Intoxication au Muguet chez le chat


CONDUITE A TENIR EN URGENCE

Le Muguet est une plante poussant naturellement à l’état sauvage dans certaines forêts. C’est aussi le symbole du printemps, associé depuis le début du 20° siècle au 1er mai, fête du travail.

Le muguet (Convalaria majalis) fait partie de la famille des Liliacées. C’est une plante dont toutes les parties (y compris l’eau des vases) sont très toxiques. Les périodes à risque sont la floraison du printemps et l’automne (petites baies rouges). Même les feuilles sèches sont toxiques.

Le chat est plus sujet à cette intoxication que le chien.

Une seule feuille ou un seul brin suffisent à entrainer une intoxication chez un chat.

Retirer les plantes de la gueule du chat en veillant à ne pas vous faire mordre ou griffer.

Faire vomir le chat en prenant toutes les précautions de rigueur et au maximum dans les 3 heures qui suivent l’ingestion. Administrer (avec précaution pour éviter des fausses routes) du charbon activé.

Les signes cliniques apparaissent entre 15 minutes et 4 heures après l’ingestion.

Prendre un échantillon des plantes (feuilles, fleurs ou baies), une photo ou l’étiquette s’il y en a une. Ces éléments seront précieux pour le vétérinaire.

 

GRAVITÉ

Urgence vétérinaire vraie. L’évolution de l’intoxication peut durer plusieurs jours et, en fonction de la quantité ingérée, l’intoxication par le muguet peut être mortelle.

 

PRINCIPAUX SYMPTÔMES ET MÉCANISMES D’ACTION

La plante contient des substances irritantes pour le tube digestif et un glucoside cardiotoxique. Il s’ensuit l’apparition de troubles digestifs : vomissements, hypersalivation puis diarrhée (parfois hémorragique). Ils sont suivis de signes nerveux comme de l’agitation, des tremblements, de l’ataxie, des convulsions, une mydriase et de graves troubles du rythme cardiaque.

 

QUEL VÉTÉRINAIRE CONTACTER ?

Si votre vétérinaire traitant est ouvert, c’est bien évidemment l’interlocuteur privilégié. En son absence, pour ce type d’urgence, une consultation sans délai dans un service d’urgence est indispensable. En effet, une surveillance vétérinaire prolongée (en particulier du rythme cardiaque) doit être mise en place ainsi qu’un traitement des vomissements, favorisant l’élimination du toxique, …

 

HOSPITALISATION

Souvent nécessaire et même indispensable dans les cas graves. Selon la situation une surveillance ECG prolongée et des traitements adaptés sont nécessaires.

A VOIR AUSSI


  • • Intoxication par la nicotine chez le chat

    Il faut avant tout retirer le toxique de l’environnement du chat et le mettre de côté pour le montrer au vétérinaire.

    On peut administrer du charbon activé pour favoriser l’élimination du toxique, mais en faisant très attention, surtout en cas de vomissements, que le chien ne fasse pas une fausse déglutition. S’il présente des troubles neurologiques, il vaut mieux s’abstenir. Dans tous les cas, ne pas prendre le risque de se faire mordre ou griffer.

  • • Mon chat a joué avec des chenilles processionnaires

    Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea pityocampa) colonisent les pins dans de nombreuses régions, y compris en Ile de France. En mars-avril, les chenilles descendent des arbres en une longue procession pour aller sʼenfouir dans le sol plusieurs dizaines de mètres plus loin. Les chenilles sont recouvertes de poils extrêmement urticants. Ils se détachent facilement dès que la chenille est inquiétée, libérant une substance très irritante. Surtout, ne jamais toucher les chenilles avec les mains.

  • • Mon chat s’est fait mordre par une vipère

    Dans la mesure du possible, essayez de reconnaître l’espèce en cause. En France, ce sont uniquement les vipères qui sont venimeuses (Vipera aspis, Vipera berus et, plus rares, Vipera ursinii et Vipera seoanei). Bien évidemment, ne tentez pas de capturer le serpent incriminé. La totalité du venin n’est pas injecté la première fois et la vipère peut mordre de nouveau. Essayez éventuellement d’en prendre une photo.

  • • Intoxication par les raticides chez le chat

    L’intoxication par les raticides (et souricides) est fréquente, en particulier pour les chats qui ont accès à des endroits fréquentés par les rongeurs : exploitations agricoles, clubs hippiques, remises, greniers, caves, …

    Les appâts sont généralement fait à base de céréales, ce qui les rend appétents pour les chat.

URGENCES 24h/24 - 7j/7

01 49 85 83 00