Intoxication à l’aspirine chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE :

L’aspirine, ou acide acétylsalicylique, est un médicament présent dans presque tous les foyers et très largement utilisé chez l’homme. Il existe de très nombreux médicaments humains contenant de l’aspirine : Alka-seltzer ®, Aspégic ®, Aspro ®, Catagine ®, Céphyl ®, Juvépirine ®, …

L’aspirine est également utilisé chez le chat comme anti-agrégant plaquettaire dans certaines indications et notamment certaines maladies cardiaques.

Chez le chat, l’intoxication à l’aspirine est généralement la conséquence d’une automédication, d’un surdosage accidentel ou de l’ingestion accidentelle par le chat.

Il faut avant tout retirer le médicament de l’environnement du chat et le mettre de côté pour le montrer au vétérinaire. Si l’intoxication remonte à moins de 2 heures, il est utile de faire vomir le chat, voire de pratiquer un lavage gastrique.

On peut administrer du charbon activé (5 ml/kg par voie orale) pour favoriser l’élimination du toxique, mais en faisant très attention, surtout en cas de vomissements, que le chat ne fasse pas une fausse route. S’il présente des troubles neurologiques, il vaut mieux s’abstenir. Dans tous les cas, ne pas prendre le risque de se faire mordre ou griffer.

Dans cette situation, il est tout à fait contre-indiqué d’administrer d’autres anti-inflammatoires et tout autre médicament contre la fièvre, ainsi que des corticoïdes.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie ou relative.

Le chat est une espèce particulièrement sensible à l’aspirine. Les jeunes chats, les chats âgés, les chats souffrant d’insuffisance rénale ou hépatique sont plus sensibles.

L’intoxication à l’aspirine peut être mortelle chez le chat en un à plusieurs jours. Le pronostic dépend de la dose ingérée et de la rapidité de mise en place du traitement.

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

Chez le chat, les premiers signes cliniques de l’intoxication à l’aspirine peuvent apparaître 30 minutes après l’ingestion, voire plusieurs heures après pour les formes d’aspirine retard.

L’évolution se fait sur environ 24 heures mais la mort peut survenir plusieurs jours après l’intoxication.

Chez le chat, la dose toxique est de 25 mg/kg, ce qui veut dire qu’il suffit de moins d’un quart de comprimé à 500 mg pour tuer un chat. Cette espèce a aussi la particularité d’éliminer lentement l’aspirine (environ 5 fois plus lentement que le chien). Une petite dose mais donnée quotidiennement peut aussi être toxique.

Les principaux signes cliniques lors d’intoxication à l’aspirine sont :

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. En effet, la mise en place rapide du traitement et une surveillance vétérinaire prolongée sont essentiels.

 

HOSPITALISATION

L’hospitalisation est souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves. Elle permet la mise en place de soins intensifs adaptés reposant sur l’administration de pansements digestifs, d’antiacides, de perfusions, d’acidifiants urinaires, … voire d’une assistance respiratoire.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chat

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. Le chat est plus sensible que le chien, et il s’intoxique avec une dose moindre (chez le chien 1 oignon suffit pour un chien de 10 kg).

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

  • • Intoxication au Gui chez le chat

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chat résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication par le Dieffenbachia chez le chat

    Le Dieffenbachia est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication très fréquente chez le chat.

    L’intoxication se produit par mâchonnement ou ingestion de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil.

  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00