Masse cornéenne chez un chien

L’image du mois : Masse cornéenne chez un chien

Un cocker anglais de 8 ans est présenté pour modification d’aspect de l’oeil droit. L’animal est suivi pour insuffisance lacrymale bilatérale depuis plusieurs années, plus marquée à droite qu’à gauche. Le traitement en cours est : Optimmune pommade (ciclosporine 0,2%) deux fois par jour et Viskyal collyre (hyaluronate de sodium) trois fois par jour sur les deux yeux.

Depuis 6 mois environ les propriétaires ont remarqué une modification d’aspect de l’oeil droit : apparition d’un relief de couleur rose.

A l’examen neuro-ophtalmologique, le test de clignement à la menace est douteux sur cet oeil, le réflexe de clignement à l’éclair lumineux (Dazzle reflex) est positif, le réflexe photomoteur direct non évaluable, le réflexe photomoteur indirect (en éclairant l’oeil droit) est positif.

Le test de Schirmer est de 7 mm/min à droite et 16 mm/min à gauche.

L’examen de l’oeil gauche est non remarquable.

1/ Quelles sont les anomalies observées ?

On observe des sécrétions muco-purulentes, une hyperhémie conjonctivale, une pigmentation cornéenne diffuse. Au centre de cornée on observe une masse tissulaire nettement en relief, plurilobée, dépigmentée de 7 mm de diamètre environ

 

2/ Quelles sont vos hypothèses diagnostiques ?

Les deux hypothèses diagnostiques principales sont un papillome cornéen et un carcinome épidermoïde cornéen.

Le papillome cornéen est une tumeur cornéenne primaire qui peut se developper aussi à partir de la muqueuse buccale et en regard des paupières. Ils résultent la plupart du temps d’une inflammation chronique de la cornée ou d’une infection par un papillomavirus. Il est plus fréquent chez les jeunes chiens.

Le carcinome épidermoïde cornéen est une tumeur cornéenne primaire d’origine épithéliale. Une atteinte du limbe peut survenir. Ceux-ci se développent la plupart du temps dans un contexte d’inflammation chronique de la cornée. L’instillation à long terme d’immunomodulateur tels que la ciclosporine ou le tacrolimus est parfois évoquée comme favorisant l’apparition de ce type de tumeur. Les animaux d’âge moyen à âgé ainsi que les brachycéphales sont prédisposés.

 

3/ Que proposez-vous comme option thérapeutique ?

Quel que soit la nature du processus tumoral, une chirurgie de kératectomie lamellaire antérieure est indiquée. Un traitement complémentaire par cryothérapie peut être ajouté.

Le risque de récidive est faible en cas de papillome et modéré dans le cas des carcinomes épidermoïde en particulier dans les cas d’exérèse incomplète. Le risque de métastase est très faible. La pièce de kératectomie est soumise à un examen histopathologique afin de préciser la nature tumorale, examiner les marges et ainsi préciser le pronostic. En cas de carcinome épidermoïde le risque de récidive doit être surveillé.

Dans ce cas-ci il s’agissait d’un papillome. Une kératectomie lamellaire superficielle (retrait des 25% antérieurs de la cornée) a permis de retirer la tumeur. Les berges et le lit du site de kératectomie ont été traités par cryothérapie. Les marges examinées étaient saines.

Auteur

Par le Dr Aure-Eline GRILLOT, clinicienne du service d’ophtalmologie du CHV Frégis

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00