Mon chat ne mange plus


CONDUITE À TENIR EN URGENCE

Commencez par proposer de la nourriture appétente : une friandise, une alimentation humide ou une ration ménagère afin d’objectiver avec certitude la perte d’appétit.

Déterminer les circonstances d’apparition : il est utile de savoir depuis quand votre chat ne mange plus. En cas d’ingestion de produits toxiques ou de médicaments, il faut amener les substances en cause à la consultation d’urgence. Il faudra aussi pouvoir signaler les antécédents médicaux éventuels et les traitements en cours.

Recherchez d’éventuels signes cliniques associés : il est utile de prendre la température du chat. Elle ne doit pas dépasser 39°C. Vérifier si des diarrhées ou des vomissements sont observés, s’il y a une augmentation de la soif, des chaleurs récentes chez la chatte, des troubles urinaires, un ptyalisme (salivation abondante), un abattement. Observer également la respiration de votre chat : elle doit être lente avec des mouvements respiratoires normalement amples, votre chat ne doit pas haleter. Calculer la fréquence respiratoire : Compter le nombre de respiration en 15 secondes, puis multiplier par 4. La fréquence respiratoire doit alors être inférieure à 50 mouvements par minute. Une douleur abdominale, un gonflement de l’abdomen, la déshydratation, un abattement marqué, des difficultés locomotrices sont également des signes qui justifient de présenter le chat au vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire relative selon la nature, l’état général du chat, son âge, la cause supposée… Urgence vétérinaire vraie en cas d’abattement marqué, de douleur abdominale ou d’anorexie prolongée (plusieurs jours).

Si l’anorexie de votre chat persiste plusieurs jours, il est nécessaire de porter un diagnostic précis et de mettre à la fois en place une réanimation médicale adaptée (perfusions intraveineuses, …) et dans certains cas envisager une réalimentation par sonde.

Mon chat ne mange plus
Un chat qui ne mange plus doit être réalimenté par sonde.

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

La perte d’appétit chez le chat est un symptôme très peu spécifique et commun à de très nombreuses maladies ou situations : maladies infectieuses, intoxications alimentaires, maladies métaboliques (diabète sucré, insuffisance rénale,…), effets secondaires de certains médicaments, des douleurs abdominales, des douleurs neurologiques, certains cancers, parfois même une atteinte respiratoire.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, si la perte d’appétit est récente (moins de 24 heures) sur un chat de taille et d’âge moyen, sans autre signe associé, il est conseillé de consulter dans les 24 heures. Sur un jeune chat (moins de 6 mois) ou avec dautres signes associés (abattement, douleur abdominale, respiration rapide) une consultation sans délai est nécessaire. Si vous le souhaitez, l’appel à un service à domicile est envisageable. Mais si des examens complémentaires, des perfusions intraveineuses, … sont nécessaires, il vous faudra tout de même vous rendre dans un service d’urgence.

HOSPITALISATION

L’hospitalisation est conseillée, voire indispensable dans les situations les plus sérieuses : le risque de déshydratation et d’hypoglycémie est majoré sur certains chats à risque (jeune chat, chat âgé). Un abattement marqué, une douleur abdominale, de la fièvre doivent être des signes d’appel où le recours à une hospitalisation est conseillé. Une surveillance vétérinaire, des examens complémentaires (radiographies, analyses,…), des perfusions prolongées pour réhydrater le chat, une réalimentation par sonde, … sont souvent nécessaires.

A VOIR AUSSI


  • • Température et fièvre chez le chat
  • • Mon chat saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chat au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chat a une plaie

    Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux (à bouts ronds), désinfectez avec un antiseptique et recouvrir d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur, une douleur, … anormales sont présentes (ou apparaissent) montrez votre chat au service d’urgence vétérinaire.

  • • Mon chat diabétique va mal, fait une crise ou un malaise

    Un chat atteint de diabète sucré et traité par injections d’insuline peut voir son état se dégrader plus ou moins rapidement pour deux raisons : le coma diabétique acido-cétosique et la crise d’hypoglycémie.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00