Intoxication à la crimidine (raticide, souricide) chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

La crimidine est un souricide sous forme de céréales écrasées. Le produit est en vente libre sous divers noms commerciaux (Castrix ®, Souryl foudroyant ®, …).

Le chat est moins concerné que le chien.

L’intoxication du chat par des raticides reste néanmoins est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chats qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

En cas d’ingestion de raticides, dans la mesure du possible, prendre l’emballage du produit suspecté pour le montrer au vétérinaire. En effet, il existe de très nombreuses sortes de raticides. L’intoxication résulte généralement de l’ingestion accidentelle d’appâts.

Mettre l’animal au calme et à l’obscurité. Le transférer le plus vite possible chez le vétérinaire.

Ne pas faire vomir le chat, surtout si des troubles nerveux sont présents.

Ne pas faire boire de lait.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie. Le pronostic dépend de la dose ingérée mais surtout de la rapidité d’intervention. Il est réservé à très réservé.

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

Les signes cliniques apparaissent environ 30 minutes à 1 heure après l’ingestion et évoluent en 1 à 24 heures.

Chez le chat, la dose mortelle est de 4 à 5 mg/kg (nettement supérieure à celle du chien).

Les signes cliniques débutent par de l’inquiétude, de l’agressivité, des aboiements. Ils évoluent ensuite vers des troubles de l’équilibre, puis des crises convulsives avec hyperréflexivité, entrecoupées de phases de prostration, de plus en plus courtes, avec un emprosthotonos (inconstant). Un coma apparaît ensuite. Les signes associés sont présents : hypersalivation, hyperthermie. La mort survient par asphyxie suite à la contraction des muscles respiratoires.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. En effet, le pronostic dépend de la rapidité d’intervention pour contrôler les signes cliniques et administrer l’antidote (vitamine B6).

 

HOSPITALISATION

Indispensable pour contrôler les crises convulsives, favoriser l’élimination du toxique (perfusions intraveineuses) et renouveler si besoin le traitement spécifique.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chat

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. Le chat est plus sensible que le chien, et il s’intoxique avec une dose moindre (chez le chien 1 oignon suffit pour un chien de 10 kg).

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

  • • Intoxication par le laurier rose chez le chat

    Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

    Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois. Les circonstances de l’intoxication sont nombreuses.

    Chez le chat, la dose toxique n’est pas précisément connue mais a priori comparable à la dose toxique chez le chien (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

  • • Intoxication par le lys (lis) chez le chat
  • • Intoxication par le Dieffenbachia chez le chat

    Le Dieffenbachia est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication très fréquente chez le chat.

    L’intoxication se produit par mâchonnement ou ingestion de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00