Kératite superficielle chronique chez le chien



Points importants

  • La kératite superficielle chronique (ou pannus) est une affection inflammatoire, évolutive et bilatérale de la cornée.
  • Elle est aggravée par les radiations ultraviolettes.
  • En l’absence de traitement adapté, la vision peut être significativement altérée.

Qu’est-ce que la kératite superficielle chronique chez le chien  ?

La kératite superficielle chronique chez le chien est une affection inflammatoire, évolutive et bilatérale de la cornée.

Une origine dysimmunitaire est suspectée.

L’affection est généralement aggravée par les radiations ultraviolettes et peut être plus grave chez les chiens vivants en altitude. L’été correspond donc souvent à une période d’aggravation ou de récidive de la maladie.

Elle peut être concomitante d’une infiltration lympho-plasmocytaire de la membrane nictitante (ou troisième paupière) dans 25% des cas environ.

 


Prédispositions raciales à la kératite superficielle chronique chez le chien

Les chiens de race Berger sont prédisposés, en particulier le Berger allemand, mais également le Berger belge.

Sporadiquement, l’affection a été décrite dans d’autres races comme : Teckel

 


Signes cliniques de la kératite superficielle chronique chez le chien

Les lésions sont caractérisées par le développement d’un infiltrat rouge/rosé dans la cornée, associé à la présence de vaisseaux se développant dans l’épaisseur de la cornée.

La localisation des lésions est relativement superficielle dans la cornée. D’un point de vue topographique, l’atteinte démarre à la périphérie de la cornée (limbe), en regard du quadrant ventro-temporal ; ensuite, l’ensemble de la moitié inférieure de la cornée est atteinte, avant que les lésions ne gagnent dans un dernier temps la moitié dorsale de la cornée.

Fréquemment, des pigments mélaniques (noirs) se développent en regard des zones infiltrées et aboutissent à une opacification de la cornée en regard des zones lésées.

Kératite superficielle chronique (KSC ou pannus) chez le chien
Lésions typiques de kératite superficielle chronique du Berger (pannus) atteignant l’ensemble des quadrants ventraux de la cornée qui apparaît partiellement pigmentée en noir, granuleuse, rosée et infiltrée de vaisseaux superficiels : c’est le « pannus ».
Kératite superficielle chronique (KSC ou pannus) chez le chien
Le même œil après trois semaines d’un traitement adapté. La pigmentation persiste, mais toutes les lésions inflammatoires ont régressé et les séquelles pour la vision quasiment inexistantes.

Traitement de la kératite superficielle chronique chez le chien 

Différentes options thérapeutiques ont été bien décrites.

En fonction des cas, le contrôle de la progression des lésions peut être satisfaisant à l’aide de traitements topiques contenant des corticoïdes, mais l’affection peut parfois nécessiter le recours à des traitements immunomodulateurs locaux. Enfin, le port de lunettes de soleil est préconisé pour les chiens vivant en altitude, ou en période estivale.

 


Pronostic de la kératite superficielle chronique chez le chien

Dans certains cas (mal traités en général), la vision peut être significativement altérée.

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter