Coagulopathies chez le chien

La coagulation est un ensemble complexe de mécanismes. En savoir plus ici ...

Qu’est-ce que les coagulopathies chez le chien ?

La coagulation est un ensemble complexe de mécanismes qui vise à la formation d’un caillot sanguin destiné à stopper une hémorragie. Suite à la lésion d’un vaisseau, les plaquettes sanguines et des constituants du sang (fibrinogène) forment un « clou plaquettaire » au niveau de la lésion. Le clou plaquettaire est ensuite rapidement consolidé sous l’action des facteurs de coagulation.

Les troubles de la coagulation ou de l’hémostase sont moins fréquents chez le chat que chez le chien. On distingue les troubles de l’hémostase primaire qui concernent les plaquettes, et les troubles de l’hémostase secondaire qui concernent les facteurs de la coagulation. Il existe également des troubles mixtes de l’hémostase comme la coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).

Points Importants

  • Les coagulopathies sont responsables de diverses formes de saignements, parfois difficiles à détecter
  • Les causes des troubles de la coagulation sont très nombreuses. Il est donc essentiel d’identifier la cause des troubles constatés, afin de mettre en place le traitement adapté.

Principales causes de coagulopathies chez le chien

Les coagulopathies peuvent atteindre des chien de tout âge.

Troubles de l’hémostase primaire

Thrombocytopénies chez le chien (déficit en plaquettes) :

  • A médiation immune
  • Infectieuse
  • Inflammatoire
  • Tumorale
  • Médicamenteuses,
  • Consécutives à une intoxication

Thrombopathies chez le chien (fonctionnement anormal des plaquettes):

  • Maladie de von Willebrand
  • Secondaires à d’autres maladies (urémie, …)

Troubles de l’hémostase secondaire

Troubles congénitaux de la coagulation chez le chien : ils sont généralement la conséquence d’un déficit en certains facteurs de coagulation comme :

  • Hémophilie A (facteur VIII)
  • Hémophilie B (facteur IX)
  • Déficit en facteur XI
  • Déficit en facteur XII
  • Coagulopathie vitamine K dépendante

Maladies acquises provoquant des troubles de la coagulation chez le chien:

  • Maladies hépatiques
  • Intoxications aux antivitamines K (raticides)
  • Maladies à médiation immune
  • Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)    

  

Chien atteint d’un trouble de la coagulation. Des ecchymoses sont bien visibles au niveau de la peau du ventre après la tonteThrombocytes (ou plaquettes sanguines) de taille variable sur un frottis sanguin de chienChien souffrant d’un trouble de l’hémostase. On note la présence de pétéchies (petites hémorragies localisées) au niveau de la muqueuse de la bouche

Prédispositions raciales aux coagulopathies chez le chien

Certaines races sont prédisposées à des maladies particulières, comme la maladie de von Willebrand chez le doberman, ou la thrombocytopénie à médiation immune primaire chez les cockers, caniches, bobtails et bergers allemands.

Signes cliniques des coagulopathies chez le chien

Les signes cliniques sont dominés par des saignement mais les types de saignements sont variables selon qu’il s’agit d’une atteinte de l’hémostase primaire ou secondaire.

  • Hémostase primaire : typiquement il s’agit de saignements superficiels à l’exemple des pétéchies, ecchymoses, saignements de muqueuses : méléna, épistaxis, hématochézie, hématurie) et des saignements prolongés lors de prises de sang, trauma ou interventions chirurgicales.
  • Hémostase secondaire : les saignements typiques sont profonds et localisés dans les muscles, les cavités (abdominale, thoracique, …), les articulations ou des hématomes profonds.

Selon les cas, l’état général du chat peut être globalement conservé ou aller jusqu’à un état de choc profond, s’il y a des hémorragies importantes. Selon la cause primitive, d’autres symptômes peuvent être présents : abattement, perte d’appétit (anorexie), polyuro-polydipsie (PUPD), fièvre, perte de poids, augmentation de la taille des glanglions (adénomégalie), de la rate ou du foie, masses abdominales, douleurs articulaires, oedèmes ou signes nerveux.

Traitement des coagulopathies chez le chien

Le traitement comprend la stabilisation du patient (repos en cage, perfusion, transfusion, …) et la médicalisation spécifique en cas de détection d’une cause sous-jacente aux saignements (p.ex. : thrombocytopénie à médiation immune). Un suivi régulier peut s’avérer nécessaire.

AUTEUR

DR LE BOEDEC, Spécialiste en médecine interne

RÉFÉRENCES

Ettinger SJ et Feldmann EC (2010). Hematology and immunology. In: Textbook of veterinary internal medicine, Seventh edition (Ettinger SJ et Feldman EC), Saunders-Elsevier, St. Louis, 725-845.

Nelson RW et Couto CG (1998). Disorders of hemostasis. In: Small animal internal medicine, Second edition (Nelson RW et Couto CG), Mosby, St. Louis, 1192-1206.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00