Mon chat n’arrive plus à uriner


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Il n’est pas rare qu’un chat mâle (castré ou non) se mette en position pour uriner sans y parvenir, en se plaignant, en tournant en rond, en émettant parfois quelques gouttes d’urine teintées de sang ou non. Il est probablement victime d’un « Syndrome Urologique Félin » ou SUF. Dans les jours ou heures qui précèdent la crise aiguë, il n’est pas rare que le chat présente des signes de cystite : il urine de façon fréquente, par petites quantités et en dehors de sa litière. La crise évoluant, des vomissements peuvent survenir, associés à un abattement et évoluant rapidement vers un coma et la mort. Les symptômes sont très souvent confondus par le propriétaire avec de la constipation.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie. Il s’agit d’une obstruction des voies urinaires par une sorte de bouchon muqueux plus ou moins minéralisé. Le chat ne peut plus vidanger sa vessie, on parle de rétention d’urine. Cette situation, très douloureuse pour le chat, peut très vite évoluer vers une insuffisance rénale aiguë fatale. Le chat doit être présenté sans délai au service d’urgence.

 

PRINCIPALES CAUSES POSSIBLES

Le mécanisme responsable de cette obstruction urinaire du chat est encore mal connu et plusieurs hypothèses sont avancées (alimentaires, infectieuses, comportementales, …).

Attention, d’autres maladies que le SUF peuvent être responsables d’une rétention urinaire chez le chat, c’est pourquoi des examens complémentaires (radiographie, échographie, analyse d’urine, analyse de sang, …) sont nécessaires.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est l’option la plus sûre. C’est particulièrement vrai si le chat est âgé, s’il vomit, s’il est abattu ou comateux.

 

HOSPITALISATION

Dans la majorité des cas, le chat doit être hospitalisé pour qu’un sondage sous anesthésie générale soit réalisé, associé à des perfusions intraveineuses, une surveillance prolongée, … Les récidives sont fréquentes, c’est pourquoi des analyses, un traitement et un régime alimentaire adaptés sont ensuite nécessaires. Dans un certain nombre de cas une intervention chirurgicale est indiquée.

Mon chat n'arrive plus à uriner
Obstruction urinaire grave chez un chat ayant nécessité la mise en place d’une sonde allant directement dans la vessie. Les urines sont hémorragiques (tuyau rouge). Le chat est sous perfusion.
Mon chat n'arrive plus à uriner
Chat avec obstruction urinaire (SUF ou ABAU). Désobstruction par mise en place d’une sonde urinaire sous anesthésie.

A VOIR AUSSI


  • • Mon chat a un abcès

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chat a une plaie

    Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux (à bouts ronds), désinfectez avec un antiseptique et recouvrir d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur, une douleur, … anormales sont présentes (ou apparaissent) montrez votre chat au service d’urgence vétérinaire.

  • • Mon chat a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00