Pyodermite superficielle

Les symptômes et le traitement de la Pyodermite superficielle chez le chien

Qu’est-ce qu’une pyodermite superficielle chez le chien ?

La pyodermite supperficielle chez le chien est une infection bactérienne de la peau, généralement due à un staphylocoque (85-90%) proche du staphylocoque doré, appelé Staphylococcus pseudintermedius (SPI).

Ces infections sont TRÈS fréquentes chez le chien mais rares chez le chat.

Comment cela s’attrape une pyodermite superficielle chez le chien ?

Une pyodermite ne s’attrape pas réellement. Il ne s’agit généralement pas d’une contamination par un autre animal ou par le milieu extérieur.

En fait, le SPI est déjà présent sur la peau normale du chien (dans les narines, autour de l’anus, sous les aisselles,…) et fait partie de bactéries normalement présentes sur la peau. Le SPI est appelé « germe nomade » car il guette une possibilité de s’installer pour se multiplier.

Toute brèche cutané peut potentiellement entraîner une pyodermite : des irritations cutanées (micro-traumatismes dans les herbes, dans la terre, shampooings irritants, ….), piqûres de puces, excoriations secondaires au grattage, allergie, démodécie, …. En fait toute condition mettant en péril l’équilibre immunitaire de la peau peut favoriser l’installation du SPI.

Lorsque le diagnostic de pyodermite superficielle est posé, il faudra toujours penser à une cause sous-jacente.

Points Importants

  • Les pyodermites superficielles sont des infections bactériennes très fréquentes chez le chien
  • La bactérie responsable est un staphylocoque bien connu dans 85-90% des cas (Staphylococcus pseudintermedius= SPI)
  • Les chiens sains sont normalement porteurs de SPI ; il ne s’agit donc pas d’une infection qui s’attrape mais d’une prolifération d’un germe existant. Il n’y a donc pas de réelle contagion
  • Le diagnostic passe par des examens dermatologiques et microscopiques
  • Une cause sous-jacente potentielle doit toujours être envisagée
  • Le traitement fait généralement appel à des antibiotiques par voie orale sur 3 semaines en moyenne mais également aux shampooings, à des pommades antibiotiques et à la recherche de la cause sous-jacente
  • Les pyodermites récidivantes sont délicates à gérer

Est-ce qu’une pyodermite superficielle chez le chien est contagieux ?

Non, ni entre chiens, ni de chien à homme. En revanche, de simples mesures d’hygiène doivent être prises lorsqu’on manipule un chien atteint de pyodermite superficielle.

En revanche, des personnes ayant un système immunitaire diminué doivent prendre des précautions (SIDA, chimiothérapie, diabète, …), ainsi que des infirmières hospitalières qui peuvent véhiculer ce germe.

Aspect mité du pelage   Petits boutons de pus

  1. Aspect mité du pelage
  2. Petits boutons de pus

Existe-t-il des prédispositions ?

Toutes les races peuvent être touchées.

Certaines races « à la mode » comme les Airedale Terrier, les Bouledogues français, les Carlins, les Bulldog anglais, les Berger allemand sont fréquemment impliqués. Comme dit plus haut, la majorité des cas sont vus chez de jeunes animaux (90%) de moins de 1 an.

Quels sont les symptômes de la pyodermite superficielle chez le chien ?

La lésion initiale est un petit bouton de pus. Ce bouton est fragile chez le chien et ne sera observé que sur des zones peu poilues et à peau fine comme le ventre. On voit beaucoup plus régulièrement des dépilations localisées assez rondes sur le tronc (aspect mité), ou des lésions dites en collerette avec un aspect rond, avec rougeur (érythème) périphérique, cercle de petites croûtes et centre grisâtre.

Comment diagnostiquer une pyodermite superficielle chez le chien?

Le vétérinaire inspectera l’ensemble de la peau pour rechercher un petit bouton de pus intact qui n’est pas toujours évident à trouver ; il ouvrira ce bouton, appliquera le contenu sur une lame de microscope pour l’observer après coloration. On peut ainsi facilement observer les bactéries dans les globules blancs.

Une mise en culture du pus (bactériologie) pour identification du germe et recherche des antibiotiques actifs sur ce germe (antibiogramme) est rarement nécessaire lors d’un premier épisode. Les vétérinaires connaissent bien le SPI qui est généralement sensibles à des antibiotiques connus.

Comment traiter une pyodermite superficielle chez le chien ?

Le traitement est triple :

  • traiter l’infection
  • restaurer l’intégrité de la peau
  • rechercher et traiter une cause sous-jacente éventuelle

Le traitement de l’infection fait souvent appel aux antibiotiques. Certains antibiotiques bien tolérés sont connus pour être classiquement actifs sur le SPI. On peut associer un traitement local si besoin ; ce traitement local peut même suffire lors de pyodermite localisée (pommade antibiotique). L’antibiothérapie est en général relativement longue (3 semaines) car il faut dépasser la guérison sous peine de rechute rapide. Il faudra également bien respecter la prescription car il est très important de bien administrer l’antibiotique (respect de la dose, de la fréquence d’administration et de la durée de traitement).

La restauration de l’intégrité cutanée passera par la réalisation de shampooings traitants (antiseptiques ou surtout émollients). On peut même envisager une tonte pour des chiens à pelage dense.

La recherche de la cause sous-jacente est toujours à envisager. De nombreuses pyodermites superficielles sont heureusement des « accidents » dermatologiques qui ne se répéteront pas, mais lorsque l’évolution n’est pas celle attendue ou lorsque les infections reviennent, il faudra rapidement envisager et tenter d’identifier une cause sous-jacente (ce qui n’est pas toujours facile) et réaliser systématiquement une identification du germe et de ses sensibilités aux antibiotiques (bactériologie-antibiogramme).

Quel est le pronostic ?

Il est bon sous réserve d’un bon choix d’antibiotique, du respect de la prescription et du temps de traitement.

Dans certains cas, les rechutes sont fréquentes sans qu’on puisse identifier une cause sous-jacente ce qui est frustrant pour l’animal, le maître et le vétérinaire : on utilisera alors beaucoup les shampooings, les soins locaux et encore d’autres techniques pour éviter de surcharger en traitements antibiotiques.

Pyodermite superficielle sur un Braque   Aspect d'une lésion en collerette

  1. Pyodermite superficielle sur un Braque
  2. Aspect d'une lésion en collerette

Références

BENSIGNOR (E.), HERIPRET (D) – Les pyodermites canines : traitement et actualités thérapeutiques - Pratique Vét, 2010, 45, 620-625

HERIPRET (D), BENSIGNOR (E.) – Comment traiter une pyodermite localisée - Pratique Vét Anim Comp, 2005, 17, 23-25

HERIPRET (D) - Antibiothérapie cutanée chez le chien - L'Officiel des Dermatologistes et Vénéréologistes, 1996, 61, 34-36

HERIPRET (D.) - Les infections cutanées canines - L'Action Vétérinaire, 1995, 1293, 39-40

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00