MON CHIEN A ...


  • INTOXICATION / EMPOISONNEMENT
  • BLESSURE/ ACCIDENT
  • PROBLÈME MÉDICAL
  • REPRODUCTION

INTOXICATION / EMPOISONNEMENT

Intoxications alimentaires

  • • Mon chien a mangé du chocolat

    Notez l’heure supposée de l’ingestion, estimez la quantité ingérée et la nature du chocolat (cacao, chocolat noir ou au lait). Rendez-vous rapidement dans un service d’urgences vétérinaires.

    Les gestes à ne pas faire : si dans certains cas, provoquer le vomissement peut être utile, c’est un geste potentiellement à haut risque pour l’animal. La décision ne doit être prise que sur avis du vétérinaire.

  • • Mon chien a mangé du raisin

    L’intoxication par le raisin fait suite à la distribution volontaire de raisin par son maître (qui en ignore souvent la toxicité), mais, le plus souvent, elle est due au vol d’une grappe de raisin frais, d’un sachet de raisins secs (très appétents pour le chien) ou encore à l’ingestion de grappes en train de pourrir au pied d’une vigne et que les chiens apprécient.

  • • Mon chien a mangé des pommes de terre

    Les pommes de terre crues présentent une toxicité digestive et nerveuse pour le chien.

    La pomme de terre cuite, de bonne qualité, ne présente aucun risque pour la santé du chien.

    Si la cuisson diminue la toxicité, ATTENTION l’eau de cuisson reste dangereuse.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Intoxication par le sel (chlorure de sodium) chez le chien

    L’intoxication par le sel (chlorure de sodium) chez le chien peut être due à une ingestion de sel de cuisine, de sel régénérant pour lave-vaisselle, de sel utilisé pour traiter le verglas, par l’ingestion d’objets en pâte à sel, de biscuits apéritifs ou d’autres aliments très salés et enfin par ingestion d’eau de mer.

    En général, l’intoxication se produit en cas d’ingestion excessive.

  • • Intoxication par l’oignon, l’ail, l’échalote et les poireaux chez le chien

    L’oignon (Allium cepa) est responsable d’intoxication chez le chien, comme d’autres plantes de la même famille : poireau, ail, échalote, etc. Cru ou cuit, l’oignon est toxique pour le chien. La dose toxique est de 5 à 10 g d’oignon par kg, soit environ 1 oignon pour un chien de 10 kg.

    Bien prise en charge, l’intoxication du chien par les oignons est rarement mortelle mais le chien peut mettre plusieurs jours à récupérer.

     

  • • Intoxication au Gui chez le chien

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication par l’if chez le chien (Taxus baccata)

    L’if (Taxus baccata) est un conifère très présent dans les parcs et jardins, souvent sous forme de haies.

    Toutes les parties de cette plante sont toxiques, sauf la pulpe rouge du fruit. Leur goût doux est apprécié par les chiens mais s’ils ne mastiquent pas les graines (partie la plus toxique) qu’il contient, le produit toxique n’est pas libéré. C’est ce qui explique que, contrairement à d’autres espèces, les accidents mortels sont rares chez le chien.

  • • Intoxication par le houx chez le chien

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année. Les feuilles sont également toxiques mais leur goût amère et leur caractère piquant limite généralement leur mastication ou leur ingestion.

  • • Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chien. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisée comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année.

    Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

Intoxications par les produits du quotidien

  • • Intoxication par l’antigel chez le chien

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chiens. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication par la nicotine chez le chien

    Il faut avant tout retirer le toxique de l’environnement du chien et le mettre de côté pour le montrer au vétérinaire.

    On peut administrer du charbon activé pour favoriser l’élimination du toxique, mais en faisant très attention, surtout en cas de vomissements, que le chien ne fasse pas une fausse déglutition. S’il présente des troubles neurologiques, il vaut mieux s’abstenir. Dans tous les cas, ne pas prendre le risque de se faire mordre ou griffer.

  • • Intoxication par des rodenticides (raticides) anticoagulants chez le chien

    L’intoxication du chien par des raticides anticoagulants est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chiens qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, … En France, c’est la deuxième cause d’intoxication du chien, après les insecticides.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Intoxication par le sel (chlorure de sodium) chez le chien

    L’intoxication par le sel (chlorure de sodium) chez le chien peut être due à une ingestion de sel de cuisine, de sel régénérant pour lave-vaisselle, de sel utilisé pour traiter le verglas, par l’ingestion d’objets en pâte à sel, de biscuits apéritifs ou d’autres aliments très salés et enfin par ingestion d’eau de mer.

    En général, l’intoxication se produit en cas d’ingestion excessive.

Intoxications par les plantes

  • • Intoxication par le pommier d’amour (solanum pseudocapsicum) chez le chien

    Le pommier d’amour est une plante d’appartement très commune. Elle est aussi connue sous le nom de : amomon, cerisier d’amour ou oranger de savetier

    L’intoxication se fait généralement par ingestion des baies (surtout lorsque celles-ci sont vertes). Cependant toutes les parties de l’arbuste sont toxiques (feuilles, tiges et racines).

  • • Intoxication par le Dieffenbachia chez le chien

    Le Dieffenbachia est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication très fréquente chez le chien.

    L’intoxication se produit par mâchonnement ou ingestion de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil.

    Retirer les plantes de la gueule du chien en veillant à ne pas se faire mordre, avec des gants de ménage et en se protégeant les yeux. En cas de contamination cutanée, empêcher que le chien se lèche.

  • • Intoxication par le Muguet chez le chien

    Le muguet (Convalaria majalis) fait partie de la famille des Liliacées. C’est une plante dont toutes les parties (y compris l’eau des vases) sont très toxiques. Les périodes à risque sont la floraison du printemps et l’automne (petites baies rouges). Même les feuilles sèches sont toxiques.

    Le chat est plus sujet à cette intoxication que le chien.

  • • Intoxication par le Spathiphyllum chez le chien

    Le Spathiphyllum est une plante d’intérieur très courante, de la famille des Aracées. C’est une intoxication fréquente chez le chien.

    L’intoxication se produit par mâchonnement de feuilles ou de tiges mais aussi par projection de sève dans l’œil ou sur la peau. L’ingestion de plantes non mâchées occasionne peu de signes cliniques graves.

  • • Intoxication par le laurier rose chez le chien

    Le Laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste très présent dans les parcs, jardins, terrasses, … en particulier dans le sud de la France.

    Toute les parties de la plante sont toxiques : feuilles, fleurs, graines, sève et bois. Les circonstances de l’intoxication sont nombreuses.

    Chez le chien, la dose toxique est 3 g de feuilles sèches par kg de poids (environ 2-3 feuilles peuvent tuer un chien de 10 kg).

  • • Intoxication par le Cannabis chez le chien

    Le cannabis ou chanvre indien est une plante utilisée comme stupéfiant sous différentes formes.

    L’intoxication du chien par le cannabis est due à une ingestion accidentelle de résine (haschich), de feuilles coupées, de « space cake » (gâteau au chocolat contenant du cannabis très tentant pour le chien !), de mégots ou plus rarement une inhalation passive de fumée de cigarettes de marijuana.

    Des cas d’intoxication volontaire sont également rapportés par des consommateurs « s’amusant » à souffler la fumée de leurs joints dans les narines de leur chien.

  • • Intoxication au Gui chez le chien

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication par l’if chez le chien (Taxus baccata)

    L’if (Taxus baccata) est un conifère très présent dans les parcs et jardins, souvent sous forme de haies.

    Toutes les parties de cette plante sont toxiques, sauf la pulpe rouge du fruit. Leur goût doux est apprécié par les chiens mais s’ils ne mastiquent pas les graines (partie la plus toxique) qu’il contient, le produit toxique n’est pas libéré. C’est ce qui explique que, contrairement à d’autres espèces, les accidents mortels sont rares chez le chien.

  • • Intoxication par le houx chez le chien

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année. Les feuilles sont également toxiques mais leur goût amère et leur caractère piquant limite généralement leur mastication ou leur ingestion.

  • • Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chien. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisée comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année.

    Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

Intoxications par les médicaments

  • • Intoxication à l’aspirine chez le chien

    L’aspirine, ou acide acétylsalicylique, est un médicament présent dans presque tous les foyers et très largement utilisé chez l’homme. Il existe de très nombreux médicaments humains contenant de l’aspirine : Alka-seltzer ®, Aspégic ®, Aspro ®, Catagine ®, Céphyl ®, Juvépirine ®, …

    L‘aspirine est également utilisé chez le chien dans certaines indications.

    Chez le chien, l’intoxication à l’aspirine est généralement la conséquence d’une automédication, d’un surdosage accidentel ou de l’ingestion accidentelle par le chien.

  • • Intoxication du chien par le paracétamol

    Le paracétamol (également appelé acétaminophène), est le médicament le plus prescrit chez l’homme en cas de fièvre ou de douleurs. Si votre chien a ingéré du paracétamol, il s’agit d’une urgence vétérinaire vraie. Cela nécessite une visite en urgence chez votre vétérinaire traitant s’il est ouvert ou bien dans un service d’urgences vétérinaires.

    Le pronostic dépend de la dose ingérée et de la rapidité de la mise en place du traitement après l’ingestion.

    Chez le chien la dose toxique est de 50 à 100 mg/kg.

    Les premiers signes d’intoxication au paracétamol apparaissent le plus souvent 2 à 12h après l’ingestion. La toxicité hépatique survient le plus souvent avant la toxicité sanguine.

Intoxications par les produits de jardinage

  • • Intoxication au Paraquat chez le chien

    Le paraquat est herbicide interdit en Europe depuis 2007. Certains stocks peuvent encore exister dans des remises, exploitations agricoles, … Le paraquat se présente habituellement sous forme d’une solution liquide à laquelle sont généralement ajoutés un émétique et un colorant marron.

    Le paraquat a un effet caustique et provoque une fibrose pulmonaire et une atteinte polyviscérale (foie, cœur, reins).

  • • Intoxication du chien par le glyphosate (herbicide)

    Le glyphosate est un désherbant (herbicide) très utilisé dans l’agriculture et dans les jardins des particuliers. Le glyphosate, biodégradable, est peu dangereux pour l’environnement et le chien. Néanmoins, il peut être à l’origine de certaines intoxications.

Intoxications par les produits chimiques

  • • Intoxication par l’antigel chez le chien

    C’est une intoxication plus fréquente en hiver.

    L’éthylène glycol se présente sous la forme d’un liquide sirupeux à la saveur sucrée, ce qui attire généralement les chiens. Il est utilisé dans les circuits de refroidissement des voitures, les circuits de chauffage central, divers systèmes de réfrigération. Des additifs amers sont souvent ajoutés pour limiter le risque d’intoxication des enfants et des animaux.

    Le produit est responsable d’une irritation digestive. Il ne faut pas faire vomir l’animal.

  • • Intoxication au Paraquat chez le chien

    Le paraquat est herbicide interdit en Europe depuis 2007. Certains stocks peuvent encore exister dans des remises, exploitations agricoles, … Le paraquat se présente habituellement sous forme d’une solution liquide à laquelle sont généralement ajoutés un émétique et un colorant marron.

    Le paraquat a un effet caustique et provoque une fibrose pulmonaire et une atteinte polyviscérale (foie, cœur, reins).

  • • Intoxication à l’alphachloralose ou chloralose (raticide, souricide, taupicide, corvicide) chez le chien

    L’alphachloralose, également appelée chloralose ou gluco-chloral, est un produit toxique utilisé pour lutter contre de nombreux nuisibles : rats, souris, taupes, corbeaux,… Il se présente généralement sous forme d’appâts prêts à l’emploi ou de poudre concentrée à mélanger avec du blé.

  • • Intoxication par les raticides chez le chien

    L’intoxication par les raticides (et souricides) est fréquente, en particulier pour les chiens qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

    Les appâts sont généralement fait à base de céréales, ce qui les rend appétents pour les chiens.

  • • Intoxication à la crimidine (raticide, souricide) chez le chien

    La crimidine est un souricide sous forme de céréales écrasées. Le produit est en vente libre sous divers noms commerciaux (Castrix ®, Souryl foudroyant ®, …).

    L’intoxication du chien par des raticides est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chiens qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

Intoxications par les raticides, rodenticides

  • • Intoxication à l’alphachloralose ou chloralose (raticide, souricide, taupicide, corvicide) chez le chien

    L’alphachloralose, également appelée chloralose ou gluco-chloral, est un produit toxique utilisé pour lutter contre de nombreux nuisibles : rats, souris, taupes, corbeaux,… Il se présente généralement sous forme d’appâts prêts à l’emploi ou de poudre concentrée à mélanger avec du blé.

  • • Intoxication par les raticides chez le chien

    L’intoxication par les raticides (et souricides) est fréquente, en particulier pour les chiens qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

    Les appâts sont généralement fait à base de céréales, ce qui les rend appétents pour les chiens.

  • • Intoxication à la crimidine (raticide, souricide) chez le chien

    La crimidine est un souricide sous forme de céréales écrasées. Le produit est en vente libre sous divers noms commerciaux (Castrix ®, Souryl foudroyant ®, …).

    L’intoxication du chien par des raticides est une intoxication très fréquente, en particulier pour les chiens qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

Intoxications par les animaux vénimeux

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien a été piqué par des méduses

    Il existe de nombreuses espèces de méduses. En France, elles sont peu dangereuses mais certaines peuvent être responsables d’une envenimation chez le chien.

    Les tentacules des méduses sont recouverts de cellules urticantes sécrétant du venin. Lors d’un contact le venin est libéré.

BLESSURE / ACCIDENT

Accidents domestiques

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Mon chien s’est fait mordre

    Votre chien vient de se faire mordre par un congénère lors d’une bagarre ou d’une agression. Les lésions consécutives aux morsures sont le plus fréquemment des plaies dont il convient de déterminer la localisation et l’importance.

    Les morsures sont souvent douloureuses et votre chien a subi un stress. Alors, faites attention de ne pas vous faire mordre ou griffer en le manipulant, même s’il est très gentil.

    Les lésions consécutives à une morsure peuvent constituer une urgence vraie ou relative selon leur localisation et leur importance.

Accidents de la voie publique

  • • Mon chien s’est fait accidenter

    Votre chien vient d’avoir un accident de la voie publique. Il faut commencer par prendre des mesures de sécurité pour éviter qu’il n’y ait d’autres blessés : ne pas stationner sur la voie publique, écarter les badauds, se signaler s’il fait nuit, …

    A cause de la douleur, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil. Il ne faut pas hésiter à lui mettre une muselière ou un lien sur la gueule.

  • • Mon chien a une fracture ouverte

    On parle de fracture ouverte dès qu’il existe, en plus de la fracture, une plaie de la peau proche de la lésion.

    Si votre chien est victime d’un accident, qu’il a une boiterie importante associée à une plaie, il peut y avoir fracture ouverte.

    Les fractures ouvertes sont souvent douloureuses, alors, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil.

  • • Mon chien saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier

    S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »).

    S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

    Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

  • • Mon chien s’est fait mordre

    Votre chien vient de se faire mordre par un congénère lors d’une bagarre ou d’une agression. Les lésions consécutives aux morsures sont le plus fréquemment des plaies dont il convient de déterminer la localisation et l’importance.

    Les morsures sont souvent douloureuses et votre chien a subi un stress. Alors, faites attention de ne pas vous faire mordre ou griffer en le manipulant, même s’il est très gentil.

    Les lésions consécutives à une morsure peuvent constituer une urgence vraie ou relative selon leur localisation et leur importance.

Accidents en promenade

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait accidenter

    Votre chien vient d’avoir un accident de la voie publique. Il faut commencer par prendre des mesures de sécurité pour éviter qu’il n’y ait d’autres blessés : ne pas stationner sur la voie publique, écarter les badauds, se signaler s’il fait nuit, …

    A cause de la douleur, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil. Il ne faut pas hésiter à lui mettre une muselière ou un lien sur la gueule.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien a une fracture ouverte

    On parle de fracture ouverte dès qu’il existe, en plus de la fracture, une plaie de la peau proche de la lésion.

    Si votre chien est victime d’un accident, qu’il a une boiterie importante associée à une plaie, il peut y avoir fracture ouverte.

    Les fractures ouvertes sont souvent douloureuses, alors, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil.

  • • Mon chien saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier

    S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »).

    S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

    Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

  • • Mon chien a une plaie

    Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux à bouts ronds, désinfectez avec un antiseptique et recouvrez d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur ou une douleur anormale est présente ou apparait montrez votre chien au service d’urgences vétérinaires.

  • • Mon chien s’est coupé le coussinet

    Les plaies du coussinet sont souvent très douloureuses. Commencez par rincer la plaie avec de l’eau douce et propre. S’il y a un objet coincé (morceau de verre, de métal, …) ou si la coupure est large, profonde ou saigne beaucoup, il faut faire un pansement légèrement compressif de l’extrémité de la patte avec un linge propre et montrer le chien au vétérinaire sans tarder.

  • • Mon chien a un épillet

    Brutalement, à son retour de promenade, votre chien éternue, se frotte le nez, l’œil ou l’oreille, secoue sa tête, boite, se lèche la patte, … Il est peut être victime d’un épillet !

    De par leur structure, lorsqu’ils sont secs, les épillets ont tendance à s’accrocher dans les poils et à toujours progresser vers l’avant. Ils peuvent rentrer dans divers orifices (oreilles, narines,…) ou même traverser la peau et entamer une migration dans l’organisme pouvant ainsi être responsables d’abcès, de pleurésie, de fistules, …

  • • Mon chien s’est fait mordre

    Votre chien vient de se faire mordre par un congénère lors d’une bagarre ou d’une agression. Les lésions consécutives aux morsures sont le plus fréquemment des plaies dont il convient de déterminer la localisation et l’importance.

    Les morsures sont souvent douloureuses et votre chien a subi un stress. Alors, faites attention de ne pas vous faire mordre ou griffer en le manipulant, même s’il est très gentil.

    Les lésions consécutives à une morsure peuvent constituer une urgence vraie ou relative selon leur localisation et leur importance.

Plaies, blessures et accidents courants

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien a une fracture ouverte

    On parle de fracture ouverte dès qu’il existe, en plus de la fracture, une plaie de la peau proche de la lésion.

    Si votre chien est victime d’un accident, qu’il a une boiterie importante associée à une plaie, il peut y avoir fracture ouverte.

    Les fractures ouvertes sont souvent douloureuses, alors, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil.

  • • Mon chien saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chien s’est fait attaquer par un sanglier

    S’il y a une plaie thoracique, mettre des compresses sur la paie, entourer le thorax d’une bande ou d’un linge, et coucher le chien du côté de la plaie (pour limiter les « fuites d’air »).

    S’il y a une plaie abdominale, entourer les viscères digestifs dans un linge propre et humide et coucher le chien de façon à ce que la plaie ne soit pas vers le bas mais vers le haut.

    Emmener immédiatement le chien dans un service d’urgences vétérinaires ou un centre hospitalier vétérinaire.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Mon chien a un abcès, une masse, une tuméfaction

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

  • • Mon chien a une plaie

    Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux à bouts ronds, désinfectez avec un antiseptique et recouvrez d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur ou une douleur anormale est présente ou apparait montrez votre chien au service d’urgences vétérinaires.

  • • Mon chien s’est coupé le coussinet

    Les plaies du coussinet sont souvent très douloureuses. Commencez par rincer la plaie avec de l’eau douce et propre. S’il y a un objet coincé (morceau de verre, de métal, …) ou si la coupure est large, profonde ou saigne beaucoup, il faut faire un pansement légèrement compressif de l’extrémité de la patte avec un linge propre et montrer le chien au vétérinaire sans tarder.

  • • Mon chien a un épillet

    Brutalement, à son retour de promenade, votre chien éternue, se frotte le nez, l’œil ou l’oreille, secoue sa tête, boite, se lèche la patte, … Il est peut être victime d’un épillet !

    De par leur structure, lorsqu’ils sont secs, les épillets ont tendance à s’accrocher dans les poils et à toujours progresser vers l’avant. Ils peuvent rentrer dans divers orifices (oreilles, narines,…) ou même traverser la peau et entamer une migration dans l’organisme pouvant ainsi être responsables d’abcès, de pleurésie, de fistules, …

  • • Mon chien s’est fait mordre

    Votre chien vient de se faire mordre par un congénère lors d’une bagarre ou d’une agression. Les lésions consécutives aux morsures sont le plus fréquemment des plaies dont il convient de déterminer la localisation et l’importance.

    Les morsures sont souvent douloureuses et votre chien a subi un stress. Alors, faites attention de ne pas vous faire mordre ou griffer en le manipulant, même s’il est très gentil.

    Les lésions consécutives à une morsure peuvent constituer une urgence vraie ou relative selon leur localisation et leur importance.

Piqûres par des animaux vénimeux

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien a été piqué par des méduses

    Il existe de nombreuses espèces de méduses. En France, elles sont peu dangereuses mais certaines peuvent être responsables d’une envenimation chez le chien.

    Les tentacules des méduses sont recouverts de cellules urticantes sécrétant du venin. Lors d’un contact le venin est libéré.

  • • Mon chien s’est fait piquer par une guêpe ou une abeille

    Parmi les insectes qui peuvent piquer les chiens et être responsables de complications, on trouve divers hyménoptères comme les guêpes, les abeilles, les frelons, les bourdons. Les piqûres surviennent en été et surtout par temps orageux.

    Les piqûres surviennent en été et surtout par temps orageux. C’est souvent en essayant d’attraper une guêpe ou une abeille que les chiens se font piquer au museau.

    Les piqûres peuvent aussi se produire à l’intérieur de la gueule si le chien avale la guêpe en l’attrapant ou mange de la nourriture sur laquelle se trouve une guêpe.

    Urgence vétérinaire vraie ou relative selon la localisation des piqûres, leur nombre, …

    En cas d’allergie, un choc anaphylactique mortel peut se développer rapidement.

PROBLÈME MÉDICAL

Vomissement

  • • Mon chien a mangé du chocolat

    Notez l’heure supposée de l’ingestion, estimez la quantité ingérée et la nature du chocolat (cacao, chocolat noir ou au lait). Rendez-vous rapidement dans un service d’urgences vétérinaires.

    Les gestes à ne pas faire : si dans certains cas, provoquer le vomissement peut être utile, c’est un geste potentiellement à haut risque pour l’animal. La décision ne doit être prise que sur avis du vétérinaire.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Mon chien vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

    L’observation du contenu rejeté est important pour estimer la gravité et orienter ultérieurement le vétérinaire : aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres, sang (on parle d’hématémèse) rouge vif ou marron lorsqu’il est en partie digéré, morceaux de corps étranger, de plantes, …

  • • Intoxication au Gui chez le chien

    Le gui (Viscum album) est une plante parasite qui se développe sous forme de grosses boules sur certains arbres. Elle produit des baies blanches à l’automne et en hiver qui la rende très décorative et largement utilisée lors des fêtes de fin d’année.

    L’intoxication au gui chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • • Intoxication par l’if chez le chien (Taxus baccata)

    L’if (Taxus baccata) est un conifère très présent dans les parcs et jardins, souvent sous forme de haies.

    Toutes les parties de cette plante sont toxiques, sauf la pulpe rouge du fruit. Leur goût doux est apprécié par les chiens mais s’ils ne mastiquent pas les graines (partie la plus toxique) qu’il contient, le produit toxique n’est pas libéré. C’est ce qui explique que, contrairement à d’autres espèces, les accidents mortels sont rares chez le chien.

  • • Intoxication par le houx chez le chien

    Le houx (Ilex aquifolium) est un arbuste très fréquent dans les haies, les parcs et jardins. Il est également très utilisé en décoration notamment pendant les fêtes de fin d’année.

    L’intoxication par le houx chez le chien résulte surtout de l’ingestion des baies, en particulier au moment des fêtes de fin d’année. Les feuilles sont également toxiques mais leur goût amère et leur caractère piquant limite généralement leur mastication ou leur ingestion.

  • • Intoxication par le poinsetta et le croton chez le chien

    Poinsettia et Croton sont des plantes de la famille des Euphorbiacées qui peuvent être responsables d’intoxication très comparables chez le chien. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), encore appelé « étoile de Noël » est très utilisée comme plante décorative au moment des fêtes de fin d’année.

    Le chien s’intoxique en ingérant le latex de la plante suite au mâchonnement des feuilles ou lors du contact du latex avec la peau ou les muqueuses.

Abattement

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien s’est fait accidenter

    Votre chien vient d’avoir un accident de la voie publique. Il faut commencer par prendre des mesures de sécurité pour éviter qu’il n’y ait d’autres blessés : ne pas stationner sur la voie publique, écarter les badauds, se signaler s’il fait nuit, …

    A cause de la douleur, faites attention de ne pas vous faire mordre en manipulant le chien, même s’il est très gentil. Il ne faut pas hésiter à lui mettre une muselière ou un lien sur la gueule.

  • • Mon chien a des urines foncées

    Il vous faut tout d’abord essayer de déterminer assez précisément l’aspect des urines. Les urines normales du chien sont jaune pâle à jaune foncé. Des urines marron foncé sont toujours une situation grave. Elles traduisent en général la présence en grande quantité dans le sang de substances anormales telles que de l’hémoglobine ou la myoglobine. Ces pigments, lorsqu’ils sont libérés dans le sang, sont très toxiques notamment pour les reins.

  • • Mon chien a mangé du chocolat

    Notez l’heure supposée de l’ingestion, estimez la quantité ingérée et la nature du chocolat (cacao, chocolat noir ou au lait). Rendez-vous rapidement dans un service d’urgences vétérinaires.

    Les gestes à ne pas faire : si dans certains cas, provoquer le vomissement peut être utile, c’est un geste potentiellement à haut risque pour l’animal. La décision ne doit être prise que sur avis du vétérinaire.

  • • Mon chien s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Mon chien saigne

    Commencez par localiser le saignement : plaie ou orifice naturel (gueule, narines, anus, voies urinaires ou génitales).

    Si le saignement provient d’un orifice naturel, amenez immédiatement le chien au service d’urgence vétérinaire. En cas de plaie, un écoulement de sang rouge vif et pulsé traduit une lésion artérielle, du sang rouge foncé en nappe une lésion veineuse.

  • • Mon chien et les fêtes de fin d’année

    Les fêtes de fin d’année exposent votre chien à des risques particuliers : tables bien fournies, décorations des sapins, agitation familiale, …

  • • Mon chien urine du sang

    La coloration rouge des urines n’est jamais normale et peut avoir de nombreuses origines. Elle peut traduire la présence dans les urines de sang en nature, d’hémoglobine ou de myoglobine. Seules des analyses microscopiques sanguines et urinaires permettent de faire la différence (les bandelettes urinaires ne sont pas adaptées).

  • • Mon chien a un abcès, une masse, une tuméfaction

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

  • • Mon chien vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

    L’observation du contenu rejeté est important pour estimer la gravité et orienter ultérieurement le vétérinaire : aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres, sang (on parle d’hématémèse) rouge vif ou marron lorsqu’il est en partie digéré, morceaux de corps étranger, de plantes, …

  • • Mon chien a une plaie

    Si la plaie est superficielle, coupez les poils tout autour avec des ciseaux à bouts ronds, désinfectez avec un antiseptique et recouvrez d’un pansement propre, sans trop le serrer. Si une rougeur ou une douleur anormale est présente ou apparait montrez votre chien au service d’urgences vétérinaires.

Problèmes alimentaire

  • • Mon chien vomit

    Le vomissement est un acte réflexe qui provoque l’élimination active et par la bouche du contenu digestif et plus particulièrement celui de l’estomac. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif (c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen) de nourriture non digérée (ou de salive).

    L’observation du contenu rejeté est important pour estimer la gravité et orienter ultérieurement le vétérinaire : aliments non digérés, sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres, sang (on parle d’hématémèse) rouge vif ou marron lorsqu’il est en partie digéré, morceaux de corps étranger, de plantes, …

  • • Mon chien ne mange plus

    La perte d’appétit est un symptôme très peu spécifique et commun à de très nombreuses maladies ou situations : maladies infectieuses, intoxications alimentaires, maladies métaboliques (diabète sucré, insuffisance rénale, maladie d’Addison,…), effets secondaires de certains médicaments,   des douleurs abdominales, des douleurs neurologiques, certains cancers, …

Problèmes urinaire

  • • Mon chien a des urines foncées

    Il vous faut tout d’abord essayer de déterminer assez précisément l’aspect des urines. Les urines normales du chien sont jaune pâle à jaune foncé. Des urines marron foncé sont toujours une situation grave. Elles traduisent en général la présence en grande quantité dans le sang de substances anormales telles que de l’hémoglobine ou la myoglobine. Ces pigments, lorsqu’ils sont libérés dans le sang, sont très toxiques notamment pour les reins.

  • • Mon chien urine du sang

    La coloration rouge des urines n’est jamais normale et peut avoir de nombreuses origines. Elle peut traduire la présence dans les urines de sang en nature, d’hémoglobine ou de myoglobine. Seules des analyses microscopiques sanguines et urinaires permettent de faire la différence (les bandelettes urinaires ne sont pas adaptées).

Problèmes ophtalmologique

  • • Mon chien a une peau sur l’oeil

    Ce que l’on appelle familièrement « peau sur l’œil » est en fait une procidence de la 3° paupière ou membrane nictitante. Selon les éventuelles modifications associées de l’état général : troubles digestifs, troubles neurologiques, douleur (en particulier douleur oculaire), fièvre, … la procidence de la membrane nictitante peut être un signe clinique en rapport avec une situation urgente, voire très urgente en cas de lésion oculaire.

Problèmes neurologique

  • • Mon chien diabétique va mal, fait une crise ou un malaise

    Un chien atteint de diabète sucré et traité par injections d’insuline peut voir son état se dégrader plus ou moins rapidement. Les signes qui doivent vous alerter sont : une augmentation de la soif, de la faim ou de la quantité d’urines produites, un amaigrissement, l’apparition de crises convulsives.

  • • Ma chienne allaite ses chiots, est agitée, nerveuse ou a des convulsions

    Votre chienne est en fin de gestation ou en période d’allaitement de ses chiots. Elle est nerveuse, agitée, halète. L’évolution se fait vers des difficultés pour se déplacer (incoordination), des secousses du corps, une hyperthermie, voire des convulsions.

    Elle est sans doute en train de faire une crise d’éclampsie. Commencez par ne plus laisser les chiots téter et amenez rapidement la chienne dans un service d’urgence.

Problèmes cardiaque

  • • Mon chien cardiaque fait une crise

    En langage commun, le terme crise cardiaque est généralement utilisé pour l’infarctus du myocarde chez l’homme. Cette maladie cardiaque est exceptionnelle chez le chien. En revanche, d’autres maladies cardiaques, en particulier les myocardiopathies, peuvent être responsables de véritables crises cardiaques pouvant aller jusqu’à la mort subite.

Problèmes médicaux courants

  • • Mon chien a des tiques

    Pour enlever la tique le meilleur moyen est d’utiliser un crochet à tique, disponible chez votre vétérinaire. Pensez à vous en procurer un avant de partir en promenade !

    Retirer une tique avec un crochet adapté est un geste simple et non douloureux. On choisit le crochet d’une taille adaptée à celle de la tique à retirer (il existe 2 tailles, vendues ensemble). On positionne le crochet contre la peau et on avance la fente en abordant le parasite de côté, au niveau de sa tête.

  • • Mon chien a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chien a des urines foncées

    Il vous faut tout d’abord essayer de déterminer assez précisément l’aspect des urines. Les urines normales du chien sont jaune pâle à jaune foncé. Des urines marron foncé sont toujours une situation grave. Elles traduisent en général la présence en grande quantité dans le sang de substances anormales telles que de l’hémoglobine ou la myoglobine. Ces pigments, lorsqu’ils sont libérés dans le sang, sont très toxiques notamment pour les reins.

  • • Mon chien a mangé du chocolat

    Notez l’heure supposée de l’ingestion, estimez la quantité ingérée et la nature du chocolat (cacao, chocolat noir ou au lait). Rendez-vous rapidement dans un service d’urgences vétérinaires.

    Les gestes à ne pas faire : si dans certains cas, provoquer le vomissement peut être utile, c’est un geste potentiellement à haut risque pour l’animal. La décision ne doit être prise que sur avis du vétérinaire.

  • • Mon chien urine du sang

    La coloration rouge des urines n’est jamais normale et peut avoir de nombreuses origines. Elle peut traduire la présence dans les urines de sang en nature, d’hémoglobine ou de myoglobine. Seules des analyses microscopiques sanguines et urinaires permettent de faire la différence (les bandelettes urinaires ne sont pas adaptées).

  • • Mon chien diabétique va mal, fait une crise ou un malaise

    Un chien atteint de diabète sucré et traité par injections d’insuline peut voir son état se dégrader plus ou moins rapidement. Les signes qui doivent vous alerter sont : une augmentation de la soif, de la faim ou de la quantité d’urines produites, un amaigrissement, l’apparition de crises convulsives.

  • • Mon chien a un abcès, une masse, une tuméfaction

    Un abcès est une accumulation de pus dans une petite cavité. Il existe des abcès superficiels et des abcès profonds. Seuls les abcès superficiels sont faciles à détecter par le propriétaire. Le phlegmon est une atteinte proche de l’abcès vers lequel il peut évoluer.

REPRODUCTION

Problèmes pendant la mise-bas

  • • Ma chienne a du mal à mettre-bas

    Avant tout, il faut connaître le déroulement d’une mise-bas normale chez la chienne, le nombre de chiots attendus et les points à surveiller.

    Une mise-bas anormale est  bien évidemment une urgence vétérinaire vraie qui peut engager le pronostic vital de la chienne et des chiots.

Problèmes après la mise-bas

  • • Ma chienne allaite ses chiots, est agitée, nerveuse ou a des convulsions

    Votre chienne est en fin de gestation ou en période d’allaitement de ses chiots. Elle est nerveuse, agitée, halète. L’évolution se fait vers des difficultés pour se déplacer (incoordination), des secousses du corps, une hyperthermie, voire des convulsions.

    Elle est sans doute en train de faire une crise d’éclampsie. Commencez par ne plus laisser les chiots téter et amenez rapidement la chienne dans un service d’urgence.