Boiterie chez le chien



Points importants

  • Une boiterie est une incapacité à se déplacer normalement sur un ou plusieurs membres.
  • Si votre chien fait un mouvement de balancier de la tête et du cou lors de ses déplacement c’est probablement parce qu’il boite d’un membre antérieur.
  • Si votre chien trotte en regroupant les pattes comme un lapin ou s’il s’assoit de façon asymétrique c’est probablement parce qu’il boite d’un membre postérieur.
  • Beaucoup de boiteries du chien apparaissent spontanément, dans le cadre de maladies squelettiques évolutives.
  • Les causes les plus courantes de boiteries chez le chien siègent au niveau des articulations et des tissus mous qui leur sont associés.
  • Il est toujours souhaitable d’obtenir l’avis et les conseils d’un vétérinaire, en cas de boiterie chez le chien.

Qu’est-ce qu’une boiterie chez le chien ?

Une boiterie chez le chien est une incapacité à se déplacer normalement sur un ou plusieurs membres. Chez le chien, ce terme est plutôt utilisé en cas d’anomalies squelettiques que d’anomalies nerveuses. A titre d’exemple, si votre chien fait un mouvement de balancier inhabituellement ample de la tête et du cou lors de ses déplacement c’est probablement parce qu’il boite d’un membre antérieur. Si votre chien trotte en regroupant les pattes comme un lapin ou s’il s’assoit de façon asymétrique c’est probablement parce qu’il boite d’un membre postérieur. Une boiterie chez le chien peut s’exprimer de façon assez variable. On distingue des boiteries intermittentes ou constantes. Des boiteries légères, modérées ou sévères. Voire des boiteries sans appui. La boiterie chez le chien peut n’être évidente que dans des conditions particulières comme le lever/coucher, les escaliers, la montée/descente de voiture, la marche, le trot, la course…

 


Dans quelles circonstances débute une boiterie chez le chien ?

Les conditions d’apparition d’une boiterie chez le chien sont très variables. Le premier réflexe est de vouloir l’associer à un traumatisme. C’est parfois vrai, notamment si un accident réel est survenu. Cependant il faut savoir que beaucoup de boiteries du chien apparaissent spontanément, dans le cadre de maladies squelettiques évolutives, et que les incidents incriminés n’en sont que les révélateurs.

Le surpoids est un facteur de risque de boiterie chez le chien.

 


Quelles sont les causes les plus courantes de boiterie chez le chien ?

Les causes les plus courantes de boiteries chez le chien siègent au niveau des articulations et des tissus mous qui leur sont associés. L’épaule, le coude, la hanche et le genou sont les plus touchés. Au risque de faire un résumé simpliste on peut dire que, chez le chien, jusqu’à preuve du contraire toute boiterie de membre antérieur à pour origine le coude et que toute boiterie de membre postérieur a pour origine le genou. Etant entendu que la liste des causes possibles est beaucoup plus large… et va malheureusement jusqu’à comprendre des tumeurs !

 


Quelques situations « classiques » de boiterie chez le chien

La cause la plus fréquente de toutes les boiteries chez le chien est la rupture de ligament croisé du genou. Il s’agit d’une condition qu’il vaut mieux opérer.

La seconde cause la plus fréquente de boiterie chez le chien est la fragmentation de processus coronoïde du coude. Il s’agit aussi d’une condition qu’il vaut mieux opérer, sous arthroscopie.

La dysplasie de hanche est répandue chez les chiens de grandes races pour des raisons d’hérédité. La dysplasie de hanche est parfois chirurgicale.

Chez les chiens d’âge moyen ou avancé, l’arthrose est une cause majeure et excessivement fréquente de boiterie. Elle est souvent traitable sans chirurgie mais nécessite de consulter un vétérinaire et de suivre l’évolution régulièrement.

Les petits chiens (en premier lieu le yorkshire) peuvent faire des luxations de rotule qui sont parfois chirurgicales.

 


Comment puis-je savoir pourquoi mon chien à une boiterie ?

Si la boiterie survient en promenade vous pouvez examiner l’extrémité des pattes et chercher d’éventuels plaies ou saignements. Il est toutefois fréquent que la cause de la  boiterie de votre chien ne soit pas identifiable par vos propres moyens. Le bon réflexe est de consulter votre vétérinaire habituel qui est susceptible de vous diriger vers un vétérinaire spécialiste, si besoin. Vous offrirez le plus de chance de faire correctement diagnostiquer la boiterie de votre chien en sachant décrire précisément les signes observés par son entourage immédiat. A ce titre rien de tel que de faire présenter le chien au vétérinaire par les personnes les plus familières avec lui et qui l’accompagnent en sorties au quotidien.

 


Comment soigner la boiterie de mon chien ?

Il est toujours souhaitable d’obtenir l’avis et les conseils d’un vétérinaire, en cas de boiterie chez le chien. Avant de consulter, les bons réflexes consistent à restreindre l’activité physique et à bien observer l’évolution. L’automédication est à éviter.

 


Le déroulement de la consultation pour boiterie chez le chien

A l’hôpital, vous serez reçu par une vétérinaire spécialisé en boiterie du chien. Si possible vous amènerez votre animal à jeun (la boisson est autorisée). Après avoir recueilli les commémoratifs, le vétérinaire examinera votre chien à distance, puis de façon rapprochée. Il est susceptible de vous proposer des examens complémentaires (dont certains sous anesthésie) tels des radiographies, des ponctions articulaires ou une arthroscopie. Nous disposons d’un service d’imagerie qui peut pratiquer des échographies ou IRM du squelette dans des indications précises mais peu fréquentes. Dans la mesure du possible la démarche diagnostique est complétée le jour de la consultation mais il peut arriver de devoir reprendre date. Il en est de même lorsqu’une chirurgie s’avère nécessaire.

 


Les suites de consultation

Les conclusions, les recommandations et les soins vous seront expliqués par un vétérinaire au moment de la sortie de votre animal. Un compte rendu détaillé vous sera remis à cette occasion. En cas de problème ou de questions vous pourrez joindre en permanence une infirmière et un vétérinaire par téléphone. Notre hôpital est ouvert sans interruption, 24h/24, 7j/7.

 

 

Plus d'infos

Pour toutes informations supplémentaires ou pour contacter un vétérinaire spécialiste

Nous contacter