méningo-encéphalite

La méningo-encéphalite granulomateuse

La méningo-encéphalite granulomateuse chez le chien est une affection du système nerveux central dont la cause est inconnue.

La maladie peut être diffuse ou localisée et toucher toutes les parties du cerveau ou de la moelle épinière.

La méningo-encéphalite granulomateuse est généralement une maladie chronique et évolutive.

Les signes cliniques sont variables : manifestations épileptiformes et troubles de la vison quand les hémisphères cérébraux sont atteints, ataxie vestibulaire et nystagmus quand le tronc cérébral est concerné, parésie ou paralysie quand la moelle épinière est atteinte, ….

Le diagnostic se fait par ponction rachidienne. On met alors en évidence une importante population de cellules inflammatoires et un taux important de protéines.

L’IRM ou le scanner (moins sensible) montrent des images réhaussées par le produit de contraste, soit très localisées, soit multifocales.

Le traitement est basé sur l’utilisation de différents médicaments immunomodulateurs (cortisone et autres).

L’amélioration est fréquente mais elle peut être suivie seulement d’une rémission et non pas d’une guérison.

Les chiens jeunes adultes des races de petite taille sont plus fréquemment affectés, tout comme les femelles et les races de couleur blanche.

C’est par exemple le cas des : Caniche, West Highlands White terrier, …

  

  1. Examen du liquide cérébro-spinal au microscope. Chez ce chien, l’importante quantité de cellules inflammatoires est en faveur d’une méningo-encéphalite granulomateuse
  2. Résonance magnétique (IRM) chez un chien atteint de méningo-encéphalite granulomateuse. Des anomalies sont présentes dans le tronc cérébral

La Méningo-encéphalite nécrosante

La Méningo-encéphalite nécrosante chez le chien est une affection neurologique se traduit par des signes caractéristiques d’une atteinte des hémisphères cérébraux, comme des convulsions, une perte de la vision et une paralysie d’un coté du corps. Le diagnostic se fait par des techniques d’imagerie médicale, notamment la résonance magnétique et l’examen du liquide cérébrospinal.

L’IRM (ou résonance magnétique) montre des zones de « nécrose », c’est à dire de destruction du parenchyme cérébral.

L’analyse du liquide cérébrospinal révèle une inflammation plus ou moins importante.

Le traitement est basé sur l’utilisation de corticoïdes et d’autres immunomodulateurs.

Le pronostic peut être favorable et avec peu ou pas de séquelles, si la situation est rapidement contrôlée par les médicaments. Certains chiens présentent malheureusement des signes évolutifs ou des déficits trop importants pour être compatibles avec une bonne qualité de vie.

Les principales races prédisposées sont le Carlin, le Chihuahua et le Yorkshire terrier.

   

  1. Chien de race Yorkshire terrier présenté à la consultation spécialisée de neurologie. Un diagnostic de méningo-encéphalite nécrosante a été porté. Le chien présente ici une paralysie et un coma
  2. IRM (ou résonance magnétique) pratiquée sur le cerveau d’un chien de race Carlin atteint de méningo-encéphalite nécrosante. L’examen montre une très importante zone de nécrose cérébrale (flèche)
Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00