Tumeurs du foie chez le chien

 

Quand parle-t-on de tumeur du foie chez le chien ?

Une tumeur est une hypertrophie localisée d’un tissu ou d’un organe. Une tumeur n’est donc pas obligatoirement cancéreuse.

Au niveau du foie, on rencontre divers types de masses anormales :

Dr Bismuth
Dr Brismuth
Spécialiste en chirurgie

  • Nodules bénins, abcès ou kystes qui sont des lésions non tumorales et de bon pronostic suivant leur nature et leur localisation. Le diagnostic fait appel à plusieurs techniques : échographie abdominale, scanner, cytoponctions ou biopsies échoguidées, coelioscopie ( ou laparoscopie) dans certains cas.
  • Les tumeurs primaires du foie. Elles prennent origine dans le tissu hépatique. Elles peuvent être bénignes (adénomes) ou malignes (carcinomes). La tumeur primaire la plus fréquente est le carcinome hépatocellulaire mais attention, le pronostic est le plus souvent favorable après retrait. En effet, ces tumeurs, sous leur forme la plus classique (une masse dans un lobe) métastasent très peu.
  • Les autres masses pouvant être observées dans le foie sont les métastases d’une autre tumeur se situant ailleurs dans l’organisme (comme sur la rate par exemple).

Points Importants

  • Les volumineuses tumeurs isolées du foie ont souvent une tendance faible à métastaser dans d’autres parties de l’organisme et sont une bonne indication pour un retrait chirurgical.
  • Les tumeurs du foie peuvent être à l’origine de signes variés mais peu spécifiques comme des vomissements, une perte de poids, une baisse d’appétit, de la léthargie ou des muqueuses pâles
  • Contrairement à ce qui était pensé dans le passé, le pronostic chez les chiens opérés est bon lorsque la tumeur est unique mais aussi pour les tumeurs multiples si un effort est réalisé pour en retirer un maximum (technique CUSA).

Signes cliniques des tumeurs du foie chez le chien

Majoritairement, les tumeurs du foie se rencontrent sur des chiens âgés de 10 ans et plus.

Les signes cliniques sont généralement très peu caractéristiques et variés :

  • Perte d’appétit
  • Perte de poids
  • Vomissements
  • Augmentation de la soif, …

Dans certains cas, lors de masse volumineuse, on peut observer une augmentation de la taille de l’abdomen.

Parfois, la découverte est fortuite, par exemple à la suite d’un bilan réalisé pour une autre raison médicale, d’un bilan de santé sur un chien qui prend de l’âge…

Quels examens faire en cas de suspicion de tumeur du foie chez le chien ?

Plusieurs examens complémentaires sont indispensables lors de suspicion de tumeur hépatique chez le chien.

Un bilan sanguin d’orientation comprenant une numération formule sanguine, une biochimie sanguine et un profil de coagulation peuvent mettre en évidence certains signes de souffrance du foie ou d’anomalies des fonctions hépatiques.

Une échographie abdominale peut permettre de visualiser la tumeur et de la localiser au sein du foie. Des prélèvements de la masse peuvent être réalisés lors de cette échographie :

  • Une cytoponction à l’aiguille fine (on prélève des cellules de cette masse avec une aiguille que l’on passe à travers la peau sous tranquillisation)
  • Une biopsie. Ce prélèvement est plus riche d’informations (mais légèrement plus invasif). Il est réalisé avec une aiguille spéciale qui permet de recueillir une « carotte » de tissu au niveau de la masse (à travers la peau et sous forte tranquillisation ou anesthésie).

Ces prélèvements ne sont pas obligatoires pour toutes les tumeurs du foie mais très souvent nécessaires.

L’examen scanner avec produit de contraste (angioscanner) s’avère très intéressant. Il permet de localiser très précisement la masse, d’identifier la présence éventuelle d’autres nodules dans le foie mais également de rechercher des métastases dans l’abdomen ou le thorax (on parle d’un bilan d’extension). Lors de masses volumineuses ou multiples, le scanner est un examen indispensable à la planification chirurgicale.

Plus rarement, en cas de besoin, la coelioscopie (laparoscopie) permet de visualiser directement la masse et de réaliser des biopsies sous contrôle direct.

Comment confirmer le diagnostic de tumeur du foie chez le chien et en préciser la gravité ?

Lorsque les examens d’imagerie mettent en évidence de nombreux nodules dans le foie ou encore une lésion du foie et une autre masse dans un autre organe, la suspicion de cancer est très forte.

Cependant le diagnostic de cancer ne peut être définitivement porté qu’après analyse histologique des biopsies effectuées sous échographie ou par chirurgie.

Dans un certain nombre de cas, les biopsies permettent d’identifier :

  • Une tumeur bénigne (chez le chien c’est généralement un adénome ou encore hépatome)
  • Une tumeur maligne. La principale tumeur maligne reste le carcinome hépatocellulaire. La chirurgie reste recommandée dans ce cas, sauf lorsque le foie est trop atteint (nombreuses masses dans plusieurs lobes du foie).

Traitement des tumeurs du foie chez le chien

Le traitement des tumeurs du foie est généralement chirurgical. La masse tumorale est enlevée avec la partie du foie la contenant.

Le foie du chien comprend plusieurs lobes. Il est possible d’enlever une ou plusieurs parties de foie sans compromettre le fonctionnement hépatique (on peut retirer jusqu’à 70% du volume du foie). Le foie va « repousser » en plusieurs mois et il n’y aura donc aucune conséquence à long terme due à cette intervention.

Grosse tumeur du foie chez un chien au niveau de la partie gauche du foie

La chirurgie d’une tumeur du foie chez le chien est une intervention qui dure de 1 à 3 heures. Elle se fait au bloc opératoire, sous anesthésie générale. La cicatrice est le plus souvent une incision verticale au milieu du ventre.

Plusieurs techniques chirurgicales sont utilisables, dont l’utilisation d’un nouvel instrument appelé dissecteur à ultrasons ou CUSA. Chez l’homme où il est utilisé de manière standard, cet instrument permet de couper le foie selon des plans prédéfinis (sur le scanner).

Par rapport aux autres instruments, le CUSA permet de découper le foie de manière précise, ce qui permet de ne retirer que le foie malade et surtout de pouvoir ôter plusieurs masses dans plusieurs lobes.

Le CHV Frégis utilise maintenant le CUSA de façon très régulière.

instrument utilisé, appelé Dissectron

 

Il est également possible d’utiliser d’autres instruments pour réaliser la résection hépatique et notamment des pinces à coagulation bipolaire, des pinces d’auto suture, des sutures encerclantes ou encore une dissection digitée. Toutes ces techniques ont été décrites chez le chien et sont utilisées en complément ou à la place du dissecteur à ultrasons.

Comme pour toute intervention chirurgicale, des complications peuvent survenir.

La complication principale lors d’une chirurgie sur le foie est l’hémorragie. Elle peut exceptionnellement créer une perte de sang pouvant entraîner, dans de très rares cas, un arrêt cardiaque.

Les complications post-opératoires peuvent être :

Complications inhérentes à toute chirurgie abdominale : infection et déhiscence de plaie, péritonite, pancréatite, …

– Hématome ou abcès au niveau de la partie du foie qui a été enlevée,

– Fuite de bile pouvant nécessiter une réintervention chirurgicale

– Fonctionnement hépatique insuffisant obligeant un séjour prolongé en hospitalisation

Après la chirurgie, un court séjour en réanimation est nécessaire. La durée d’hospitalisation est de 2 à 5 jours. La réanimation permet de surveiller le patient, d’administrer les différents traitements (perfusions, anti-douleurs, antibiotiques, …) et de surveiller la reprise de l’alimentation.

Après la sortie, un repos est demandé pendant au minimum 2 semaines.

Un suivi régulier est ensuite réalisé. Il est fonction du type tumoral. Dans certains cas il peut être effectué régulièrement et tout au long de la vie du chien à raison d’un contrôle tous les 3 mois pendant 18 mois puis tous les 6 mois pendant 18 mois puis une fois par an. Ces contrôles ont pour objectif d’évaluer la réponse au traitement ainsi que les récidives potentielles.

Pronostic des tumeurs du foie chez le chien

En l’absence de traitement chirurgical, le pronostic dépend de la nature de la masse.

Dans le cadre des tumeurs bénignes, il persiste un risque d’augmentation de leur taille et d’éclatement (hémoabdomen ou péritonite) ou encore de gêne mécanique (vomissement, perte d’appétit, diarrhée, troubles respiratoires notamment).

Dans le cadre des tumeurs malignes, le risque principal reste l’envahissement progressif du reste du foie mais également les métastases (dans le foie ou les poumons principalement). Il persiste également un risque d’augmentation de taille, d’éclatement ou de gêne mécanique.

Après traitement chirurgical, lors de tumeur bénigne, d’abcès ou de kyste, l’intervention est dans la très grande majorité des cas curative.

Concernant le carcinome hépatocellulaire, le pronostic dépend de la forme tumorale :

  • Lorsqu’il n’y a qu’une seule masse dans un seul lobe hépatique, l’espérance de vie rapportée dans les publications scientifiques est en moyenne de 4 ans.
  • Lorsque le foie est gravement atteint et que la chirurgie ne permet pas de retirer toutes les tumeurs, le pronostic est malheureusement plus réservé.
  • Dans le cas ou plusieurs masses sont présentes dans plusieurs lobes, le pronostic reste à ce jour incertain mais, grâce à la technique du CUSA, nous espérons améliorer l’espérance de vie des chiens opérés.

 

RÉFÉRENCES

Mayhew P.D, Weisse C (2012). Liver and biliary system. In Veterinary Surgery. First edition (Tobias & Jonhston), Saunders CO, St Louis

Liptak J, Dernell W, Monnet E, et al. Massive hepatocellular carcinoma in dogs: 48 cases (1992–2002). J Am Vet Med Assoc. 2004; 25:1225–1230.

Linden DS, Liptak JM, Vinayak A, et al. Outcomes and prognostic variables associated with central division hepatic lobectomies: 61 dogs. Vet Surg. 2019;309–314.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00