Souffle cardiaque

Souffle cardiaque chez le chien. Comment le détecter ?

Un souffle cardiaque chez le chien peut avoir de nombreuses significations. Chez un chiot ou un très jeune chien, il peut être la conséquence d’une maladie cardiaque congénitale (ou cardiopathie congénitale). Parfois, en revanche, il peut ne pas être en rapport avec une maladie mais la conséquence de phases de croissance (on parle généralement de souffle juvénile).

La détection précoce d’un souffle cardiaque chez le chiot est essentielle. Certaines malformations peuvent être traitées précocement avec un excellent pronostic, d’autres sont en revanche impossibles à soigner et il est important de contacter l’éleveur dans les meilleurs délais.

Dès l’achat d’un chiot, il est donc conseillé de le montrer à son vétérinaire pour faire une « visite d’achat », au cours de laquelle une auscultation attentive permettra généralement de détecter ou non la présence d’un souffle.

Points Importants

  • Un souffle cardiaque chez un jeune chien doit toujours être exploré.
  • Une visite d’achat avec une auscultation cardiaque attentive est le meilleur moyen de suspecter la plupart des malformations cardiaques
  • Une cardiopathie est dite congénitale si elle est présente à la naissance
  • Une cardiopathie congénitale n’est pas obligatoirement héréditaire

Mon vétérinaire identifie un souffle cardiaque chez mon chien, quoi faire ?

Le souffle cardiaque du chien étant un symptôme, et non une maladie, il convient d’en rechercher la cause. L’examen clinique général va parfois permettre une forte suspicion sur la nature de la malformation, mais le plus souvent, il est nécessaire de faire des examens complémentaires tels que des radiographies du thorax, un électrocardiogramme, une échocardiographie et un Doppler cardiaque. Ces éléments vont permettre de déterminer précisément le type de malformation mais aussi d’apprécier ses répercussions sur le fonctionnement du cœur. Certaines formes peuvent être de bon pronostic, d’autres conduire rapidement vers une insuffisance cardiaque. C’est enfin le seul moyen de savoir le type de traitement à mettre en place.

 

  

 

  1. Radiographie avec préparation (angiographie) montrant un rétrécissement anormal d'un vaisseau à la sortie du coeur, matérialisé sous forme de deux petits traits blancs (flèches)
  2. Echocardiographie avec Doppler codé couleur. La cloison entre l'oreillette droite (AD) et l'oreillette gauche (AG) n'est pas complète. Un jet de sang (flèche) passe de l'une à l'autre. On parle de communication inter-atriale (ou inter-auriculaire) (VD : ventricule droit)

Congénital ou héréditaire ?

On parle de maladie cardiaque congénitale dès lors que la maladie est présente à la naissance. Cet ensemble de maladies résulte en général d’un trouble du développement de l’embryon. Les origines peuvent être infectieuses, toxiques, traumatiques, … ou avoir un support génétique, transmis ou non par les parents. On ne parlera de cardiopathie héréditaire que si elle a été transmise par l’intermédiaire des gènes des parents. En matière de maladie cardiaque, si une transmission héréditaire est souvent suspectée, elle n’est prouvée que pour certaines malformations, dans certaines races.

Les principales maladies cardiaques congénitales chez le chien

On peut schématiquement rencontrer deux grandes catégories chez le chien :

Des anomalies des valves cardiaques qui peuvent être malformées, trop étroites, mal implantées dans le cœur, … et empêcher le cœur d’envoyer correctement le sang dans les poumons, ou dans le reste de l’organisme.

Des communications anormales entre différentes cavités cardiaques ou les gros vaisseaux à la sortie du cœur

  • Persistance du canal artériel chez le chien
  • Communication inter-ventriculaire
  • Communication inter-atriale

Enfin, des malformations plus complexes ou la co-existence de plusieurs anomalies sont régulièrement observées.

  • Tétralogie de Fallot
  • Coeur triatrial

Peut-on traiter une cardiopathie congénitale chez le chien ?

Chez le chien, si peu de malformations sont curables chirurgicalement dans des conditions usuelles de coût ou de faisabilité technique, certaines sont opérables et permettent même une guérison.

En règle générale, il n’existe pas de traitement médical, en dehors de celui de l’insuffisance cardiaque lorsqu’elle apparaît. C’est la raison pour laquelle ces patients doivent être régulièrement suivis.

Des règles hygiéniques de bon sens sont conseillées, comme la limitation des efforts violents ou trop prolongés.

Opération à coeur ouvert sur un jeune chien présentant une communication anormale entre les 2 ventricules (flèche)

 

RÉFÉRENCES

CORLOUER JPh – Les cardiopathies du chien - In : Rousselot JF, Corlouer JP et coll. - La cardiologie au quotidien – Guide pratique Vétoquinol – 2010, 156 p

CORLOUER JPh – Diagnostic des cardiopathies congénitales du chien : toujours plus précis ? – AFVAC, Strasbourg, 28-30 novembre 2008

CORLOUER JPh – Que faire d’un chiot atteint de cardiopathie congénitale ? – Journées vétérinaires Toulousaines – AFVAC – Toulouse 24 et 25 mars 2007

CORLOUER JPh – La sténose pulmonaire chez le chien. Le point Vétérinaire, Numéro spécial : Actualités thérapeutiques en cardiologie du chien et du chat, 2002, 51-53.

CORLOUER JPh – La sténose sous-aortique chez le chien. Le point Vétérinaire, Numéro spécial : Actualités thérapeutiques en cardiologie du chien et du chat, 2002, 54-57.

CORLOUER JPh - Sub-Aortic stenosis in Boxer, epidemiology study. - WVA-WorldVet , Tunisia, 25-29/09/02

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00