Ulcères de la cornée

Qu’est-ce que la cornée du chien et du chat ?

La cornée chez le chien et le chat est le tissu oculaire qui constitue une partie de l’enveloppe de l’œil ; elle est située sur la face antérieure du globe oculaire, en regard de l’ouverture des paupières. Il s’agit d’un tissu fin (un demi-millimètre d’épaisseur environ), hautement spécialisé. Les caractéristiques physiques de la cornée rendent celle-ci parfaitement transparente, brillante, et lisse. A l’état normal, elle ne contient pas de vaisseau afin de la rendre transparente. En plus de son rôle d’interface entre l’extérieur et l’intérieur de l’œil, la cornée constitue l’une des lentilles oculaires (l’autre étant représentée par le cristallin) ; elle contribue ainsi à faire en sorte que la lumière analysée par l’œil forme une image nette sur la rétine, et par la suite dans le cerveau.

La partie externe de la cornée est recouverte par une structure cellulaire appelée l’épithélium ; celui-ci joue le rôle de barrière protectrice vis-à-vis des débris et des micro-organismes qui ne parviennent pas à s’accrocher sur lui. L’épithélium représente environ 10% de l’épaisseur totale de la cornée. La partie moyenne de la cornée est appelée le stroma : il s’agit d’une couche fibreuse représentant 90% de l’épaisseur de la cornée, et constituée par l’agencement extrêmement régulier de fibrilles de collagène, formant des plans parfaitement parallèles les uns aux autres afin d’assurer la transparence de la cornée. Enfin, une couche interne, très fine et constituée d’une seule couche de cellules, forme l’endothélium de la cornée.

Points Importants

  • La cornée est le tissu oculaire qui constitue une partie de l’enveloppe de l’oeil.
  • La partie externe de la cornée est recouverte par une structure cellulaire appelée l’épithélium.
  • La partie moyenne de la cornée est appelée le stroma.
  • Une couche interne, très fine et constituée d’une seule couche de cellules, forme l’endothélium de la cornée.
  • Chez le chat, la cause la plus fréquente d’ulcère cornée est infectieuse, secondaire à une infection par le virus herpès félin.
  • Une sécheresse des surfaces oculaires provoquent fréquemment des ulcères cornéens.
  • Les ulcères cornéens sont extrêmement douloureux.
  • Lorsque la perte de substance atteint 50% ou plus de l’épaisseur de la cornée, un traitement chirurgical est préconisé.
  • En cas de perforation de la cornée, un traitement chirurgical conservateur pour le globe oculaire peut être envisagé.

Qu’est-ce qu’un ulcère de cornée chez le chien et le chat?

L’ulcère de cornée est, comme tous les ulcères, une lésion en creux, à la surface de la cornée. Il s’agit donc d’une perte de substance en épaisseur de la cornée. A l’exception des traumatismes violents (une lacération par une griffure de chat par exemple), les ulcères cornéens sont généralement superficiels initialement, c’est-à-dire que seule la couche superficielle de la cornée, l’épithélium, est concernée par la perte de substance. En cas de surinfection bactérienne sur le site de l’ulcère, la perte de substance peut s’approfondir pour atteindre les couches intermédiaires voire profondes de la cornée (le stroma). Dans ce cas, il existe un risque de perforation du globe oculaire en raison de la fragilisation de la cornée. Le pronostic pour le globe oculaire (et donc la vision) peuvent ainsi être menacés par certains ulcères.

  

  1. Coupe histologique de la cornée d'un chien. On rencontre, de l'extérieur vers l'intérieur : l'épithélium (1), le stroma (2), l'endothélium cornéen et la membrane de Descemet (3)
  2. Ulcère cornée superficiel chez un chiot, secondaire au frottement de poils sur la cornée en raison d'une anomalie palpébrale. Un colorant vert (la fluorescéine) est utilisé pour révéler la présence de l'ulcère, dont les contours sont visibles

Quelles sont les causes d’ulcère de la cornée chez le chien et chat ?

Elles sont assez diverses. Chez le chat, la cause la plus fréquente est infectieuse, secondaire à une infection par le virus herpès félin. Chez le jeune chien, il est fréquent que des anomalies d’implantation des cils ou des malpositions des paupières en soient à l’origine. Les jeunes chiens sont également plus sujets aux plaies de lacération par des griffures de chat. Des origines traumatiques multiples peuvent être incriminées chez des individus de tous âges (coup de patte dans l’œil, branchages, etc.). Les chiens âgés (en général à partir de 7 à 8 ans) présentent assez fréquemment des ulcères cornéens récurrents d’origine dégénérative, associés à d’importants retards de cicatrisation. Enfin, une insuffisance lacrymale, ou plus généralement une sécheresse des surfaces oculaires provoquent fréquemment des ulcères cornéens.

 

Quels sont les signes d’appel d’un ulcère de la cornée chez le chien et le chat ?

Les ulcères cornéens sont extrêmement douloureux, car de nombreuses terminaisons nerveuses sensitives sont présentes dans la cornée, notamment dans ses couches superficielles. Les ulcères provoquent donc un larmoiement excessif sur l’œil concerné, une rougeur conjonctivale, un spasme des paupières ainsi qu’une accentuation de la douleur en pleine lumière.

  

  1. Perforation de cornée secondaire à la complication infectieuse d'un ulcère de cornée (photographie de droite). Une chirurgie de greffe est réalisée (photographie de gauche) afin de préserver le globe oculaire et la vision : il s'agit de la membrane translucide occupant les deux tiers centraux de la cornée
  2. Perforation de cornée provoquée par une griffure de chat. La cornée est bleutée en raison de l'inflammation. La "boule" noire faisant protrusion correspond à une partie de l'iris qui s'est engagée dans le trou à l'extérieur de l'oeil. Une chirurgie est indispensable pour sauver l'oei

 

Quels traitements envisager pour mon animal ?

Lorsqu’une cause mécanique (frottement de cils par exemple, anomalie palpébrale) peut être identifiée, il convient de corriger (souvent chirurgicalement) l’anomalie. De la même façon, toute sécheresse lacrymale doit être explorée face à un ulcère cornéen de façon à la corriger.

Dans le cas d’ulcères superficiels d’origine non dégénérative, un traitement médical topique destiné à prévenir une complication infectieuse associé à une gestion de la douleur suffit, et la cicatrisation intervient en quelques jours.

Dans le cas des ulcères d’origine dégénérative, une intervention chirurgicale bénigne est souvent requise en cas de retard important de cicatrisation.

En cas de signes de surinfection du lit de l’ulcère, un traitement médical topique intensif est requis : celui-ci repose sur l’administration de collyres toutes les heures, voire toutes les deux heures pendant 48 heures habituellement. Lorsque la perte de substance atteint 50% ou plus de l’épaisseur de la cornée, un traitement chirurgical est préconisé afin de combler la perte de substance et ainsi restaurer la solidité de la cornée : il s’agit de techniques de greffe.

Enfin, en cas de perforation de la cornée, un traitement chirurgical conservateur pour le globe oculaire peut être envisagé, à condition que celui-ci soit mis en œuvre dans des délais brefs (moins de 12 heures, voire moins de 48 heures). Passés de tels délais, le pronostic pour le globe oculaire devient très réservé.

  

  1. Aspect post-opératoire immédiat d'une greffe de biomatériau apposée sur un ulcère très profond (atteinte de plus de 90% de l'épaisseur de la cornée). Les points violets correspondent aux points de suture réalisés pour ancrer le greffon dans le lit de l'ulcère
  2. Aspect post-opératoire à deux mois, après réalisation d'une greffe de biomatériau sur un ulcère très profond de la cornée. Malgrè la cicatrice en regard de la partie centrale du greffon, l'oeil n'est pas inflammatoire et reste visuel​

 

 

AUTEUR

DR PAYEN,Spécialiste en Ophtalmologie

RÉFÉRENCES

Vanore M, Chahory S, Payen G, Clerc B. (2007) Surgical repair of deep melting ulcers with porcine small intestinal submucosa (SIS) graft in dogs and cats. Veterinary Ophthalmology 10: 93-99.

Payen G, Klein A, Clerc B. (2006) Brûlures multiples à la soude caustique chez un chien. Le Point Vétérinaire 37 : 54-59.

Payen G. (2008) Présentation orale: Actualités dans le traitement de l’herpès virose, congrès de la société française de félinotechnie, Lyon.

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00