Caniche

Informations sur la race et conseils vétérinaires pour le Caniche

Les maladies et la santé du Caniche

Le Caniche appartient au groupe IX : Chiens d’agrément et de compagnie

En 2015, le Livre des Origines Français (LOF) a enregistré 1247 inscriptions, ce qui en fait une race toujours bien représentée en France puisqu’elle est en 39ème position. On note toutefois une décroissance des inscriptions de 9 % par rapport à 2014.

Cette race, très répandue dans le monde a été particulièrement étudiée et les publications scientifiques sont très nombreuses, ce qui n’en fait pas pour autant une race fragile mais au contraire une race médicalement très étudiée et donc très bien connue. Les Caniches ont même une longévité supérieure à beaucoup d’autres races.

  • Cancérologie
  • Cardiologie
  • Dermatologie
  • Endocrinologie
  • Gastro-Entérologie
  • Hématologie et système immunitaire
  • Néphrologie-urologie
  • Neurologie
  • Ophtalmologie
  • Orthopédie
  • Particularités physiologiques
  • Pneumologie
  • Reproduction

Cancérologie

Cancérologie : cancers et tumeurs

Carcinome épidermoïde cutané
Le Caniche moyen est considéré comme prédisposé avec un âge moyen de 10,2 ans. Les chiens exposés au soleil sont plus facilement atteints. (Goldschmidt and Shofer 1992).

Carcinome épidermoïde du doigt
Le Caniche moyen, âgé ou d’âge moyen, est considéré comme prédisposé. Les chiens noirs sont plus fréquemment concernés. (0’Brien et al 1992 ; Henry et al 2005).

Hémangiosarcome
Le Caniche fait partie des races considérées à risque, avec un âge moyen de 10 ans. . (Brown, Patnaik and Mac Ewen 1985 ; Pastor 2002)

Insulinome
Le Caniche moyen présente une prédisposition, en particulier chez les chiens d’âge moyen ou les chiens âgés, mais la maladie reste rare. (Feldman and Nelson 1996 ; Lorenz 2002)

Kérato-acanthome (ou épithelioma intra-cutané kératinisant)
Le Caniche moyen est considéré comme une race prédisposée par certains auteurs, avec un âge moyen de 7,3 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Pilomatrixome
Le Caniche moyen et le Caniche nain sont considérés comme prédisposés avec un âge moyen de 6,6 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mc Manus 2000 ; Toma et Noli 2005)

Plasmocytome cutané
Le Caniche moyen est considéré comme une race prédisposée avec une localisation sur les oreilles, les lèvres et les doigts. La moyenne d’âge est de 9,2 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992)

Trichoblastome
C’est une affection fréquente chez le Caniche nain. Il est considéré comme une race à risque, le plus souvent sur des chiens de plus de 5 ans. (Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Trichoépithéliome
Le Caniche moyen est considéré dans une étude comme un chien à risque, avec un âge moyen de 8,6 ans. Le trichoépithéliome reste néanmoins une tumeur de la peau rare et surtout localisée sur le dos, le tronc ou les membres. (Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Tumeur de la corticosurrénale
Le Caniche est une race prédisposée avec légère surreprésentation des femelles. (Reusch and Feldman 1991)

Tumeur hypophysaire
Une prédisposition du Caniche est rapportée par certains auteurs avec pour conséquence le développement d’un hypercorticisme (voir endocrinologie ci-dessous) (Alenza et al. 2006 ; Peterson 2007 ; Wood et al. 2007)

Tumeurs des glandes cérumineuses
Le Caniche est considéré par certains auteurs comme une race prédisposée à l’adénome des glandes cérumineuses avec un âge moyen de 9,8 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Tumeur des glandes sébacées
Le Caniche est une race prédisposée, avec en particulier des nodules sébacés hyperplasiques et des adénomes sébacés. La moyenne d’âge est de 9,1 ans pour l’hyperplasie et de 10,9 ans pour l’adénome. Les femelles sont prédisposées aux nodules sébacés hyperplasiques. Les sites les plus touchés sont les membres, le tronc et les paupières pour l’hyperplasie ; la tête pour les adénomes. (Scott and Anderson 1990 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Cardiologie

Cardiologie : cœur et maladies cardiaques

Cardiomyopathie dilatée
Chez le Caniche, une forme familiale ou génétique est  suspectée. Sa prévalence augmente avec l’âge et elle est environ deux fois plus fréquente chez les mâles que chez les femelles. (Tidholm and Jonsson 1997)

Endocardiose mitrale
Chez le Caniche, le risque relatif par rapport à la population canine générale est de 3,1 pour le Caniche toy et de 2,8 pour le Caniche nain. La prévalence augmente avec l’âge et il existe actuellement une forte présomption de prédisposition génétique. (Firm 2002)

Hernie péricardo-diaphragmatique (phrénopéricardique)
Chez le Caniche, c’est une malformation peu fréquente et congénitale (Matic 1988)

Persistance du canal artériel
Cette affection congénitale n’est pas fréquente chez le Caniche et touche plutôt les Caniches nains et miniatures. Les femelles sont plus touchées et une transmission polygénique est suspectée. (Darke 1989 ; Goodrich et al. 2007)

Persistance du canal artériel (PDA) chez un chien

Dermatologie

Dermatologie : peau et maladies cutanées

Adénite sébacée granulomateuse
Chez le Caniche moyen, c’est une affection héréditaire autosomale récessive à expression variable. Elle est peu courante, sans prédisposition de sexe avec une moyenne d’âge de 4,8 ans. Elle se manifeste par une hyperkératose suivie d’une alopécie. Elle touche la face et les oreilles et progresse vers le cou et le tronc. (Tevell, Bergwall and Egenvall 2008)

Affections du sac anal
L’affection est plus fréquente chez le Caniche Nain et Toy, sans prédisposition de sexe ou d’âge, selon certains auteurs (Scott, Miller and Griffin 2001)

Calcinose cutanée
Chez le Caniche, outre des cas associés à un hypercorticisme, une forme secondaire à une injection est décrite. Elle est peu fréquente et les lésions surviennent dans les cinq mois qui suivent l’injection. (Ginel et al. 1995)

Dépigmentation de la truffe
Une prédisposition du Caniche à la forme dite « Dudley nose » est rapportée (Scott, Miller and Griffin 2001).

Dermatite à Malassezia
C’est une maladie de peau fréquente chez le Caniche toy de tout âge, chez qui elle est parfois saisonnière. (Nesbitt 2002)

Dermatose du chien adulte répondant à l’hormone de croissance (Alopécie X)
Chez le Caniche nain et toy, une prédisposition à l’alopécie répondant à l’hormone de croissance est décrite, notamment chez les mâles. Les signes cliniques peuvent apparaître à n’importe quel âge mais le plus souvent entre 1 et 2 ans. (Lothrup 1988)

  

Alopécie X (dermatose répondant à l’hormone de croissance) chez un chien Caniche mâle. (photo D. Héripret) | Alopécie X (dermatose répondant à l’hormone de croissance) après traitement chez un chien Caniche mâle. (photo D. Héripret)

Dermatose répondant au zinc
Chez le Caniche moyen, une prédisposition est décrite chez les jeunes chiens à croissance rapide recevant une alimentation carencée en zinc. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Lymphœdème primaire
Une prédisposition du Caniche est rapportée par certains auteurs. Les symptômes apparaissent dans les 12 premières semaines de vie et aucune prédisposition liée au sexe n’est signalée. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Mélanotrichie
Le Caniche est considéré comme une race prédisposée. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Onychodystrophie lupoïde symétrique
Une prédisposition du Caniche est rapportée

Panniculite nodulaire stérile idiopathique
Chez le caniche, de multiples lésions sont possibles et les femelles de tout âge sont prédisposées. (Schwassmann 2005)

Vascularite ou dermatopathie ischémique
Une vasculite survenant 3 à 6 mois après une vaccination antirabique a été décrite chez le Caniche. Des lésions d’alopécie et d’hyperpigmentation peuvent apparaître au niveau du site d’injection. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Endocrinologie

Endocrinologie : Hormones et maladies endocriniennes

Alopécie X (Dermatose du chien adulte répondant à l’hormone de croissance)
(voir en Dermatologie)

Diabète sucré
Pour certains auteurs, le Caniche nain et le Caniche toy présentent une prédisposition, surtout chez les femelles âgées non stérilisées. Dans cette race, l’âge moyen d’apparition est entre 4 et 14 ans, avec un pic entre 7 et 9 ans. (Hess, Kass and Ward 2000)

Hypercorticisme ou maladie de Cushing
Chez le Caniche, une prédisposition raciale est rapportée, avec un âge médian de 10 ans. (Ling et al. 1979 ; Feldman and Nelson 1996 ; Alenza et al. 2006 ; Peterson 2007 ; Wood et al. 2007 ; Zeugswetter 2008)

Hypocorticisme ou maladie d’Addison
Chez le Caniche moyen une forme héréditaire autosomale récessive est décrite. Les femelles sont prédisposées. La moyenne d’âge est de 4,6 ans. (Shaker, Hurvitz and Peterson 1988 ; Feldman and Nelson 1996 ; Peterson, Kintzer and Kass 1996 ; Famula, Belanger and Oberbauer 2003)

Hypoparathyroïdie primaire
C’est une maladie rare et certains auteurs considèrent le Caniche toy comme une race à risque. La maladie peut survenir à n’importe quel âge. (Bruyette and Feldman 1988, Feldman and Nelson 1996).

Hypothyroïdie
Le caniche est une race à risque et la maladie peut survenir sur des chiens jeunes (2 à 3 ans), en particulier les mâles castrés et les femelles. (Nesbitt et al. 1980 ; Greco 2002)

Gastro-Entérologie

Gastro-Entérologie : maladies digestives, intestin, estomac, foie, pancréas, …

Gastro-entérite hémorragique
Le Caniche nain et le Caniche toy, d’âge moyen sont considérés comme prédisposés. (Guilford and Strombeck 1996 ; Hall 2000)

Hépatite lobulaire
Cette maladie est rare mais plus souvent rencontrée chez le caniche moyen et plus particulièrement chez des chiens de 7 mois ou moins. (Jensen AL & Nielsen OL 1981 ; Bennett et al. 1983)

Syndrome dilatation torsion d’estomac
Le caniche moyen est considéré par certains auteurs comme une race à risque (Brockman, Washabau and Drobatz 1995 ; Sargan 2004)

Hématologie et système immunitaire

Hématologie et système immunitaire : maladies du sang, globules rouges, …Hématologie et système immunitaire : maladies du sang, globules rouges, …

Anémie hémolytique à médiation immune
Ce déficit est décrit chez le Caniche miniature. Les signes cliniques sont discrets ou absents. La maladie est présumée héréditaire sur un mode autosomal récessif. (Brooks 1999)

Anémie hémolytique non sphérocytaire
Cette maladie rare a été rapportée dans une famille de caniches nains atteinte d’hémolyse chronique évoluant vers une myélofibrose. (Randolph et al. 1986)

Déficit en facteur XII
Ce déficit est décrit chez le Caniche nain. Les signes cliniques sont discrets ou absents. La maladie est présumée héréditaire sur un mode autosomal récessif. (Brooks 1999)

Lupus érythémateux systémique (ou disséminé)
Une prédisposition du caniche, en particulier des mâles, est rapportée par certains auteurs (Scott, Miller and Griffin 2001)

Maladie de von Willebrand
Chez le Caniche, on rencontre essentiellement le type I de la maladie, avec une suspicion de transmission autosomale et récessive. (Giger 2008)

Thrombocytopénie à médiation immune
La thrombocytopénie à médiation immune est une affection fréquente chez le Caniche nain et toy. Les femelles sont plus touchées que les mâles et une origine héréditaire est probable. (Lewis 2000)

Néphrologie-urologie

Néphrologie-urologie : maladies urinaires, reins, vessie, …

Lithiases
Le Caniche nain est considéré comme une race à risque pour les calculs de struvite (ou phosphate ammoniaco-magnésien). L’âge moyen chez les mâles est de 6,0 ans. Il est de 5,7 pour les chiennes qui présentent une prédisposition nettement plus marquée (16 pour 1). (Osborne et al. 1999 ; Houston et al. 2004)
Une prédisposition du Caniche nain aux calculs d’oxalate de calcium est également rapportée avec un âge moyen de 8,1 ans pour les mâles et 8,4 pour les femelles. Les mâles sont plus touchés (3 pour 1). (Osborne and Finco 1995 ; Lulich et al. 1999 ; Osborne et al. 1999 ; Houston et al. 2004)

Cristaux d’oxalate de calcium dans les urines d’un chien ayant des calculs dans la vessie

Uretères ectopiques
Le Caniche nain et le Caniche toy sont prédisposés, même si les uretères ectopiques restent une malformation rare. Les femelles sont plus souvent touchées et les signes cliniques apparaissent généralement avant 1 an. (Hayes 1974, 1984 ; Berent, Mayhew and Porat-Mosenco 2008)

Neurologie

 Neurologie : maladies nerveuses, cerveau et nerfs

Abiotrophie (ou dégénérescence) cérébelleuse
L’affection est décrite chez le Caniche nain et une origine héréditaire est suspectée. (communication Dr Cauzinille 2013)

Encéphalopathie néonatale
Cette affection héréditaire, autosomale et récessive, est décrite chez le Caniche moyen. (Chen et al. 2008)

Epilepsie idiopathique (épilepsie essentielle)
Chez le Caniche, c’est une affection assez courante qui apparaît entre 6 mois et 6 ans. Chez le caniche moyen, une origine héréditaire autosomale et récessive est suspectée. (Bagley 2005)

Hernie discale
Une prédisposition du Caniche, chez qui c’est une affection assez courante, est rapportée. L’âge moyen est de 3 à 7 ans. (Levine et al. 2007)

Hydrocéphalie
Chez le Caniche toy, c’est une affection assez courante. Les signes cliniques surviennent avant 3 mois. Une origine génétique et des facteurs environnementaux sont suspectés. (Inzana 2002)

Maladies lysosomales nerveuses (ou maladies nerveuses de surcharge)
La lipofuscinose céroïde, a été décrite chez le Caniche mais reste rare. Un caractère héréditaire est suspecté. (Bagley 2005).
Une forme due à une accumulation de glycoprotéines (maladie de Lafora) est également rapportée chez le Caniche. La maladie est rare. Les signes cliniques surviennent entre 5 mois et 9 ans. Un caractère héréditaire est suspecté. (Bagley 2005)
Enfin, une forme associée à une accumulation de sphingolipides (maladie de Niemann-Pick) est décrite chez le Caniche nain et le Caniche toy. La maladie est rare et une origine héréditaire est suspectée. Les signes cliniques surviennent entre 2 et 4 mois. (Bagley 2005)

Méningo-encéphalite granulomateuse
Le Caniche nain et le caniche toy sont particulièrement exposés (30 % des cas sont des Caniches), notamment les chiens jeunes ou d’âge moyen. (Bagley 2005)

Subluxation atlanto-axiale
Chez le caniche nain et toy, les signes cliniques de cette affection congénitale apparaissent vers un âge moyen de 2,7 ans. (Havig et al. 2005)

Surdité congénitale
L’affection est décrite chez le Caniche nain et toy, mais la prévalence n’est pas connue et une origine héréditaire est suspectée. (Strain 2004)

Ophtalmologie

Ophtalmologie : maladies des yeux, paupières, …

Anomalies oculaires multiples
Chez le Caniche, une origine héréditaire est suspectée. Les anomalies rencontrées peuvent être une cataracte congénitale, des anomalies de la rétine, une persistance de l’artère hyaloïde et une microphtalmie. (Rubin 1989 ; AVCO Genetics committee 2007)

Atrésie des points lacrymaux
Aux USA, cette malformation congénitale est considérée comme assez fréquente chez le Caniche moyen. En France, les Caniches nain et les Caniches toy semblent plus concernés. (Rubin 1989 ; ACVO Genetics committee 2007 ; Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Atrophie rétinienne progressive généralisée (ARP, GPRA)
Chez le Caniche, une hérédité autosomale récessive est suspectée. Les signes cliniques apparaissent vers 3 à 5 ans et une altération marquée de la vision s’installe vers 5 à 7 ans. (Rubin 1989 ; Sargan 2004 ;  ACVO Genetics Committee 2007)

Atrophie sénile de l’iris
Le Caniche nain et le Caniche toy sont considérés comme prédisposés. En France, environ 17 % des chiens sont concernés. L’affection débute généralement entre 4 et 6 ans et vers l’âge moyen de 10 ans, l’atrophie du stroma peut survenir. (Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Cataracte
Plusieurs formes sont décrites chez le Caniche. Chez le Caniche moyen, une forme héréditaire familiale, autosomique et récessive, est suspectée.  L’âge moyen est inférieur à 2 ans. (Rubin 1989 ; Gelatt and Mackay 2005 ; ACVO Genetics Committee 2007)
Une autre forme de cataracte est décrite chez le Caniche nain et le Caniche toy, avec un âge moyen de 4 à 5 ans. Une transmission héréditaire est suspectée. Une prévalence de 10,79 % est rapportée pour le Caniche nain, et de 10,21 % pour le Caniche toy. (Rubin 1989 ; Adkins and Hendrix 2005 ; Gelatt and Mackay 2005 ; ACVO Genetics Committee 2007)

Cil ectopique
En France, le Caniche nain est considéré comme souvent atteint, notamment par une forme le plus souvent unilatérale et supérieure. L’affection semble moins fréquente à l’étranger. (Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Distichiasis
C’est une affection assez commune, héréditaire dominante et à pénétrance incomplète, chez le Caniche nain et le Caniche toy. Il est aussi décrit, mais plus rarement, chez le Caniche moyen. (Lawson 1973 ; ACVO Genetics Committee 2007 ; Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Dysplasie rétinienne
Elle est décrite chez le Caniche moyen mais reste rare. Elle est dite « géographique » avec parfois des zones de décollement de la rétine avec une vision conservée. (Rubin 1989)

Dystrophie cornéenne
Chez le Caniche nain, une forme héréditaire sur un mode autosomique et récessif est décrite. Elle survient sur des chiens de moins de 10 semaines et est transitoire. D’autres formes sont décrites chez le Caniche nain, le Caniche toy et le Caniche moyen. (Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Entropion
Chez le Caniche moyen, le Grand Caniche (et le Caniche nain en Angleterre), on décrit un entropion spastique, uni ou bilatéral, chez de jeunes chiens (de plus de trois mois). (Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013). On décrit également un entropion médial inférieur chez le Caniche nain (et le Caniche toy). Il est responsable d’un défaut d’écoulement des larmes. (Chaudieu et Chahory 2013)

Glaucome
Chez le Caniche moyen, le Caniche nain et le Caniche toy, le glaucome primaire semble avoir une origine héréditaire. Il est souvent associé à une gonyodysgénésie (ou dysplasie du ligament pectiné). Il s’observe entre 6 et 12 ans. Une forme secondaire à  une cataracte est également décrite. (Rubin 1989 ; Gelatt and Mackay 2004 ; ACVO Genetics committee 2007 ; Gelatt 2007)

Hypoplasie du nerf optique
Cette anomalie congénitale est décrite chez le Caniche nain et le Caniche toy. Une origine héréditaire est suspectée. (Kern and Riis 1981 ; Rubin 1989 ; ACVO Genetics Committee 2007)

Micropapille
Cette anomalie congénitale est décrite chez le Caniche nain et la Caniche toy. (Rubin 1989)

Persistance de membrane pupillaire (PMP)
Une forme familiale a  été décrite chez le Caniche moyen. En France, la persistance de la membrane pupillaire touche également le Caniche nain avec 50% des chiens atteints dans une étude, le Caniche moyen (1/3 des chiens) et chez le Grand Caniche (moins d’un tiers des chiens). (Rubin 1989 ; Arnbjerg 1980 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Pseudo-œdème de la papille
Chez le Caniche nain, c’est une particularité congénitale (Rubin 1989).

Syndrome de la « poche du canthus médial »
Chez le Caniche moyen, une prédisposition due à une forme de la tête longue et étroite est rapportée. Ce syndrome peut être responsable d’une conjonctivite et d’un entropion secondaire. (Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Synérèse (ou dégénérescence) du vitré
Cette affection est décrite chez le Caniche nain et le Caniche moyen. Elle est le plus souvent bilatérale et pourrait être à l’origine de glaucomes. Elle peut survenir dès l’âge de 2 ans. (Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Trichiasis de la caroncule
Le Caniche nain est considéré comme une race prédisposée. (Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013

Orthopédie

Orthopédie – Appareil locomoteur : maladies des os, des articulations et du squelette, maladies des muscles

Hernie périnéale
C’est une affection fréquente chez le Caniche mâle (non castré). (Elkins 2004)

Luxation congénitale du coude
C’est une affection peu fréquente mais décrite chez le Caniche nain. La luxation est de type huméro-ulnaire et survient au cours des 3 premiers mois de vie. (Robins and Innes 2006)

Luxation de l’épaule
Cette affection rare et congénitale est décrite chez le Caniche. (Butterworth and Cook 2006)

Luxation de la rotule
Chez le Caniche, c’est une affection fréquente. La luxation médiale est la forme la plus courante. Le Odds ratio, par rapport aux chiens croisés, est de 3,2 pour le Caniche moyen, de 4,1 pour le Caniche nain et de 9,7 pour le Caniche toy. (LaFond, Breur and Austin 2002 ; Alam et al. 2007)

Nécrose aseptique de la tête fémorale
Chez le Caniche nain et toy, l’âge moyen d’apparition est autour de 7 mois. Dans une étude, le Odds ratio est de 12,1 pour le caniche nain et 22,4 pour le caniche toy (en comparaison avec les chiens de race commune). C’est une affection héréditaire selon un mode autosomal et récessif. (LaFond, Breur and Austin 2002 ; Lang, Martig and Gudel 2006)

Chien atteint d’une nécrose aseptique de la tête fémorale gauche (articulation de la hanche) (flèche). Radiographie avant la chirurgie

Non union (ou retard de consolidation) des fractures du tiers distal du radius et de l’ulna
C’est une affection fréquente chez le Caniche nain et le Caniche toy lors de fracture du tiers distal de l’avant-bras. (Palmer 2005)

Pseudo-achondroplasie (ou pseudo-achondrodysplasie)
Cette affection est décrite chez le Caniche nain chez lequel une transmission autosomale et récessive est suspectée. (Langley-Hobbs 2006)

Particularités physiologiques

Particularités physiologiques chez le Caniche

Macrocytose érythrocytaire
C’est une augmentation de la taille des globules rouges qui s’observe parfois chez le Caniche nain et le Caniche toy mais reste rare. Aucun traitement n’est nécessaire. (Sellon 2005)

Pneumologie

Pneumologie : maladies de l’appareil respiratoire, poumon, trachée et bronches, gorge et larynx,…

Collapsus trachéal
C’est une affection assez courante chez le Caniche nain et le Caniche toy. Elle est acquise et touche le plus souvent les chiens âgés, mais des formes congénitales sont possibles. (Harvey 1989 ; Payne, Mehler and Weisse 2006)

Reproduction

Reproduction : maladie de l’utérus et des ovaires, testicules et prostate

Cryptorchidie, monorchidie ou ectopie testiculaire
Le Caniche nain et le Caniche toy sont considérés comme prédisposés à la cryptorchidie congénitale, probablement héréditaire selon un mode autosomal et récessif. (Hayes et al. 1985 ; Romagnoli 1991 ; Yates et al. 2003)

Laparoscopie (ou coelioscopie) sur un chien cryptorchide. Cette technique chirurgicale permet de visualiser les deux testicules restés dans l’abdomen (flèches) puis de les retirer par une toute petite incision

Dystocie
Le Caniche nain est considéré comme une race prédisposée aux troubles de la mise-bas. (Gaudet 1985 ; Johnson, Root, Kustritz and Olson 2001)

Eclampsie ou tétanie puerpérale
Le Caniche nain est considéré comme une race à risque, en particulier 6 semaines après la mise-bas. (Chastaing, Panciera and Waters 2001)

Le standard du Caniche

Tête :
Crâne légèrement convexe, occiput accusé, stop peu marqué. Tête distinguée, rectiligne, proportionnée au corps. Chanfrein rectiligne, lèvres plutôt sèches. Couleur de la truffe en harmonie avec celle de la robe.

Yeux :
En amande, légèrement obliques. Noirs, bruns très foncés à ambre foncé selon la couleur de la robe.

Oreilles :
Assez longues, tombant le long des joues dont la pointe atteint la commissure des lèvres. Recouvertes de poils ondulés et très longs.

Corps :
Sa longueur dépasse la hauteur au garrot. Cou solide, légèrement arqué. Pas de fanons, poitrine bien descendue, Dos court, ni voussé ni ensellé, croupe arrondie, mais pas tombante, ventre remonté.

Membres :
Bonne ossature, musclés, les pieds petits, d’un ovale court, doigts arqués, ongles de couleur variable.

Queue :
Attachée haut, autrefois écourtée d’un tiers ou de la moitié chez les Caniches bouclés. Conservée naturelle chez les Caniches cordés. Relevée obliquement en action.

Poil :
Il peut être bouclé ou cordé.
Bouclé : abondant, de texture fine, laineux, bien frisé. Epais, bien fourni, de longueur uniforme formant des boucles égales.
Cordé : abondant, de texture fine, laineux, serré, formant des cordelettes bien caractéristiques, de longueur égalisée. Elles doivent avoir au moins 20 cm.

Robe :
Noire, blanche, marron, gris et abricot. Le marron, gris et l’abricot doivent être uniformes.

Taille :
Le Grand ou « Royal » de 45 à 60 cm
Le moyen de 35 à 45 cm
Le nain de 28 à 35 cm
Le Miniature ou Toy moins de 28 cm

Poids :
Le Grand : environ 22 kg
Le moyen : environ 12 kg
Le nain : environ 7 kg
Le miniature : moins de 7 kg

Connaître le Caniche

Autres noms du Caniche
Caniche, Poodle, canichon

Pays d’origine du Caniche
France

Utilisation du Caniche
Chien de compagnie

Caractère et aptitude du Caniche
Chien actif, gai, extraverti et tonique, c’est la joie de vivre incarnée. Très éveillé, intelligent, sa fidélité est proverbiale mais il est possessif. Doté d’une grande capacité d’adaptation, sociable, son bon caractère en fait un très agréable chien de compagnie. Il a conservé ses qualités de chien de chasse, nageant très bien et dont le flair est très fin.

Conseils d’éducation et de vie du Caniche
Il se plait aussi bien à la campagne qu’à la ville. Il déteste la solitude. Son éducation sera ferme sinon il peut devenir difficile. Pour son entretien, un brossage et peignage quotidiens sont recommandés. C’est un chien très propre. Bain une ou deux fois par mois. Surveiller l’état des oreilles. Toilettage tous les deux mois. Plusieurs toilettes sont pratiquées : « en lion », « moderne » chez laquelle le poil est coupé à une longueur uniforme sur tout le corps, à l’anglaise (bracelets) et Puppy (lion avec pantalons). Le Caniche ne mue pas.

Durée de vie du Caniche
   Caniche toy :
Médiane : 14,63 ans (Adams et al. 2010)
Durée maximale : 18,92 ans (Adams et al. 2010)
   Caniche nain
Médiane : 13,92 ans (Adams et al. 2010) – 14,2 ans pour le nain (O’Neil et al. 2013)
Ecart interquartile :  11,1 – 15,6 ans (O’Neil et al. 2013)Durée maximale : 18,5 ans (Adams et al. 2010) – 19,4 (O’Neil et al. 2013), mais le cas d’un chien de 28 ans est rapporté !
   Caniche moyen
Médiane : 12,0 ans (Adams et al. 2010)
Durée maximale : 18,0 ans (Adams et al. 2010)

Histoire du Caniche
Le nom de Caniche vient de ce que ce chien était employé à la chasse des oiseaux aquatiques, ce qui lui a valu le surnom de « chien à cane » ou « canichon », ayant donné Caniche par déviation. Appelé également « chien mouton » d’après l’aspect de son poil. Selon Buffon, son origine serait africaine. Il descendrait du Barbet d’Afrique du Nord, introduit par les Arabes dans la péninsule Ibérique où il aurait été croisé avec le chien d’eau portugais. De là, il aurait gagné toute l’Europe, en faisant souche en France. De ce fait, la F.C.I. a reconnu officiellement en 1936 ce pays comme berceau de la race. La même année un standard est publié. Un Club du Caniche fut créé à Paris en 1922. Ce chien fut d’abord chien de chasse pour le gibier d’eau, puis devint, au Grand Siècle, « Chien de Dames », chien de salon sous Louis XV, miniaturisé sous Louis XVI. On distingue quatre types selon la taille, mais le Grand Caniche fut délaissé au profit des Caniches de petite taille (le nain et le miniature ou Toy). Il atteint sa grande popularité au XIXème et au XXème siècle. S’adaptant à tous les genres de vie (chasse, cirque, agrément,…), Le Caniche fut le chien de compagnie le plus répandu au monde, mais cet engouement a malheureusement entraîné une production intensive au détriment de la qualité, ce qui doit rendre vigilant tout acquéreur.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00