Dermatose solaire

Qu’est-ce que la dermatose solaire chez le chien ?

La dermatose solaire chez le chien est une affection actinique qui touche les chiens avec une peau sans pigmentation, avec une pigmentation claire ou avec une faible densité de poils. Elle est peu fréquente mais sans doute sous-évaluée.

Les lésions touchent le chanfrein, les pavillons auriculaires, le ventre. La forme nasale concerne surtout les chiens vivants à l’extérieur alors que la forme troncale est plus fréquente sur les chiens d’intérieur aimant prendre des « bains de soleil » et restant exposés longtemps au soleil.

Points Importants

  • La dermatose solaire du chien est une forme de « coup de soleil »
  • L’affection touche les zones à pigmentation claire ou avec peu de poils
  • Non soignée, la dermatose solaire peu se compliquer et laisser des cicatrices
  • Sur les chiens à risque la prévention est un élément essentiel
  • Pour les formes précoces et bien prises en charge la guérison complète peut être obtenue
  • En cas d’exposition continue au soleil, l’évolution vers différents types de cancers est possible

Prédispositions raciales à la dermatose solaire chez le chien

Les races prédisposées à la dermatose solaire tronculaire sont surtout le Bull Terrier, le Dalmatien, le Dogue argentin, mais aussi l’American Staffordshire Terrier, le Beagle, le Boxer à robe blanche, le Braque allemand.

Signes cliniques de la dermatose solaire du chien

Au niveau du chanfrein, les lésions commencent sur de la peau pâle et faiblement velue. Elle devient érythémateuse et squameuse. On parle de coup de soleil. L’exposition prolongée au soleil entraîne ensuite une alopécie, des croûtes, des ulcères et laisse des cicatrices.

Dermatose solaire sur le chanfrein (« nez ») d’un chien de race Bull Terrier (d'après veteriankey.com)

Sur le tronc, les lésions débutent de la même façon, puis des papules, des plaques voire des nodules érythémateux apparaissent. Surviennent ensuite des croûtes et des ulcères.

À la palpation, des zones de la peau sont épaissies. Les lésions touchent plus généralement le ventre, les faces latérales de l’abdomen et la face interne des cuisses. Les flancs, la pointe de la queue et les extrémités distales peuvent être touchées. Une pyodermite bactérienne secondaire est possible.

Comment confirmer le diagnostic de dermatose solaire chez le chien

Une consultation de dermatologie est indispensable. En effet, les lésions (aussi bien nasales que tronculaires) peuvent être facilement confondues avec de nombreuses autres affections (mycoses, infection, allergie, lupus cutané, tumeurs, …)

Le diagnostic  repose sur l’historique d’une exposition au soleil prolongée, les signes cliniques et l’exclusion des autres hypothèses diagnostiques.

Traitement de la dermatose solaire chez le chien

Préventivement, pour les chiens à risque, il faut éviter les expositions au soleil, en particulier entre 9 h et 16 h. On peut appliquer deux fois par jour un écran solaire waterproof ayant un indice de protection solaire (SPF) d’au moins 30 (il en existe de spécifiques pour les chiens).

En cas d’infection secondaire, l’utilisation d’antibiotiques adaptés peut être nécessaire pendant 2 à 3 semaines.

Un traitement à la vitamine A peut permettre la guérison des chiens atteints de dermatose solaire tronculaire.

Pronostic de la dermatose solaire chez le chien

Le pronostic est variable suivant la chronicité des lésions.

Pour les formes précoces, les mesures de prévention et l’absence de ré-exposition permettent généralement la guérison complète.

En revanche, si des lésions importantes ou chroniques sont présentes, on parle de dermatite actinique : une perte d’élasticité cutanée (élastose) ainsi que des cicatrices sont à craindre. Une persistance de l’exposition au soleil peut induire le développement d’une forme tumorale, le carcinome épidermoïde.

Pour les formes tronculaires précoces, le pronostic est bon si on évite l’exposition.

En cas d’exposition continue, il y a un risque élevé d’apparition d’un carcinome épidermoïde, d’un hémangiome ou d’un hémangiosarcome.

 

AUTEUR

DR HÉRIPRET, Spécialiste en dermatologie

RÉFÉRENCES

Scott DW, Miller WH and Griffin CE – Environmental skin diseases and hereditary defects. In : Muller and Kirk’s Small Animal Dermatology, 6th edn (eds Scott DW, Miller WH and Griffin CE), Saunders Elsevier, St Louis, Missouri, 2001, pp 1073-1111

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00