Fibrose pulmonaire

Découvrez les symptômes et le traitement de la fibrose pulmonaire interstitielle chez le chien

La plus souvent, la fibrose pulmonaire interstitielle chez le chien est secondaire à une maladie respiratoire chronique. Le tissu pulmonaire normal est progressivement remplacé par un tissu fibreux.

Il s’ensuit une diminution de la capacité respiratoire des chiens atteints.

Parmi les causes décrites chez le chien, on trouve l’intoxication au paraquat (herbicide maintenant interdit en Europe), le syndrome de Cushing et toutes les inflammations chroniques des bronches et des poumons.

Lorsqu’aucune cause n’est identifiée, on parle de fibrose pulmonaire idiopathique. Certaines races présentent une prédisposition comme : le Jack Russell, le West Highland White terrier, … ce qui conduit à suspecter une prédisposition génétique.

Dans la forme idiopathique les principaux signes cliniques apparaissent souvent tardivement. Les plus fréquemment observés sont une toux, une intolérance à l’effort d’installation progressive, une dyspnée, voire, dans les cas les plus graves, une cyanose ou des syncopes.

Le tableau clinique étant peu spécifique, le diagnostic nécessite le recours à différents examens complémentaires tels que : analyses sanguines, examen des selles, radiographie des poumons, scanner du thorax, échocardiographie, fibroscopie respiratoire, biopsie pulmonaire, … Ils ont notamment pour but d’éliminer toutes les autres affections pouvant générer les mêmes signes cliniques.

Le traitement est plutôt décevant. Il permet généralement de contrôler la toux mais il n’améliore pas la dyspnée.

   

  1. Scanner thoracique d’un West Highland White terrier de 13 ans présenté pour toux chronique réfractaire au traitement. Le parenchyme pulmonaire présente une densité anormalement augmentée et les bronches ont des parois dilatées et un épaississement modéré. Ces observations sont très évocatrices de fibrose pulmonaire
  2. Radiographie des poumons d’un chien Westy (WHWT) de 11 ans présenté pour syncope. On observe des augmentations anormales de la densité des poumons et une augmentation de la partie droite du cœur (flèche bleue). Ces observations sont compatibles avec l’évolution d’une fibrose pulmonaire

 

AUTEUR

DR LE BOEDEC,Spécialiste en médecine interne

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00