Mon chien s’est coupé le coussinet


CONDUITE A TENIR EN URGENCE 

Les plaies du coussinet sont  souvent douloureuses, alors, faites attention de ne pas vous faire mordre en voulant les examiner, même avec un chien très gentil.

Commencez par rincer la plaie avec de l’eau douce et propre. S’il y a un objet coincé (morceau de verre, de métal, …) ou si la coupure est large, profonde ou saigne beaucoup, il faut faire un pansement légèrement compressif de l’extrémité de la patte avec un linge propre et montrer le chien au vétérinaire sans tarder. 

Si la plaie est peu importante, il faut bien la désinfecter avec un antiseptique dermique adapté, protéger avec un petit pansement maintenu au-dessus de l’articulation par du sparadrap (sans le serrer) et laisser l’animal au repos. Il faut changer le pansement tous les jours jusqu’à cicatrisation et veiller à ce qu’il ne soit pas mouillé. Si la plaie suinte, reste douloureuse, dégage une odeur anormale, … il faut consulter sans attendre.

 

GRAVITÉ 

La coupure d’un coussinet est une urgence vétérinaire vraie ou relative selon l’importance, l’origine, la douleur. Les coupures souillées ou contaminées doivent être étroitement surveillées.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES 

Traumatismes, morceaux de verre, de métal (grillage, barbelés, …), coquillages coupants, …

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié.

En son absence, pour ce type d’urgence et si vous ne voulez pas vous déplacer, le recours à une visite vétérinaire à domicile est  souvent une option possible via le recours à un service spécifique pouvant se déplacer.

Une consultation dans un service d’urgence reste l’option la plus sûre. En effet, si un examen chirurgical de la plaie est nécessaire, si l’animal a beaucoup saigné, si une anesthésie générale doit être pratiquée, … une surveillance adaptée est nécessaire. Dans l’intérêt de votre animal, l’hospitalisation est alors l’option à privilégier.

 

HOSPITALISATION 

Nécessaire dans les cas graves ou si une anesthésie doit être réalisée.

A VOIR AUSSI


  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien a un abcès, une masse, une tuméfaction

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

  • • Mon chien s’est fait accidenter

    Votre chien vient d’avoir un accident de la voie publique. Il faut commencer par prendre des mesures de sécurité pour éviter qu’il n’y ait d’autres blessés : ne pas stationner sur la voie publique, écarter les badauds, se signaler s’il fait nuit, …

    A cause de la douleur, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil. Il ne faut pas hésiter à lui mettre une muselière ou un lien sur la gueule.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00