FAQ


NOTRE CHV

  • Comment puis-je suivre l’actualité du CHV ?

    Suivez l’actualité et les coulisses du CHV Frégis en direct sur notre page Facebook, Instragram et Twitter. Retrouvez également de nombreuses vidéos d’informations santé pour votre compagnon sur notre chaine Youtube.

    Pensez à vous abonner !

     

  • Comment venir au CHV ?

    Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre page  Informations pratiques.

CHIENS

  • Mon chien a la truffe humide, est-il malade ?

    Il n’y a pas de lien entre la bonne santé d’un chien et la fraîcheur ou l’humidité de sa truffe, même en cas de fièvre. Le seul moyen d’apprécier si un chien à de la fièvre, c’est de prendre sa température avec un thermomètre. Elle doit se situer entre 38°C et 39°C.

    L’humidité de la truffe du chien est due à la présence de mucus. Ce mucus aurait un rôle important pour capter les molécules présentent dans l’air et serait une des explications des performances exceptionnelles de l’odorat du chien.

    En revanche, certaines maladies peuvent être associées à des modifications de la truffe (sèche, craquelée, ulcérée, décolorée, …).

  • Jusqu’à quel âge une chienne a des chaleurs ?

    Comme chez la plupart des mammifères, les ovaires restent actifs chez la chienne jusqu’à la mort. En revanche, la durée des cycles s’allonge avec l’âge et les chaleurs se font souvent plus discrètes. Il n’y a donc pas de ménopause chez la chienne et une gestation est possible (mais non recommandée) à un âge très avancé. Par ailleurs, une stérilisation au plus jeune âge est toujours indiquée chez la chienne afin d’éviter toute pathologie liée à la présence des hormones (tumeur mammaire et infection de l’utérus notamment). Cette stérilisation se réalise désormais très simplement sous cœlioscopie.

  • Les vaccins sont-ils obligatoires ?

    Comme pour les humains, les vaccins sont très importants pour nos compagnons. La vaccination est un acte préventif contres les maladies virales, bactériennes et parasitaires qui peuvent parfois être mortelles.

    La vaccination permet également d’effectuer une consultation auprès de votre vétérinaire afin de veiller à ce que votre animal soit en bonne santé.

    Vous trouverez l’ensemble des vaccins effectués dans le carnet de santé de votre animal.

     

     

  • Puis-je adopter un chien sur internet ?

    Comme toutes les ventes sur Internet, les ventes de chiens n’échappent pas aux arnaques . Quel que soit le mode de vente, la loi exige que l’animal soit identifié (puce électronique ou tatouage) et âgé de plus de 8 semaines.

    Le vendeur doit préciser la date de naissance et son n° de SIREN si c’est un professionnel. Si c’est un particulier, il doit indiquer le n° d’identification des jeunes (ou de la mère) et le nombre d’animaux de la portée. Le nom de la race n’est possible que si l’animal possède un certificat de naissance ou un pedigree. Dans le cas contraire, il doit être mentionné de type x, ou de genre x. a.

    Soyez vigilants et pensez à demander des photos de la mère et des chiots ainsi qu’un certificat de santé vétérinaire. Dans les jours qui suivent l’adoption, présentez votre chien à un vétérinaire.

    Pour davantage d’information, n’hésitez pas à consulter nos conseils hygiène, soins et éducation.

  • Pourquoi les poils de mon chien sont ternes ?

    Si votre compagnon a le poil terne, s’il perd anormalement ses poils, s’il se gratte, … il faut en rechercher la cause. Parmi les plus classiques figurent les puces, les parasites digestifs (vers), une alimentation inadaptée, … mais aussi de nombreuses maladies chroniques. Commencez par un brossage régulier de son pelage, demandez aux hôtesses de l’accueil un vermifuge adapté et un produit contre les puces. Un petit complément vitaminé ne pourra que faire du bien, notamment ou moment de la mue (printemps et automne). Si cela ne suffit pas, une consultation de dermatologie s’impose.

  • Pourquoi mon chien creuse t-il des trous ?

    Creuser est un comportement naturel du chien qui peut avoir différentes significations : avec ses pattes postérieures, il marque son territoire, avec ses pattes avant, il cherche une proie, veut la cacher ou la déterrer. Certains se creusent un « coin de repos ». Si les trous qu’il fait dans votre jardin posent des problèmes, comme pour toute attitude indésirable de votre chien, il ne faut gronder que si vous le prenez sur le fait ! Après, le chien est incapable de comprendre le motif de la punition et vous renforcez le comportement indésirable : dans notre exemple, le chien deviendra anxieux quand il sera seul dans le jardin (jardin devenant pour lui synonyme de punition) et pour s’apaiser … il fera des trous !

  • L’œil de mon chien devient « blanc » : sclérose ou cataracte ?

    Avec l’âge, le cristallin devient blanchâtre, surtout au centre. La vision est peu perturbée. C’est sans doute de la sclérose, conséquence du vieillissement. En revanche, si l’évolution est brutale, l’opacité très importante ou la perte de vision prononcée, c’est peut-être une cataracte. Une cataracte peut cacher une autre maladie (diabète, inflammation, …). Alors dans le doute, n’hésitez pas à contacter le service d’ophtalmologie.

  • Pourquoi mon chien grogne ?

    Un chien qui grogne signale « poliment » que la situation ne lui convient pas et que si l’inconfort dans lequel il se sent persiste ou s’aggrave, il va mordre. Il faut donc plutôt dire : « il grogne et va bientôt mordre ». Dans une telle situation, il ne faut pas insister mais identifier la cause du mécontentement pour pouvoir y remédier efficacement. Et, si une dérive s’installe, il faut montrer votre compagnon à un vétérinaire comportementaliste sans attendre.

  • Pourquoi il y a-t-il des différences de prix entre les croquettes ?

    La plupart des aliments industriels pour chiens et chats sont fabriqués à partir de morceaux non utilisés pour l’alimentation humaine. Ils sont parfaitement salubres et particulièrement contrôlés. Mais, si la farine animale venant de l’équarrissage est rigoureusement interdite, certains aliments (généralement les premiers prix de la grande distribution) contiennent des farines de carcasses de poulet. Cette adjonction bon marché (généralement sous l’appellation « protéines animales ») est souvent mal supportée par nos compagnons. Alors, n’hésitez pas à demander conseil à nos hôtesses qui sauront vous orienter vers les aliments les plus adaptés à la situation de chacun.

  • Les chiens de race sont-ils plus fragiles que les autres ?

    S’il est vrai que certaines races peuvent être prédisposées à certaines maladies, d’autres sont au contraire plus résistantes. Ainsi, par exemple, les grands chiens (Dogue allemand, Dobermann, …) sont plutôt sujets à des maladies cardiaques touchant le myocarde, alors que ces affections sont exceptionnelles chez les petits chiens (Caniche, York, …) et que chez un chien commun de taille moyenne, les deux maladies peuvent se rencontrer.

  • Peut-on laver son chien avec du savon de Marseille ?

    La réponse est non. Il est beaucoup trop irritant pour la peau du chien. Nos hôtesses d’accueil sauront vous indiquer les shampooings adaptés. N’hésitez pas à leur demander.

  • Peut-on léguer ses biens à son animal de compagnie ?

    Le droit français n’autorise les legs qu’à une personne physique ou morale. C’est donc impossible en France !

  • Est-ce vrai que les chiens aux palais noir sont de pures race ?

    Cela est faux.  Tous les chiens qui ont une peau pigmentée présentent plus ou moins de tâches noires sur le palais, qu’il s’agisse de chiens de pure race ou non !

  • Faut-il donner des compléments minéraux et vitaminés aux chiots et chatons en croissance ?

    Il n’y a pas de réponse type à cette question. Tout dépend du régime alimentaire, de l’âge de l’animal, de sa race, … Avec un régime alimentaire ménager, des compléments sont souvent nécessaires mais attention à ne pas faire d’excès : trop de calcium ou de phosphore peut entraîner des troubles ostéo-articulaires, en particulier chez les chiens de grande race. Les aliments industriels sont généralement complémentés mais il existe de grandes variations d’un type d’aliment à l’autre. Votre jeune compagnon est en croissance, n’hésitez pas à contacter le Centre Hospitalier Vétérinaire Frégis pour un conseil alimentaire adapté.

  • Qu’est-ce que la maladie de Carré ?

    La maladie de Carré est une grave maladie, due à un virus, proche de celui de la rougeole de l’homme. C’est une maladie contagieuse pour les chiens, touchant de nombreux organes. L’atteinte du système nerveux traduit un stade avancé de l’infection.

  • La castration modifie t-elle le comportement de mon chien ?

    Non, la castration d’un jeune chien mâle n’a que peu d’incidence sur son caractère. Il restera aussi joueur, affectueux, curieux, … En revanche, les comportements indésirables liés à l’activité sexuelle (marquage du territoire, comportement de dominance envers les autres mâles…) s’estomperont.

  • Comment prendre la température de son chien ou de son chat ?

    Comme chez l’homme, il est possible de prendre la température de différentes façons (auriculaire, rectale, …). Chez les animaux de compagnie, la technique la plus fiable est la prise de la température rectale. La température corporelle peut varier en fonction de nombreux paramètres (activité, âge, …). D’une manière générale, la température normale se situe dans une fourchette qui va de 38 à 39°C. Attention : contrairement à une idée reçue, une truffe sèche n’est pas du tout un signe de fièvre.

  • Que faire si mon animal a mordu un homme ou un autre animal ?

    La loi vous oblige à présenter votre animal le plus rapidement possible à un vétérinaire sanitaire (habilité par le Préfet). Il devra subir trois visites espacées d’une semaine. Pendant cette période, vous ne pouvez pas vous en dessaisir, le faire euthanasier ou changer de vétérinaire sanitaire (sauf dérogation du directeur des services vétérinaires). S’il vient à décéder, une recherche du virus de la rage doit être effectuée sur le corps. La vaccination contre la rage est interdite pendant la période de surveillance sanitaire. À chaque visite, un certificat sanitaire officiel vous est remis et des copies sont effectuées, en particulier pour les services vétérinaires du département. Le Centre Hospitalier Frégis est à votre disposition si vous souhaitez des renseignements.

CHATS

  • Faut-il diminuer les protéines chez le chat insuffisant rénal ?

    Une insuffisance rénale chez le chien et le chat est une des formes les plus fréquentes de maladie rénale.  Bien qu’aucun traitement ne peut remédier à ce phénomène, des soins adaptés et une bonne hygiène de vie peuvent  ralentir la progression de la maladie.

    Le besoin en protéines du chat insuffisant rénal est augmenté et l’intérêt d’une ration basse en protéines n’est pas démontré (sauf en cas de crise urémique). En revanche, la baisse du taux de phosphore apporté par la ration est essentielle.

  • Puis-je adopter un chat sur internet ?

    Comme toutes les ventes sur Internet, les ventes de chats n’échappent pas aux arnaques . Quel que soit le mode de vente, la loi exige que l’animal soit identifié (puce électronique ou tatouage) et âgé de plus de 8 semaines.

    Le vendeur doit préciser la date de naissance et son n° de SIREN si c’est un professionnel. Si c’est un particulier, il doit indiquer le n° d’identification des jeunes (ou de la mère) et le nombre d’animaux de la portée. Le nom de la race n’est possible que si l’animal possède un certificat de naissance ou un pedigree. Dans le cas contraire, il doit être mentionné de type x, ou de genre x. a.

    Soyez vigilants et pensez à demander des photos de la mère et des chatons ainsi qu’un certificat de santé vétérinaire. Dans les jours qui suivent l’adoption, présentez votre chat à un vétérinaire.

  • Les chats boivent-ils du lait ?

    Le lait de vache n’est pas nécéssaire au régime alimentaire des chats. Il est même déconseiller de donner du lait aux chats! En effet, le lait peut perturber leur système digestif. Des bactéries naturellement présentes dans l’estomac de votre de chat pourraient être altérées et donner suite à des diarrhées ou des allergies.

  • Mon chat me ramène ses proies. Que faire ?

    Si votre chat vous ramène trop souvent des rongeurs ou des oiseaux morts, mettez une clochette à son collier. Une étude a montré que le chat ramène alors 34 % de moins de rongeurs et 41 % de moins d’oiseaux.

  • Pourquoi les poils de mon chat sont-ils ternes ?

    On sait depuis longtemps qu’un animal en bonne santé à le poil brillant. Si votre compagnon a le poil terne, s’il perd anormalement ses poils, s’il se gratte, … il faut en rechercher la cause. Parmi les plus classiques figurent les puces, les parasites digestifs (vers), une alimentation inadaptée, … mais aussi de nombreuses maladies chroniques. Commencez par un brossage régulier de son pelage, demandez aux hôtesses de l’accueil un vermifuge adapté et un produit contre les puces. Un petit complément vitaminé ne pourra que faire du bien, notamment ou moment de la mue (printemps et automne). Si cela ne suffit pas, une consultation de dermatologie s’impose.

     

  • Comment s’accouplent les félins ?

    Au début de l’approche, il est normal que le mâle morde le « dos » (garrot) de la femelle. L’accouplement est bref (10 à 15 secondes) mais attention, le seul chevauchement de la femelle ne permet pas d’affirmer qu’il y a eu saillie. En revanche, lorsqu’elle a eu lieu, la chatte miaule, cherche à attaquer le mâle, se lèche la vulve et surtout, se roule frénétiquement sur le dos (signe le plus fiable). Une seule saillie est souvent insuffisante, dans cette espèce, pour déclencher l’ovulation. Il faut donc laisser les partenaires ensemble et il y a classiquement de 2 à 10 coïts, séparés d’une dizaine de minutes.

  • Pourquoi mon chat vomit des poils ?

    En faisant sa toilette, le chat, qui a une langue très rugueuse, avale les poils morts de sa fourrure. En fonction de la quantité, de véritables boules de poils peuvent se former dans le tube digestif (on parle de trichobézoards). Elles provoquent des vomissements, de la constipation et, dans les cas les plus graves, des occlusions. Les chats à poils longs sont bien sûr prédisposés, mais aussi ceux qui s’ennuient (ils font plus leur toilette que les autres). Pour éviter ces complications, il est conseillé de brosser régulièrement son chat. Les hôtesses d’accueil du Centre Hospitalier Vétérinaire Frégis peuvent aussi vous délivrer des croquettes « spéciales chats à poils longs », qui favorisent le transit. Dans les cas plus sérieux, n’hésitez à consulter nos vétérinaires. Ils pourront, selon les cas, préconiser d’autres traitements pour lubrifier ou augmenter les sécrétions et contractions du tube digestif.

  • Pourquoi sommes-nous allergiques aux poils de chats ?

    Contrairement à ce que l’on croit souvent, ce ne sont pas les poils de chat qui sont en cause mais des protéines (appelées feld 1, 2 et 4). En se léchant, le chat dépose sur le poil l’allergène qui provient de ses glandes salivaires, sébacées ou anales. La sécrétion est moins importante chez le chat castré. Cet allergène est très volatil et se dépose facilement sur les vêtements, les cheveux,… La quantité présente dans le logement dépend aussi du temps que le chat y passe et de la bonne aération des pièces. Pour limiter la diffusion, on peut aussi passer régulièrement un gant humide sur le pelage du chat ou le laver une fois par mois.

  • Pourquoi ma chatte a des chaleurs très fréquentes ?

    On parle de « nymphomanie » ou d’« hyperœstrus » et, dans certains cas, les chaleurs sont permanentes. C’est une situation fréquente dans certaines races (siamois) mais aussi en cas de maladies ovariennes (kystes, tumeurs, …). Une échographie abdominale est alors l’examen de choix pour chercher la cause et choisir le traitement approprié.

  • Pourquoi mon chat fait ses griffes partout ?

    C’est un motif classique de consultation pour trouble du comportement. Pour le chat, il s’agit d’un marquage territorial normal. Il choisit donc généralement des endroits bien visibles et verticaux. En griffant, il dépose à cet endroit des phéromones présentes au niveau de ses coussinets. Il faut intervenir rapidement car les comportements bien installés sont beaucoup plus difficiles à combattre. L’utilisation de phéromones (disponibles au C.H.V. Frégis) que l’on pulvérise sur les emplacements concernés est généralement efficace. Dans les cas rebelles, une consultation de comportement est à envisager.

  • La stérilisation modifie t-elle l’agressivité des chats ?

    La stérilisation n’améliore pas les problèmes d’agressivité envers l’homme ou les autres chats lorsqu’ils sont dus à un défaut de socialisation pendant la période de développement comportemental. En revanche, la stérilisation améliorera le comportement des femelles qui deviennent irritables pendant leurs chaleurs ou celui des mâles entre eux lorsqu’ils sont en contact avec des femelles en chaleur.

  • La viande crue est-elle déconseillée chez le chat ?

    Non. Le chat présente une importante acidité gastrique naturelle, adaptée à la consommation de viande crue. C’est même une alimentation très digestible pour cette espèce.

  • Pourquoi mon chat boit peu ?

    Originaire du désert, c’est une espèce qui boit peu mais qui se nourrit de proies riches en eau. L’alimentation sèche peut l’exposer à une déshydratation chronique et favoriser des troubles urinaires : cystite, calcul vésical, urétéral … Il faut donc surveiller la prise de boisson et la favoriser en utilisant un récipient en verre (proscrire le plastique et le métal) et une source d’eau mobile (fontaine, robinet,…).

  • Comment prendre la température de son chien ou de son chat ?

    Comme chez l’homme, il est possible de prendre la température de différentes façons (auriculaire, rectale, …). Chez les animaux de compagnie, la technique la plus fiable est la prise de la température rectale. La température corporelle peut varier en fonction de nombreux paramètres (activité, âge, …). D’une manière générale, la température normale se situe dans une fourchette qui va de 38 à 39°C. Attention : contrairement à une idée reçue, une truffe sèche n’est pas du tout un signe de fièvre.

NAC

  • Qu’est-ce qu’un NAC ?

    L’acronyme NAC désigne les animaux appartenant à la catégorie des « Nouveaux Animaux de Compagnie ». Il s’agit d’animaux de compagnie autres qu’un chien ou un chat. On y retrouve notamment:

    • Des rongeurs
    • Des oiseaux
    • Des serpents
    • Des tortues
    • Des lézards
    • Des araignées
    • Des insectes
    • Etc.

     

  • Mon lapin a la tête penchée que faire ?

    Le port de la tête penché chez le rongeur manifeste bien souvent un syndrome vestibulaire . Ce torticolis handicape votre rongeur. Dans certains cas, il ne peut plus s’alimenter ou se déplacer correctement.

    Il est donc nécéssaire de contacter rapidement un vétérinaire qui pourra élaborer un diagnostique et soulager votre compagnon.

     

  • Pourquoi mon perroquet ne parle t-il pas ?

    Les perroquets sont des animaux sociaux qui vocalisent beaucoup. Si votre perroquet ne parle pas (soudainement ou depuis son acquisition) ou que sa voix a changé, cela peut traduire un problème de l’arbre respiratoire ou une maladie générale qui doit motiver rapidement une consultation chez un vétérinaire spécialisé en médecine aviaire.

  • Comment protéger son oiseau de la chaleur ?

    Les oiseaux sont des animaux très sensibles aux chaleurs. Voici quelques conseils pour les protéger des fortes températures :

    • placer leur habitat dans la pièce la plus fraîche de la maison
    • fermer les volets en journée, éviter l’exposition directe au soleil
    • utiliser un climatiseur ou un ventilateur (attention à ne pas dirige le flux d’air directement sur les oiseaux et attention à ce que votre oiseau ne puisse pas accéder aux pales du ventilateur)
    • leur mettre à disposition de l’eau fraîche pour boire ou se rafraîchir
    • leur mettre à disposition des fruits et légumes riches en eau (concombre, melon…)
    • mouiller les zones sans plumes (pattes et bec), cependant attention à ne pas mouiller les plumes et les ailes en pleine journée car elles leurs servent à évacuer la chaleur (lorsque les plumes sont mouillées, elles se collent entre elles et cela empêche l’évacuation de la chaleur).
  • Comment savoir si mon poisson est malade ?

    En observant attentivement votre poisson, vous serez capable de déceler certains signes de maladie. Les maladies peuvent s’exprimer de différentes manières :

    • une diminution de l’appétit voire un refus de s’alimenter est hautement anormal ainsi qu’une perte de poids ou une modification de la silhouette
    • un changement de comportement : nage anormale (votre poisson « coule » ou au contraire votre poisson « flotte »), agitation ou léthargie, prostration dans un coin, augmentation de la fréquence respiratoire observable par le mouvement des branchies, nage anormale, frottements contre les parois de l’aquarium, maintien des nageoires contre le corps
    • des modifications cutanées : changement de coloration des écailles, nageoires atrophiées ou effilochées (pourriture des nageoires), présence abondante de mucus, présence de plaies ou de points blancs sur les écailles
    • des modifications oculaires : yeux exorbités, changement de coloration des yeux

    Si vous possédez plusieurs poissons, vous pourrez également observer une atteinte des autres poissons, ce qui peut vous donner une idée de la contagiosité de la maladie, voire de la mortalité.

  • Pourquoi mon lapin ronge tout ?

    Plusieurs causes peuvent expliquer le fait que votre lapin ronge tout : une alimentation inadaptée, l’ennui ou encore le stress.

    Toutes les dents du lapin poussent en continu tout au long de sa vie. Le lapin est ainsi souvent classé dans la catégorie des rongeurs (rat, souris, cochon d’Inde, hamster, gerbille, chinchilla, octodon) alors qu’en réalité il fait partie de l’ordre des lagomorphes (3 paires d’incisives). Le lapin est un herbivore qui passe une bonne partie de son temps à manger et il a besoin de mastiquer des fibres d’une part pour user ses dents correctement et d’autre part pour favoriser son transit digestif. En captivité, le foin constitue ainsi la base de son alimentation, qui doit être complétée avec de la verdure et des légumes, les granulés n’étant pas indispensables. Si l’alimentation ne lui permet pas d’user correctement ses dents, votre lapin se contentera de ce qu’il y trouve dans son environnement (plante, tapisserie, fil électrique…).

    Il faut également songer à enrichir l’environnement avec une cabane, des jouets, en cachant la nourriture dans des jeux et en octroyant le plus d’espace disponible à votre lapin, l’idéal étant de le laisser en liberté ou dans un parc (type parc pour bébé) au moins deux à trois heures par jour, en veillant à garder un œil sur lui. Le lapin est un animal social et la présence d’un autre compagnon est profitable pour éviter qu’il ne s’ennuie.

  • Pourquoi mon oiseau s’arrache t-il les plumes ?

    Si votre oiseau s’arrache les plumes jusqu’à être déplumé, cela n’est pas normal ! Le fait de s’arracher excessivement les plumes s’appelle le picage et plusieurs dizaines de causes peuvent expliquer cela : un trouble purement comportemental, l’influence des hormones sexuelles, une alimentation inadaptée ou encore toutes sortes de maladie (maladie des plumes et du bec, parasitisme, infection…). Il convient alors de consulter un service spécialisé en médecine aviaire afin qu’ils vous orientent sur l’origine du picage et vous proposent des solutions, après avoir revu dans l’intégralité les conditions de vie de votre oiseau.

  • Pourquoi mon serpent perd-il sa peau ?

    Ce comportement est tout à fait normal. Contrairement aux mammifères, la peau des serpents n’est pas extensible, c’est pourquoi on observe chez eux ce qu’on appelle une mue (ou exuvie) qui sert à leur croissance. Pendant la mue, la peau devient plus sensible vis-à-vis des traumatismes et des infections, il ne faut donc pas déranger votre serpent pour ne pas le stresser. Précédée d’une période de jeûne, la mue dure 10 à 14 jours, durant lesquels le serpent est moins actif.

    Lors de la première phase, du liquide lymphatique s’accumule entre la nouvelle et l’ancienne couche de peau pour décoller cette dernière, ce qui est caractérisé par un aspect plus terne des écailles et une coloration bleutée de la lunette cornéenne. Durant cette phase, la vision du serpent est diminuée, ce qui peut le rendre plus agressif. L’ancienne peau est progressivement décollée de l’avant vers l’arrière et le serpent retrouve une coloration étincelante des écailles.

    Pour finir, le serpent se débarrasse de son ancienne peau en se frottant à un objet dur (branche, rocher). La mue doit se faire en un bloc. Si ce n’est pas le cas, cela peut traduire des problèmes de santé (parasitisme, infection, traumatisme) ou des conditions environnementales inadaptées.

  • Quelles sont les périodes d’hibernation pour les tortues terrestres ?

    Les tortues sont des animaux poïkilothermes, c’est-à-dire que la température de leur corps dépend de la température extérieure. Ainsi les tortues de climat tempéré (comme la Tortue Grecque et la Tortue d’Hermann) hibernent pour passer la période hivernale, généralement de novembre à début mars. Cependant, en captivité, une période d’hibernation courte est préférable (un à deux mois) avec un maintien en terrarium quand le temps ne permet pas de les mettre en extérieur.

  • Que faire quand ma tortue hiberne ?

    A l’approche de l’hiver, les tortues de climat tempéré (comme la Tortue Grecque et la Tortue d’Hermann) vont peu à peu entrer en hibernation avec la baisse de la température et de la photopériode (durée du jour). Pour préparer au mieux cette hibernation, il est conseillé de faire une visite chez votre vétérinaire aux alentours d’octobre afin qu’il évalue l’état de santé de votre tortue et son aptitude à hiberner.

    En effet, lorsqu’une tortue est en mauvaise santé il est conseillé de ne pas la faire hiberner pour ne pas affaiblir son système immunitaire durant l’hibernation. Lors de cette visite, il est également conseillé de faire vermifuger votre tortue si elle présente un nombre trop important de parasites digestifs. Voici quelques points clés pour préparer au mieux l’hibernation.

    Quinze jours avant l’entrée en hibernation, arrêter l’alimentation, diminuer progressivement la température et la photopériode, donner lui des bains une à deux fois par jour (eau à 25°C pendant 20-30 minutes) et vermifuger votre tortue si c’est nécessaire.

    Lorsque votre tortue est entrée en hibernation, assurez-vous que la température soit stable et se situe entre 2 et 10°C (l’idéal étant 5°C) et que la pièce soit suffisamment aérée. Une cave ou un réfrigérateur réunit toutes ces conditions pour faire hiberner votre tortue en toute sécurité.

    Vous pouvez également la faire hiberner en extérieur, dans la terre, mais il faudra être plus vigilant au risque de gel car les écarts de températures sont plus importants. Il faut également veiller à protéger votre tortue des rongeurs, en la mettant dans une boite assez haute ou un installant un grillage. Pensez à peser régulièrement votre tortue, elle ne doit pas perdre plus de 10% de son poids initial à la fin de l’hibernation.

  • Pourquoi mon oiseau chante si fort ?

    Pour un oiseau, une des façons d’exprimer son mal-être passe par la communication orale. Si votre oiseau se met à crier fort, c’est qu’il vous indique que quelque chose ne va pas. Ces cris intempestifs peuvent indiquer qu’il recherche votre attention, de l’ennui, de la peur, du stress, de la douleur ou encore être associés à une parade nuptiale lorsque la saison des amours approche.

     

  • Dois-je laver mon lapin ?

    Le lapin est un animal propre qui se toilette régulièrement et il n’est pas nécessaire de le laver s’il est en bonne santé. Si votre lapin a l’arrière-train excessivement souillé, cela peut être un signe de maladies urinaire (infection, calcul), digestive (diarrhée, accumulation de caecotrophes, altération de la flore digestive), génitale (syphillis) ou bien que votre lapin n’est plus en condition de se toiletter (obésité, douleur). Dans ces cas-là il convient de consulter votre vétérinaire du service NAC, qui vous orientera sur le problème de votre lapin et qui pourra vous conseiller des produits adaptés à sa peau.

  • Dois-je brosser mon lapin ?

    La plupart des lapins muent deux fois par an, pendant l’automne et pendant le printemps. Lors de ces périodes, il est conseillé de brosser régulièrement votre lapin, d’autant plus s’il a les poils longs, afin d’éliminer les poils morts qu’il risque d’ingérer en grande quantité lors de sa toilette. Dans les cas les plus sévères, cela peut former un bouchon de poils (trichobézoard) qui peut ralentir voire arrêter le transit digestif, ce qui constitue une urgence vétérinaire.

  • Dois-je laver mon furet ?

    Le furet est un animal propre et il n’est pas nécessaire de le laver. Si vous trouvez que votre furet sent trop fort, il est déconseillé de le laver sous peine d’empirer le problème car la sécrétion de ses glandes sera d’autant plus forte (dans ce cas-là il faut envisager une stérilisation). Si votre furet n’est plus en condition de se toiletter et que cela est associé à des symptômes (diarrhée, vomissement, troubles urinaires, abattement…) il faut consulter votre vétérinaire NAC, qui vous orientera sur le problème de votre furet et qui pourra vous conseiller des produits adaptés à sa peau.

  • Dois-je laver mon oiseau ?

    Les perroquets sont originaires de pays tropicaux ou sub-tropicaux et ont pour habitude de prendre une douche lorsqu’il pleut ! Cela leur permet de se débarrasser des plumes mortes et de la poussière, d’hydrater leur peau et leur confère du bien-être.

    Dans leur habitat naturel, ils passent ainsi un tiers de leur temps à se toiletter (douche, lissage des plumes). En captivité, vous pouvez proposer plusieurs moyens à votre perroquet pour qu’il puisse se laver : douche, bain, brumisateur ou encore la pluie naturelle.

    Vous pouvez également mettre à disposition un linge humide. Aucun shampoing n’est nécessaire, seule l’eau suffit et doit être tiède pour ne pas risquer de brûlures. Il est conseillé de laver son oiseau suffisamment tôt afin qu’il ait le temps de se sécher avant de dormir et ce deux à trois fois par semaine.

  • Qu’est-ce que le mal de ponte ?

    Le mal de ponte (ou rétention d’œuf) est un trouble de la reproduction assez fréquent chez les petites espèces (perruche ondulée, canari, perruche calopsitte) mais qui peut affecter n’importe quel oiseau femelle.

    Le mal de ponte est caractérisé par un œuf coincé dans l’oviducte de la femelle et qui ne peut être expulsé correctement. Les oiseaux en mal de ponte sont généralement abattus et en boule au fond de la cage. Une perte d’appétit, des difficultés respiratoires, des mouvements de la queue (tentatives de ponte) ainsi qu’une paralysie des pattes peuvent être observés.

    Il faut consulter votre vétérinaire NAC au plus vite, car cela peut être une urgence vitale si une coelomite (inflammation à l’intérieur du corps) s’installe. De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’un mal de ponte, parmi celles-ci : une carence alimentaire (calcium, sélénium, vitamines D et E) à l’origine d’une dysfonction des muscles qui ne se contractent pas correctement pour expulser l’œuf, une malformation de l’œuf, une atteinte de l’oviducte (infection, traumatisme), de l’obésité, un âge inapproprié pour la mise à la reproduction (soit trop jeune, soit trop âgée), des pontes trop fréquentes qui fatiguent l’organisme de votre oiseau ou encore des conditions environnementales inadaptées.

URGENCE

  • Les urgences sont-elles ouvertes tous les jours ?

    Nos équipes restent disponibles à tout moment pour vous accueillir vous et votre animal. Pour cela, notre structure reste ouverte 24 heures sur 24 et 7j/7.

  • Que faire en cas d’urgences ?

    Ne paniquez pas, cela risquerais d’aggraver l’état votre animal. Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel  (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales) ?
    Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable.