAUX SYMPTOMES ET MECANISMES D’ACTION LORS D’UNE INTOXICATION AU GUI CHEZ LE CHAT

Les baies blanches de la plante contiennent diverses substances toxiques (viscine, viscotoxine, …) qui ont des actions diurétiques, hypotensives et nécrosantes pour les muqueuses. Il n’existe pas d’antidote spécifique.

Les signes cliniques apparaissent quelques heures après l’ingestion. Ils sont dominés par :

  • Des troubles digestifs : hypersalivation, vomissements, diarrhée (parfois hémorragique), douleurs abdominales
  • Des troubles cardio-circulatoires avec hypotension à l’origine d’un état de faiblesse, troubles du rythme cardiaque pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque
  • Des troubles nerveux : mydriase, démarche anormale et troubles de l’équilibre (ataxie), paralysie, convulsions, coma
  • Des troubles généraux : augmentation de la soif et de la production d’urine (polyuro-polydipsie). Procidence de la troisième paupière.
Intoxication au gui chez le chat
Les baies du gui sont responsables d'intoxications chez le chat
Intoxication au gui chez le chat
Les décorations de noël avec du gui sont responsables d'intoxications chez le chat

VETERINAIRE A DOMICILE  OU SERVICE D’URGENCE VÉTÉRINAIRE ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est nécessaire. En effet, une surveillance vétérinaire doit être mise en place ainsi qu’un traitement des vomissements, des perfusions, …

HOSPITALISATION :

L’hospitalisation du chat est quasi indispensable pour mettre en place une surveillance et des traitements adaptés.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par le scilliroside chez le chat (ou produits contre les rats : rodenticides ou raticides)

    L’intoxication par le scilliroside chez le chat est fréquente pour ceux qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs.

  • • Intoxication par les huiles essentielles chez le chat
  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Intoxication par des rodenticides anticoagulants chez le chat

    L’intoxication du chat par des rodenticides anticoagulants est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chat qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, … En France, c’est la deuxième cause d’intoxication du chat après les insecticides.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00